3 étapes pour améliorer la vitesse de sa main gauche

vitesse-main-gauche-batterieSi vous aussi vous avez comme 99% des batteurs une main plus faible que l’autre, voici une série d’exercices qui vont mettre l’accent sur cette fameuse « main faible ». Pour un très grand nombre d’entre nous (et j’en fais partie), notre main faible, c’est la main gauche. Bon évidemment ces exercices sont transposables pour les gauchers 😉

Je vais vous proposer 3 étapes à suivre pour développer votre main gauche.

Faut-il tout savoir jouer indifféremment des deux mains ?

Tout d’abord, déboulonnons une croyance populaire :

les tout meilleurs batteurs du monde (voire de la galaxie) peuvent jouer indifféremment  n’importe quel rythme de l’une ou l’autre main.

FAUX et archi-FAUX. Même les plus grands batteurs ont toujours une main préférée, mais ils ont suffisamment travaillé leur main faible pour que celle-ci ne se mette pas en travers de leur jeu. Car comme dit le vieil adage :

On ne peut aller plus vite que la vitesse maximale du maillon le plus faible.

Et ça se vérifie partout, un troupeau de buffles n’avancera pas plus vite que le moins rapide

Les deux mains doivent-elles être aussi rapides ?

Les deux mains doivent-elles être aussi rapides ?

des buffles qui le compose, et vous ne pourrez jouez un morceau très rapide qu’à la vitesse limitée par votre main la plus faible.

Cependant le rôle de chacune de nos mains est différent, une main mène le jeu, et l’autre l’accompagne, et c’est très bien ainsi.

Mais bon tout ça c’est bien joli, lorsqu’on galère à passer un fill à cause justement de cette fameuse main faible il y a de quoi râler !

C’est pourquoi il faut travailler la main faible séparément.

Exercices de poignet

Comme premier exercice, on va plutôt travailler la régularité et la précision de chaque mouvement.

Etape 1 : Répétitions de la main gauche

Saisissez vous de vos baguettes en prise symétrique (voir l’article sur les différentes prises de baguettes). Il est conseillé de jouez à faible tempo, sur un pad d’entraînement, au métronome.

Faites descendre votre baguette d’un mouvement de poignet vers le bas, laissez-la rebondir jusqu’à sa position initiale, et recommencez.

Commencez à 60 bpm. Inutile d’aller plus vite. Répétez l’exercice pendant 5 minutes.

Jouez des noires, sur chaque clic du métronome.

Exercice 1 : G G G G G G G G G …

Etape 2 : Combinaisons main-droite, main gauche

Maintenant que vous avez bien développé le mouvement pour la main gauche, on peut introduire la main droite. Alternez 8 coups de la main gauche G, et 8 coups de la main droite D.

Répétez cet exercice pendant 5 minutes environs, toujours à 60 bpm.

Exercice 2 : G G G G G G G G D D D D D D D D …

Pour pimenter un peu l’exercice, et renforcer votre précision, force et endurance de votre main gauche, doublez chaque répétition, et jouez chaque ligne pendant 5 minutes.

Excercice 2a :

  • G x 16 ; D x 16
  • G x 32 ; D x 32
  • G x 64 ; D x 64

Une variante pour renforcer encore plus la main gauche :

Exercice 2b :

  • G x 16 ; D x 8
  • G x 32 ; D x 8
  • G x 64 ; D x 8

Cette deuxième variante est vraiment adaptée dans le cas où votre main gauche est franchement plus faible que votre main droite.

Etape 3 : Augmentez progressivement le tempo, jouez relâché

Gardez un oeil sur le métronome

Gardez un oeil sur le métronome

Il faut jouez à 5min minimum à 60bpm avant de penser à accélérer (et c’est long 5min !). Pour augmenter la vitesse, considérez d’ajouter 10 ou 20 bpm, pour que vous soyez un peu poussé en dehors de votre zone de confort, mais attention à toujours garder le focus sur la précision et non sur la vitesse. Jouez encore 5 min avant d’augmenter le tempo.

A certain moment, vous allez atteindre un point ou il ne vous sera possible d’augmenter que de 1 ou 2 bpm. A ce moment-là il est très important de rester relâché, de vous focaliser sur la précision, et de ne pas se forcer à atteindre la vitesse, redescendez de quelques bpm et focalisez-vous sur un jeu relâché.

En effet se forcer augmente les risque de blessures, et croyez-moi, une tendinite aux poignets est vraiment la dernière chose dont vous avez envie.

Au moment où vous semblerez avoir atteint vos limites, il sera peut-être temps de varier les exercices, de travailler avec des plus petites répétitions, de varier main-droite, main-gauche, sans pour autant forcer et se blesser.

S’auto-évaluer pour bien progresser

Je vous ai conseillé de commencer par des noires au clic du métronome, et d’augmenter de  20 bpm à chaque fois pour bien faire progresser votre précision. il vous faudra donc 7 séances pour atteindre 160 bpm à la noire.

Maintenant, au lieu d’essayer d’aller encore plus vite à la noire, remettez le métronome à 80 bpm, et travaillez à la croche, et augmentez le tempo de 10 bpm à chaque nouvelle séance. Il vous faudra alors 8 séances pour atteindre les 160 bpm.

Puis, encore une fois, repartez à 80 bpm, mais en travaillant à la double-croche, et augmentez le tempo de 5 en 5 bpm.

En procédant ainsi, vous allez atteindre la limite de ce qui est physiquement jouable, à savoir autour de 90-100 bpm. Peut-être que vous allez pouvoir faire des accélérations ponctuelles à 120-140 bpm mais votre tempo de confort sera un peu plus bas.

Pour vous donner une idée, le record du monde est de 1208 coups par minutes, soit en faisant un peu de maths, des doubles croches en continue à la main gauche à 150 bpm.

Evidemment, musicalement parlant ça n’a pas beaucoup d’intérêt, alors après c’est à vous de voir jusqu’à quel niveau vous voulez parvenir.

Comme toujours, pas de recette miracle, ici c’est la régularité qui prime 😉

Alors, c’est quoi votre objectif de vitesse ? Prêts à exploser le record du monde ? Dites moi tout dans les commentaires.

En ce qui me concerne, vu le type de musique que je joue, un bon 80 bpm en double-croches me satisfera bien amplement !



Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à la newsletter, soyez le premier à être notifié d'un nouvel article et recevez GRATUITEMENT mon guide "12 conseils pour BOOSTER vos progrès à la batterie"


Recherches utilisées pour trouver cet article:

exercice batterie main gauche, comment développé sa main faible a la batterie exerciCe pratique et rapide, appareil mesurer vitesse batterie bpm, exercice main gauche batterie, souplesse drum batteries, souplese drum batries, pdf renforce main gauche piano exercices, technique pour devenir souple a la batterie, pdf developpent de la main poignet(drum), les travail de poigne au batterie,

15 réflexions au sujet de « 3 étapes pour améliorer la vitesse de sa main gauche »

  1. Merci Magalie pour ces quelques exercices pratiques 🙂
    En dehors de la régularité et le temps passé qui vont énormément aider, il y aussi un autre élément non négligeable à prendre en compte.
    Oui, pensez que l’on va pouvoir augmenter de 20bpm à chaque séance est assez utopique, à part au début. Il y a 2 choses qui vont intervenir :
    – La 1ère, c’est que d’une séance à l’autre, notre corps et notre cerveau ont tendances à légèrement « oublier ». Du coup, il lui faut un petit temps de travail pour retrouver ce qu’il avait à la séance dernière. Alors, c’est sûr, ça revient plus vite. Et la séance d’après, encore plus vite. Jusqu’à ce que ce soit ancré. Mais au final, ça va demander du temps.
    – La 2ème, c’est que l’on a tous une vitesse limite en fonction de son niveau. Mes élèves débutants (au piano) ont beau vouloir jouer aussi vite qu’ils peuvent, il y a une sorte de blocage. Et ce n’est pas du qu’au manque de travail. Mais surtout de l’expérience et de leurs muscles qui ne sont pas encore habitués.
    – La 3ème, c’est que plus on va vite et plus il est compliqué d’accélérer. Donc, arrivé à 120bmp (par exemple), il sera plus dure d’augmenter de 20bpm. Peut être qu’il faudra passer par d’autres paliers.

    Bref, tout ça pour dire que tes exercices sont tops mais que pour y arriver, les gens doivent se montrer persévérants ! Un professeur exceptionnel, une méthode géniale et des exercices bien pensés ne donneront rien sans travail. Alors filez-tous sur votre batterie suivre les conseils de Magalie 🙂

    • Hello Fabien,

      tu touches un point essentiel ! Se laisser le temps d’apprendre.
      Lorsque je parle de séance, c’est pas pas une séance à enchainer toutes les heures.
      Si on regarde bien, ne serait-ce que d’enchainer l’exercice 2 au complet, il faut 20 min pour le faire, à 60 bpm.
      On augmente le tempo de 20 bpm (le lendemain, ou le surlendemain) seulement si on maitrise bien le mouvement à 60 bpm.

      Et parfois il est salutaire de se laisser du temps entre 2 jours de pratique pour laisser au cerveau le temps de faire les connexions « qui vont bien ». Donc plutôt que d’en faire tous les jours pendant 1h, et de bourriner pendant 10jours pour tout arreter du jour au lendemain, je recommande d’en faire 1 jour sur 2 ou 3 pendant 20-30 min, et de laisser le temps que ca doit prendre pour arriver à la bonne vitesse. Sachant que chaque pallier acquis, le sera une bonne fois pour toute. L’important c’est de focaliser la précision et la justesse du geste, et lorsque tout est joué de façon confortable, alors monter en vitesse.

      Contrairement à une croyance populaire : POUR POUVOIR ALLER VITE, IL FAUT SAVOIR ALLER LENTEMENT ! Et se donner du temps pour progresser, fait aussi partie de « aller lentement ».

      Voili voilà. je crois que la clarification de Fabien est nécessaire.

  2. Merci pour cet exemple de travail .
    En effet, on se sent moins à l’aise pour un droitier de la main gauche, le bras a tendance à se raidir plus vite et peut devenir désordonné ( un peu lol ) au bout d’un certain temps de pratique , on le ressent également dans la vie courante . il y a les droitiers et les gauchés !

    • Hello Marc,

      effectivement, on a tous notre main de prédilection, et ce raidissement peut nous freiner dans notre progression. C’est en entrainant notre main gauche à exécuter un geste, encore et encore, de façon très précise, qu’elle va prendre l’habitude, que nos muscles vont s’habituer … et que répétitions après répétitions, nos mouvements vont devenir plus fluide.

      Donc même si on a une main préférée 8et on en a tous une), heureusement, il y a des moyens d’améliorer celle qui traine derrière.

  3. Bonjour à tous,

    Très bon article et très intéressant pour moi, d’autant plus que cela fait « déjà » 11 jours consécutifs que je travail ma main gauche environ 20-30 min par jour de la manière dont tu le décris (plus ou moins =) ). Pour vous expliquer, j’ai pratiqué la batterie pendant 7 ans en autodidacte. Je me débrouille correctement, mais j’ai très peu de technique. Du coup pour y remédier, j’ai acheté un pad et un métronome (investissement indispensable). A la main droite je me rend compte que je maîtrise plutôt bien la technique « moeller » : très pratique pour être régulier notamment sur les blast beat, du fait de l’accent qui est donné au premier coup par l’impulsion du bras et du poignet. En revanche lorsque je rajoute ma main gauche, elle est tendue et se raidie rapidement, ce qui fait que mes blast beat ne sont pas bien réguliers.

    Pour y remédier, j’ai décidé de travailler ma main gauche toujours en préservant la technique du moeller que je trouve très reposante lorsqu’elle est maîtrisée. Je débute mes exercices à 60 bpm pour m’échauffer. Les cinq premiers jours, j’étais à 60 bpm à la gauche. Et depuis, je travail à 70 bpm.

    Lorsque je joue uniquement la main gauche, j’y arrive sans soucis. Par contre dès que je tente le frisé à 70-75 bpm, je me rend compte que ma main droite est fluide et fait bien le « moeller » mais ma gauche redevient vite crispée. C’est d’autant plus frustrant que je sais que à ce rythme, ma main gauche peut tout à fait utiliser le moeller. Mais lorsque j’utilise les deux, ça redevient main droite fluide, main gauche crispée.

    Auriez-vous une idée pour que je puisse progresser dans ma technique frisé « moeller » ?

    Je vous remercie pour les réponses que vous pourriez m’apporter.

    • Hello Gui,

      voilà mon avis, d’un côté tu as un main droite qui marche bien en moeller depuis peut-être 7 ans (ou 4 ou 5) et d’un autre côté tu as un main gauche qui traine, et que tu fais travailler depuis 11 jours.

      Alors oui, forcément tu vas atteindre des limites, te heurter à des frustrations si tu compares ces deux mains. Mais ne trouves-tu pas cela un peu injuste pour ta main gauche ?

      Pour cette histoire de moeller des deux mains à 75bpm, je te recommanderais de redescendre à 60bpm (ou au tempo ou tu sens bien), de jouer des deux mains, en focalisant ton esprit sur le précision de ton geste à la main gauche. Si tu le peux filme toi, et regarde bien la position de tes deux main l’une par rapport à l’autre.
      essaye d’être très propre dans tes mouvements.
      ne néglige par les répétitions à bas tempo, quite à passer quelques jours sans accélérer. Ensuite … fais un grand break !!! 3-4 jours sans faire de rudiments, puis tu t’y remets. dâbord un fois à 60bpm, et tu compares avec la dernière fois … et si ca passe bien, tu augmente la vitesse un peu, par exemple 65 bpm.

      si tu es à l’aise tu garde cette vitesse pendant 2-3 séances, et ensuite, tu augmentes à nouveau de 5bpm …

      Voilà, ca serait mon approche à ton problème 😉

      • Merci beaucoup Magalie pour ta réponse.
        Effectivement c’est une bonne idée, je vais redescendre le tempo pour la main gauche et bien vérifier que mon mouvement est bon. C’est clair, je sens que je suis beaucoup moins ferme dans mon mouvement et souple à la fois que la main droite.
        C’est frustrant de ne pas voir les deux mêmes mains 😉
        Merci encore pour ta réponse.

  4. Salut Mag’ et tout le monde !

    Ah cette sacrée main gauche…
    Tu as raison d’y consacrer un article complet car il y a pas le choix, pour améliorer sa main gauche il faut la travailler avec des exercices spécifiques.
    J’ajouterai également le redoutable exercice : DGGGDGGG (droite gauche gauche gauche droite…) qui fait faire des progrès à vitesse éclaire !

    Sinon, complètement hors sujet (enfin pas trop non plus ;-)) : tant qu’à travailler la vitesse de la main gauche on peut également travaille la dynamique de sa main gauche avec un exercice du type : des frappes continues à la main gauche en accentuant un coup sur 4 ou un coup sur 3.

    Pour ceux qui veulent encore aller plus loin : http://batterieenligne.fr/produit/boostez-votre-main-faible/
    Laurent Articles récents..7 jours pour réussir tous vos fills / breaks à la batterieMy Profile

  5. Bonsoir,
    Merci pour l’exercice. Voici ce que j’avais trouvé il y a quelques temps, mais pas essayé encore.
    Pour obtenir « progressivement une frappe égale de tous les battements », Guy Lefèvre propose de jouer des triolets de croches en roulé : ddg-gdd-ggd-dgg-etc.
    (dans : « Méthode de solfège rythmique et de technique- Caisse claire-Tambour- Etude en parallèle » vol. 1)

  6. Bonjour,

    Comme beaucoup d’entre nous, je suis confronté à ce « problème » et les exercices que tu proposes sont ceux que me préconise mon prof.

    En plus de ces exercices, il m’a conseillé de jouer de temps en temps en gaucher (je suis droitier) sur des morceaux que je joue habituellement en droitier (main gauche pour la charley et main droite à la caisse claire).

    Ca aide encore et c’est un complément plus amusant que seulement des exercices.

    Merci pour tes conseils.

    Christophe

  7. Tiens c’est marrant, voilà un article avec lequel je ne suis pas du tout d’accord me dit mon prof (Udrum) du début à la fin… Alors je ne vais pas faire des tonnes d’explications pour exposer ou imposer un ressenti avec le stick peu commun ou méconnu. Ou bien juste un exemple : les meilleurs batteurs du monde peuvent arriver à jouer n’importe quel exercice et n’ayant jamais encore rencontré d’exos de la main droite non transposable à la main gauche… Il y a donc une différence entre capacité et préférence c’est sûr…

    Pour ma part, j’ai demandé à mon prof de me prouver concrètement le contraire (Je suis droitière et j’ai plus de mal avec ma main gauche) en me trouvant quelque chose où je serais moins à l’aise avec ma main droite qu’avec un exo actuel qu’il m’a donné pour ma main gauche où je galère. Il a pris un exemple jazzy sur la ride et là j’ai compris qu’il y avait bien pire que ma main gauche avec ma main droite ! Sacré prof, je crois qu’il doit faire partie des 1% …

    Cela fait déjà un peu plus d’un mois que je progresse bien vitesse comprise. Mais on ne bosse que très peu la vitesse en cours. En examinant ma façon de jouer, il arrive à me dire ce que je vais rencontrer comme pb en augmentant le tempo. Donc on les corrige lentement et jouer lentement de la façon qu’il faut pour jouer vite est encore plus dur que jouer vite la façon adapter pour jouer plus vite. Tout comme accélérer sans changer de façon fait effectivement atteindre la limite rapidement. L’entraînement est indispensable mais ce qui est vraiment profitable c’est de bien réfléchir également à partir des observations et des sensations, que ces dernières soient merdiques ou galactiques…

    Merci pour l’article et les exos !

    Géraldine.

  8. Salut à tous !

    Tout d’abord un grand merci à toi Magalie pour ces nombreux articles tous aussi intéressants les uns que les autres !
    J’avoue que celui ci m’a particulièrement aidé (et continue à le faire d’ailleurs !) pour « délier » un peu ma main faible. J’ai commencé à appliqué les exercices que tu préconise, notamment le 2b à travers la fameuse page 1 du Stick Control : Single Beat Combinations ! La mesure 13 peut en effet servir de « base » à ton exercice, pour ma part après avoir intégrer le mouvement, j’essaie de varier les roulements de façon aléatoire (style DDDD GGGG GGGG DDDD / GGGG DDDD GGGG GGGG GGGG…etc), et je dois dire que les progrès sont étonnants !!
    Pour info je suis débutant et ne joue que depuis moins d’un an (alors que j’en ai 30…quel temps de perdu !!). Je commençais a attaquer des exercices qui demandent plus de rapidité et ma main gauche était toujours crispé sur les coups double, je vous parle pas de triple coups et plus…bref quand j’ai commencé tes exercices à travers le Stick Control j’ai pas mal tricoté avec mes baguettes mais je suis literralement tombé sur *** en voyant ce que j’avais gagné en souplesse au bout d’un seul entrainement ! Même ma main droite gagne en fluidité, c’est super efficace !

    Donc pour résumé si vous aussi avez des difficultés avec votre main faible alors jetez vous sur ces exercices, c’est magique (enfin pas tout à fait quand meme hein…) ! 😉

    Musicalement

  9. Hello:) je me permet de rajouter une ou deux choses: il est aussi tres important d alterner les coups forte et ppp, les nuances et la dynamique! En effet,quelle frustration de ne pas pouvoir passer des plans avec des « piano subitos » par exemple:( jouer fortissimo oui mais perso j alterne ,pour la main faible seule, plusieurs debits en crescendo,decrescendo (noires,croches, triolets de noires et ainsi de suite…) a un tempo donné, apres le controle du rebon ca depend du tempo et du style:) voili voilou, a bientot!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article