Les 4+1 points clés pour trouver du temps pour la batterie et le rentabiliser

Les 4+1 points clés pour trouver du temps pour la batterie et le rentabiliser
5 (100%) 2 vote[s]

Comment réussir à trouver du temps pour la batterie ?Combien de temps faut-il avoir pour jouer de la batterie ?

Si j’avais une baguette magique, je vous donnerai la réponse. Combien de temps voudriez-vous passez à la batterie, sans doute plus que ce que vous pouvez aujourd’hui !

Et si je vous disais que vous pouvez trouvez jusqu’à 3 séances de batterie en plus par semaine ! Si je vous disais qu’en 1 heure de batterie, vous allez pouvoir progresser plus qu’en 4 heures ?

Découvrez les 4+1 points-clés qui me permettent de faire au minimum 6h de batterie par semaine et comment vous pourriez en faire autant.

Prêt à trouver du temps pour la batterie ? C’est parti !

Cet article est un extrait des éléments clés de la méthode que j’utilise au quotidien pour organiser mon apprentissage de la batterie.

Cette approche structurée me permet de faire jusqu’à 8h de batterie par semaine « sans forcer », à côté de mon boulot de salariée, ma vie de famille, mon groupe, mon prof de musique … tout en fournissant du contenu nouveau sur le Blog 😉 !

Cette méthode me permet de me garantir 3 séances hyper efficaces de travail par semaine d’une heure qui sont à l’origines des progrès énormes que j’ai pu faire ces 8 derniers mois.

Aujourd’hui je vous partage 4 concepts-clés issus de cette méthode que vous allez pouvoir mettre directement en application pour : 

    • trouver plus de temps pour faire de la batterie,
    • et pour que vos séances soient hyper-efficaces.

Pour en savoir plus sur les étapes de la méthode complète, rendez-vous à la fin de l’article.

C’est parti ! 

 

Combien faut-il faire d’heures de batterie par semaine pour progresser ?

Vous vous dites, comme nous tous, que si vous aviez plus de temps pour faire de la batterie, vous progresseriez plus.

Combien d’heures faut-il consacrer à la batterie pour vraiment progresser ?

Et vous avez complètement raison !

Idéalement, dans un monde merveilleux, vous vous voyez passez toute votre journée derrière vos fûts en vous prenant pour le nouveau John Bohnam (*bon c’est peut-être pas votre rêve, mais le mien il ressemble beaucoup à ça!)

Alors la réalité est quand même bien différente, et avec toutes nos contraintes : boulot, famille, amis, engagements autres … Les rêves ont la vie dure.

Alors même si avoir plus de temps vous fera progresser d’avantage indéniablement, il faut savoir que vos progrès ne sont directement proportionnel au temps que vous y passez, mais surtout à la façon dont vous travaillez.

Et tous ceux qui avaient beaucoup de temps dans le passé, et n’en n’ont plus autant maintenant en témoignent :

Je n’avais pas idée à quel point j’avais du temps avant, et comment je le « gaspillais ».

C’est vrai pour les nouveaux parents, et c’est aussi pour les batteurs qui se retrouvent soudainement pris par leur « succès » à faire des tournées, des voyages, réduisant mécaniquement leur temps de pratique.

Le plus bel exemple c’est Benny Greb qui a avoué avoir des séances de batterie beaucoup plus efficaces depuis l’arrivée de ses deux enfants.

« Maintenant en 1h de pratique soutenue je progresse d’avantage qu’en 6h auparavant. »

-Benny Greb

 

Alors qu’est-ce qui fait qu’on peut quand même progresser énormément, même si on n’a pas beaucoup de temps ?

Le Mythe de L’Ado passionné enfermé dans sa chambre à faire de la batterie

Il y a très peu de personnes qui peuvent se permettre de faire de la batterie entre 6 et 8h par jour.

6à 8 heures de batterie par jour ? Sérieusement ?

Bon nombre de « batteurs en herbe » repoussent même le moment de prendre leur premières baguettes, car ils ne pensent pas avoir assez de temps (quel gâchis !).

Parmi ceux là, sont ceux qui attendent même d’être à la retraite pour quand ils auront plus de temps. Et tous les jeunes retraités vous le diront ! C’est une illusion 😉 !

Qui ne connait pas un retraité surbooké ?

Bref.

Comment font ces gens qui semblent être des super héros qui ont des journées de 72h, qui ne dorment pas, et qui ont toujours le sourire aux lèvres ?

Ces personnes, Benny Greb, Emmanuelle Caplette, …et tous ceux pour qui la batterie est important, ont une approche délibérée vis à vis de leur la pratique de leur instrument.

Ca veut dire que pour eux, la batterie c’est tellement important à leur yeux qu’il ont décidé d’en faire une « priorité prioritaire » dans leur vie !

Et c’est exactement de cette manière que je procède ! Grâce à une approche structurée, pour ne pas laisser au hasard le fait que je fasse ou non de la batterie dans la semaine.

On va donc voir ensemble quelles sont les 4 points-clés d’une méthode qui me permet de faire au minimum 6 à 8h de batterie par semaine, dont 3h de pratique intensive.

Les 4 points-clé pour maximiser et rentabiliser ses séances de batterie

Point-clé n°1 : Trouver du temps pour la batterie : prenez RDV avec vous-même

WTF !??!?

Vous vous dites que vous progresseriez plus si vous vous vous y mettiez plus ?

Alors :

N’attendez pas d »avoir le temps, prenez le temps !

Pour votre prochaine séance de batterie, prenez un RDV avec vous-même, notez-le dans votre agenda.

Et traitez-le comme si vous aviez un un RDV d’ultra-haute importance, comme celui chez l’ophtalmo, ce que vous avez mis 6 mois à avoir.

Prenez rendez-vous avec vous-même !

Comme vous avez pris RDV avec vous-même, si on vous propose un truc à ce moment là, comme vous n’êtes pas dispo pour autre chose, c’est simple, vous dites « non » et vous pouvez proposer un autre créneau en remplacement, si vous le souhaitez (mais ça n’est pas obligé !)

Vos créneaux de batterie doivent être sacrés, traitez-les en conséquence.

Et tout cela découle de la priorité que vous accordez à la batterie dans votre vie !

Si c’est un hobby qui est toujours en bout de liste, après votre ultra-trail autour du Mont-Blanc, le blog sur la culture de tomates anciennes, avec vos 4 enfants et votre job à temps plein et que vous vous laissez la batterie pour « quand vous aurez du temps », ce sera toujours ce qui passera à la trappe en premier, et ça n’est pas grave car, visiblement ça n’est pas votre priorité.

Lâchez du lest, on ne pas être parfait tout le temps et sur tous les plans.

Par contre, si vous vous sentez frustré, si vous avez vraiment l’intention de progresser à la batterie, que vous voulez dépasser le niveau du « tapotteur du dimanche », alors il suffit de décider d’en faire votre priorité !

Oui, mais moi Magalie je n’ai vraiment pas une heure de plus dans ma semaine pour faire de la batterie !

Faites alors par des séances « courtes », de 15 ou 20 min pour commencer !

A lire aussi :  De la batterie à la tomate : une astuce démentielle pour gagner du temps !

Est-ce que vous pensez pouvoir caser une séance ou deux de 15min dans votre semaine ? 

Qu’elle est votre utilisation de vote smartphone ?

Si, ça n’est pas le cas, je vous invite à regarder vos statistiques d’utilisation sur une semaine de votre « SmartPhone » (Temps d’écran sur iPhone ou Bien-être numérique sur Android), notamment la section « Réseaux sociaux et divertissements » (super article sur presse-citron.net à ce sujet).

Ou alors le temps que vous passez à regardez la télé ou Netflix …

(La première fois que j’ai regardé mes chiffres, ça ma fait l’effet d’un uppercut de Mike Tyson bien senti dans la mâchoire !) 

A votre avis vous en serez à combien ?

OK convaincu ?

Alors voilà, désormais, vous avez prévu vos créneaux de batterie à l’avance et vous avez pris rendez-vous avec vous même.

Et vous allez devenir un champion du monde de batterie, toute catégorie confondues !

Minute-papillon, pas si vite !

Ca ne vous servira à rien d’avoir vos créneaux de batterie planifiés à l’avance si lorsque vous vous mettez derrière vos fûts vous continuez de tapotter au hasard, que vous passez 10min sur Youtube à regarder quel exercice faire, ou 20min à jammer en vous prenant pour le batteur de vos morceaux préférés … (même si on adore tous faire ça avouons-le 😅 !)

Pour « rentabiliser » vos séances au maximum, une approche efficace c’est de rien laisser au hasard et de structurer vos séance en 4 grandes phases !

Point-clé n°2 : Structurer ses séances avec la pratique délibérée

Une pincée d’organisation ?

Vous voilà assis derrière vos fûts, et maintenant se pose la question à 100 000 $ :

Qu’est-ce que je dois travailler aujourd’hui, quel exercice je dois faire ?

La réponse courte à cette question, c’est « ça dépend« .

Ca dépend de ce à quoi vous voulez arrivez à faire, ça dépend de votre niveau, ça dépend du genre de musique que vous voulez jouer …

En fait ça dépend de beaucoup de choses …

En batterie, il a tellement d’aspects à travailler, pour avoir un « bon jeu », il faut travailler

  • son Répertoire rythmique : les grooves des différents genres musicaux
  • sa Précision rythmique : est-ce que vous avez un « jeu carré« , ou est-ce que votre tempo fluctue au fil du temps ?
  • sa Dynamique et qualité de son : est-ce que le son que vous produisez à chacune de vos frappes est propre, identique à chaque fois, est-ce vous êtes capable jouer en nuances, de très faible à très fort, et d’utiliser ces nuances intentionnellement dans votre jeu ?
  • sa Technique : coordination ou indépendance, entre les mains, les pieds, vitesse d’exécution …
  • sa capacité Improvisation et créativité : est-ce que vous êtes capable d’improviser des fills à la volée, sur un, deux, trois, quatre temps ? De faire un petit solo sur quelques mesure ? Ou est-ce que êtes coincé à toujours rejouer les « plans » que vous avez appris par coeur sans pouvoir en sortir ?

On pourrait évidemment rallonger encore la liste ! Et le plus important ici, c’est bien de se rendre compte, que l’essentiel n’est pas le nombre de trucs différents qu’on à travaillé, ou le nombre d’exercices qu’on a réussir à faire une fois !

Le plus important pour mesurer ses progrès, c’est de savoir quels sont les concepts qu’on maitrise vraiment et qu’on utilise dans notre jeu.

Et il y a un monde entre avoir travaillé un exercice une fois, et le maitriser jusqu’à l’intégrer naturellement dans notre jeu !

Comment structurer efficacement ses séances de pratique ?

Pour qu’un concept, qu’un rythme basé sur une grosse indépendance des 4 membres, qu’un fill compliqué sortent naturellement, on n’a pas encore trouvé mieux que la répétition !

Plus on répète quelque chose plus on le mémorise, jusqu’à ce que ça devienne un automatisme. Et ça s’applique pour presque tout !

C’est d’ailleurs de cette manière que notre cerveau apprend !

Ok Mag’, mais si je dois répéter encore et encore le même exo pour le maitriser, je n’apprendrai jamais rien de nouveau !

Exact.

Le défi c’est de trouver l’équilibre subtile entre répétition d’exos connus et découvertes de nouveaux concepts, sans négliger votre capacité d’improvisation !

Ca m’a l’air l’enfer ton truc ! On dirait un programme d’entrainement militaire. Moi la batterie c’est aussi pour le fun que j’en fais ! J’ai déjà pas beaucoup de temps à lui consacrer, alors faut pas que ça devienne une corvée !

Et je ne peux pas être plus d’accord avec ça !

C’est pour cela qu’il faut toujours garder le plasir et le fun de faire de la batterie en tête ! Jouer sur de la musique bref s’éclater.

Répéter des exos connus pour les faire rentrer, apprendre de nouveau trucs, improviser sur la batterie et jouer en musique, tout ça alors que j’ai pas le temps de faire de la batterie, tu ne serai pas en train de te foutre de ma payer ma tête ?

Et bien non ! C’est ça le secret d’une séance bien structurée ! Une séance qui adresse tous ces points sans en oublier un seul.

Et la pas besoin d’aller réinventer la roue, je vous recommande le « 4-stage practise » de Mike Johnston [Vidéo 1, Vidéo 2 , Vidéo 3, Vidéo 4] en anglais.

Une séance de batterie hyper efficace c’est une séance découpée en 4 étapes différentes, qui ont chacun un but propre, et l’ordre des thèmes est tout aussi

  • Etape 1 : la Maintenance

La phase de « Maintenance » pour une exécution parfaite de vos rythmes

Cette étape a pout but de vous échauffer mécaniquement (muscles, ligaments, rythme cardiaque) et pour répéter ces exos que vous connaissez déjà.

Là on est en terrain connu. Si vous avez besoin de réfléchir à l’enchainement de vos membres, vous n’êtes pas entrain de faire de la maintenance.

Le but  en « maintenance »,  c’est juste de faire exos de la manière la plus parfaite possible.

Si vous commencer à dérouler ces exos que vous connaissez sur le bout des doigts, ça ne va pas vous demander beaucoup d’effort de réflexion, et ça ne devrait pas être le cas.

C’est donc le moment de vérifier que vous les jouez parfaitement :

  • sur le clic,
  • que votre posture, votre tenue de baguette est impeccable,
  • que vos frappes sont propres,
  • le son égal entre les deux mains …

On cherche une qualité d’exécution irréprochable.

C’est cette observation de votre jeu qui est au coeur du concept de la pratique délibérée, pendant qu’on travaille son instrument, on ne se contente pas de « jouer », mais on s’observe, comme si on était notre propre coach qui était juste à côté de nous et qui ferait attention en permanence à tous ces petits détails qui font qu’on joue mieux.

A lire aussi :  Plan d'action pour améliorer breaks/fills de batterie

La pratique délibérée, c’est ce qui se fait de mieux dans l’efficacité de l’apprentissage de la musique … et dans n’importe quel instrument, dans le sport aussi.

Si vous êtes intéressé pour en savoir plus, je vous recommande les ouvrages suivants sur le sujet (malheureusement ils ne sont pas traduits en frnaçais) :

Temps recommandé : 20% de la durée de la séance, soit 10min pour une séance de 50min

  • Etape 2 : Impro et créativité

Ajoutez de la créativité dans vos séances de batterie

Une fois échauffé physiquement c’est le moment de mettre votre cerveau en action, voir comment vous pouvez improviser sur votre kit.

Alors on ne parle pas d’impro pure ! (D’ailleurs ç’est rarement le cas ! la plupart des artistes ont des cadres dans lesquels ils se baladent … )

Partez d’un plan, d’un fill, d’un doigté que vous maitrisez déjà, et voyez comment l’orchestrer différemment sur votre batterie, sans que ce soit préétabli.

Par exemple si motif imposé de votre partie créativité c’est le doigté : D-G-P D-G-P D-G (soit 8 coups).

Alors vous allez jouer tous vos fills selon ce motifs en variant les zones de frappe.

De cette manière vous allez developer vos capacités de jouer des motifs à la volée, sans recracher des plans tout faits à chaque fois.

Temps recommandé : 20% de la durée de la séance, soit 10min pour une séance de 50min

  • Etape 3 : Thème principal de travail – Nouveauté

L’étape 3, c’est le coeur de votre séance de batterie.

Votre thème de travail principal : Pour acquérir ce que vous ne savez pas encore faire

Ici l’idée c’est de travailler un truc que vous ne maitrisez pas encore.

Un nouveau rythme, une nouvelle coordination, un truc que vous n’avez pas encore intégré et qui va nécessiter de décortiquer pas-à-pas, un truc qui met votre cerveau à rude épreuve, un rythme auquel vous devez pensez fort, et jouer lentement pour réussir à le jouer.

Ca peut être un nouveau motif rythmique, un nouveau fill, la transition entre deux partie d’un morceau, une nouvelle technique de main, ou de pied …

Bref. C’est le sujet principal de votre séance.

Et là histoire que les premiers automatismes se mettent en place, il est normal d’y passer un peu plus de temps qu’aux étapes précédentes qui étaient plus de l’échauffement.

Temps recommandé : 40% de la durée de la séance, soit 20min pour une séance de 50min

  • Etape 4 : Musicalité

Consacrez toujours une partie de votre séance à travaillez votre musicalité

Et pour finir la séance en beauté. La partie friandise : le jeu en musique !

Alors, je ne dis pas que sur les étapes précédentes, vous ne devez absolument pas jouer en musique,

Et d’une certaine manière c’est même quelque chose que je vous recommande, si vous restez dans l’exercice en vous contentant de vous servir de la musique comme d’un métronome.

Mais parfois le métronome est tout bonnement une étape incontournable pour mettre en place un nouveau rythme dans les étapes précédentes, notamment lors du travail de votre thème principal.

Dans le thème « Musicalité » : 🎶 c’est tout pour la musique 🎶.

Le but ici c’est de developper votre oreille musicale, votre habilité à jouer « en musique », « pour la musique », d’avoir un jeu au service de la musique et pas d’en mettre partout, tout le temp, à toute les sauces …

Pour cela, le mieux c’est de mettre un morceau au hasard dans vos oreilles, et de jouer le morceau comme si vous aviez été embauché pour être le batteur de ce groupe.

Le but n’étant pas de restituer la partie de batterie du morceau note pour note, mais bien respecter l’ambiance générale, le « feeling » du morceau.

Temps recommandé : 20% de la durée de la séance, soit 10min pour une séance de 50min

Point clé n°3 : Traquer ses séances

Traquez vos séances pour savoir où vous en êtes !

Arrivé ici, vous avez pris RDV avec vous-même pour votre séance de batterie, vous avez eu votre 1ère séance de batterie hyper-efficace …

Mais soyons honnête avec nous-même, c’est pas UNE séance qui va faire la différence.

C’est sur la durée que ça se passe …

Ca tout le monde le sait. Au début, on est hyper motivé, l’attrait de la nouveauté, et tout ça.

Et puis la vie s’en mêle, une semaine, un imprévu, la semaine suivante un autre … pas grave on rattrapera « plus tard » …

Et on sait tous ce qu’il se passe ensuite.

Donc pour se « protéger » de la « réalité », et être sur que vous allez faire des progrès sur le long terme : traquer vos séances !

Comme vous saurez exactement quand et à quelle fréquence vous avez travaillé votre instrument.

Si vous aviez réussi à libérer 3 créneaux de 20 min dans votre emploi du temps la semaine dernière, alors cette semaine vous devriez essayer au minimum de faire aussi bien!

Alors soit vous traquez vos séance sur un bête calendrier en papier, chaque séance faite ==> hop une grosse croix ROUGE sur le calendrier !

Si vous êtes plus app comme moi, et que vous en cherchez une simple et jolie, moi j’utilise l’app Streak à 5,49€ sur l’AppStore, mais il y en a des tonnes d’autres gratuites (cherchez dans les app de suivi d’habitudes).

Il serait temps que je me bouge ! Une seule séance de batterie depuis le début de la semaine 🙁

Tracking de séances de batterie (et aussi d’autres trucs)

 

Point-clé n°4 : Faire des sprints et éliminer les distractions

Faites des sprints très courts pendant vos séances

Que ce soit une séance de 20, 40, 50 minute ou plus, c’est hyper dur de rester concentré, surtout en mode « pratique délibérée ».

Et il ne vous faudra pas beaucoup de temps pour que votre esprit commence à glisser, que vous vous retrouviez à faire autre chose que l’exercice que vous vouliez faire … Ou que vous commenciez à penser à ce que vous allez manger ce soir, ou si la voiture n’aurait pas besoin de se refaire faire les niveaux.

Parce que l’esprit humain n’est pas capable de rester hyper concentré au maximum sur une longue durée … Pensez sprints !!

A lire aussi :  Bien apprendre à jouer de la batterie : Les 4 piliers d'un jeu équilibré

On peut courir à fond sur 50-100 mètres. C’est beaucoup plus dur sur 400m, et c’est impossible sur 5000m.

Les sprints, ce sont la durée minimales d’une répétition d’un exercice.

On a vu qu’il faut répéter, encore et encore pour que quelque chose rentre !

Et très souvent, quand on galère sur un truc difficile, on s’arrête de bosser le truc beaucoup trop tôt ! On s’arrête quand on a réussi à le faire une fois ! Et c’est l’erreur principale de tous les amateurs !

L’amateur essaie jusqu’à ce qu’il y arrive, le pro essaie jusqu’à ce qu’il ne puisse plus se tromper.

Donc en vous imposant une durée minimum d’exercice, vous vous affranchissez de cette tendance naturelle qu’on a tous à s’arrêter trop tôt de bosser.

Ok Mag’, mais t’as dit qu’on peut pas rester super-focus avitam eternam ! Alors c’est quoi la durée idéale d’un exercice ?

La durée que je préconise c’est 3-4 minutes par répétition du même exercice.

En plus ça colle à peu près avec la durée moyenne d’un morceau de musique à la radio !!

Et ensuite faite une pause. 1 minute max. Puis recommencez, le même exo.

Si vous connaissez un peu le monde des salles de sport, vous savez qu’en dessous de 3 séries, un exo ça sert à rien 😉 !

L’idéal c’est donc de répéter 3 fois le même exercice, à l’identique, ou en changeant seulement un tout petit truc  d’une fois sur l’autre :

  • petite augmentation de tempo de 5 ou 10 bpm
  • ajout d’un coup supplémentaire
  • changement du motif du métronome
  • jeu en musique au lieu du métronome

3 répétitions de 3 minute par exercice = à peu près 10 min ! ( si vous voulez tomber pil-poil sur 10 minutes, alors faites des exos de 3:20 min 😜 !)

Vous pouvez appliquer ce principe de sprint pour chaque phase de votre séance de batterie.

Et pendant vos sprints : PAS D’INTERRUPTION !

Entre vos sprints, libre à vous d’aller voir votre fil d’actualité sur Facebook, de boire un coup …

Astuce : Pour être sur de ne pas être interrompu pendant vos sprints, mettez votre téléphone en mode avion ou dans une autre pièce ! Et passez le mot à votre entourage !

Pendant toute la durée de votre séance de batterie, vous n’êtes disponible pour personne ! vous ne demandez pas la lune, seulement 20,40 ou 50 minutes pendant lesquelles vous disparaissez de la surface de la terre.

Point-clé Bonus : Définissez-vous une direction – un objectif à long terme

Choisissez votre destination et le chemin pour à prendre deviendra plus clair

Là avec les 4 points-clé précédents, en les appliquant, vous avez déjà pas mal de matière pour véritablement booster vos séance de batterie !

En bonus, je vous donne point-clé, bonus pour vous éviter de vous éparpiller (comme il m’arrive encore parfois avec toutes les informations qui sont disponible à notre ère).

 

Définissez-vous un grand « thème » pour les 3-6mois à venir. Et ce thème va vous aidez à faire le tri dans les exercices que vous allez choisir de travailler.

Par exemple, si votre thème de travail principal, c’est la « vitesse à la double pédale », alors il va sans dire que passer 6h à travailler des rythmes afro-cubains ne vous aideront pas à aller dans la bonne direction.

Pour vous dire, suite au concert de la fête de la musique de l’année dernière qu’on avait enregistré, j’étais vraiment hyper déçu par mes fills que je trouvais irréguliers et répétitifs.

J’ai donc déclaré l’année suivante (de Juin à Juin si vous suivez bien ), l’année des fills.

Mon but c’était de jouer à la fête de la musique suivante, d’enregistrer le concert à nouveau, et de constater l’amélioration. (Croisons les doigts, c’est la semaine prochaine, mais je suis confiante !)

Et après le concert de la fête de la musique, je vais passer au thème « travail du son », le travail de la régularité d’exécution et du rendu sonore de mes frappes …

Un objectif à long terme, ça peut être de faire votre première Cover en video, ou votre premier morceau en publique devant vos proches et amis. …

Allez encore plus loin avec la Méthode Avancée de Gestion de Séances.

Vous êtes encore là ?

Bravo ! Vous faites  parti des plus motivés !

Ceux qui ont vraiment envie de progresser malgré les contraintes de votre emploi du temps.

Comme je vous l’annonçais en intro, les 4 points-clés ne sont qu’une partie des techniques que j’utilise pour sécuriser mon temps.

Là l’article fait déjà 4208 mots, et je n’ai pas l’intention de rivaliser avec Tolkien !

La méthode complète que j’utilise, je l’ai formalisée, et je suis persuadée que vous pouvez vous aussi l’utiliser pour trouver pour faire de la batterie dans votre emploi du temps, aussi saturé soit-il !

Cette méthode c’est la [M.A.G.S], la Méthode Avancée de Gestion de Séances.

Dans la [M.A.G.S], on voit en autres, des concepts comme :

  • Votre semaine de batterie idéale (et comment trouver jusqu’à 3 séances supplémentaires dans votre emploi du temps)
  • Les 4 étapes de la structure DMCA pour apprendre n’importe quel nouveau rythme en 20min
  • Les différents types d’interruptions et comment y faire face
  • Le secret de la motivation, et comment ne plus jamais se faire avoir par la « flemme » ou Netflix
  • les phénomènes neurologiques qui expliquent comment notre cerveau apprend et à quelle fréquence on doit « rafraîchir » une information pour ne pas l’oublier.
  • quels sont les bons objectifs de batterie à se fixer pour être sur de faire des progrès sur le long terme
  • la différence entre objectifs orientés résultats et orientés processus.

Et on va aussi plus en profondeur des 4 phases d’une bonne séance de batterie, à quoi il faut faire attention, comme passer en mode « pratique délibérée » à tous les coups.

Bref, on se hacke le cerveau pour mettre toutes les chances de réussite de notre côté et progresser à la batterie, même si on ne peut y consacrer qu’une heure pas semaine !

Attention : La [M.A.G.S] est une méthode payante, c’est le fruit de toute mon expérience des ces 8 dernières années.

Il est aussi prouvé que les gens qui investissent de l’argent sur eux-même, sont beaucoup plus à mène de passer à l’action. Cette méthode n’est donc pas pour tout le monde, elle ne s’adresse donc qu’uniquement aux super-motivés, frustrés qui veulent vraiment faire des progrès.

>>> Accéder à la Méthode [M.A.G.S]

Voilà vous savez tout ! Maintenant vous savez ce qu’il vous reste à faire, sortez vous les baguettes et c’est à vous de jouer !

 

A votre avis combien de temps allez-vous arrivez à sécurisez pour vos séances de batterie en suivant les 4 points-clés de la [M.A.G.S.] présentés plus haut ? 

 

 

 



Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à la newsletter, soyez le premier à être notifié d'un nouvel article et recevez GRATUITEMENT mon guide "12 conseils pour BOOSTER vos progrès à la batterie"


Recherches utilisées pour trouver cet article:

Battery mail,

3 réflexions sur « Les 4+1 points clés pour trouver du temps pour la batterie et le rentabiliser »

  1. Bonjour Magalie
    Je me suis imposé une conduite pour faire de la batterie, enfin non, j’aime tellement apprendre et jouer , que c’est une évidence pour moi. Je joue entre 30mn à 1h30 parfois, tous les jours, sauf le samedi (répétition avec l’orchestre).
    Le plus dur, c’est de garder le tempo, j’accélère, même avec le métronome, y arrive un moment où je suis en avance, mais je persiste, car je veux y arriver. Et si je ne joue pas, il me manque quelque chose, il faut que je joue, ne serait-ce qu’un 1/4 h, et après je me sens biens.
    Bonne journée
    A bientôt

    • Hello Didier,

      30mn à 1h tous les jours, super !
      Si tu te rends compte que le tempo c’est ton pb #1 alors je te conseille de revenir à des rythme tous simples, comme un poum tchak et de t’entraîner sur le métronome à un tempo confortable pour toi. Compte à haute voix 1-et 2-et 3-et 4-et, et vois si tu reste dessus pendant 2-3 min (c’est long!)
      Ensuite tu peux augmenter un peu le tempo.
      Si j’étais toi je ferais ce genre d’exercices en routine d’échauffement dans la partie maintenance pendant 5-10min à chaque séance et tu vas voir que ça va venir !
      Après quand les rythmes simples passent bien tu peux jouer des rythmes plus complexes. Et quand tu sens vraiment bien. Alors tu peux commencer à jouer avec un métronome à trou (une mesure de click, une mesure de silence).
      Te voilà avec programme pour tes enlaces à venir ! Amuse toi bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.