Débloquez votre grosse caisse en 3 exercices

drumsec bomboLa grosse caisse est certainement LA partie d’une batterie qui cause le plus de problèmes aux débutants. Elle est fastidieuse à travailler, techniquement difficile à ressentir, peut causer des douleurs si elle n’est pas correctement pratiquée, etc…
Les doubles coups sont un cauchemar au début , et ils sont pourtant indispensables pour jouer quelques variations sur notre chère grosse caisse ! Bref, elle pose problème à tout le monde.
Aussi me suis-je dit :

Comment faire pour rendre le travail de cette partie de la batterie moins fastidieux ? Quels exercices pourrais-je développer afin de maitriser mes problèmes de grosse caisse?

Cet article est un article invité écrit par Xavier Rogé, batteur professionnel depuis plus de 20 ans et ayant joué sur l’Album “Illusion” d’Ibrahim Maalouf primé aux victoires de la musique. Il est l’auteur du blog Batteur pro

Quels exercices pourrais-je développer afin de maitriser mes problèmes de grosse caisse?

La clef : la répétition

Pour débloquer un problème technique et augmenter votre vitesse à la batterie : le seul moyen est de pratiquer l’exercice préconisé de nombreuses fois.
Il y a néanmoins un inconvénient avec cette méthode : ce n’est vraiment pas chouette de travailler un exercice technique en boucle pendant de nombreuses minutes.
Je me suis donc demandé ce que nous aimions faire le plus facilement sur la batterie ? JOUER bien sur !
Il me suffisait donc de trouver plusieurs rythmes suffisamment intéressants pour développer le jeu de grosse caisse, et suffisamment amusants pour pouvoir les travailler sans contraintes.

Exercice 1 : la samba

Voici un rythme très connu et pourtant difficile à maitriser au début. C’est une des clefs qui m’a permis de débloquer mes problèmes de doubles coups de grosse caisse.

  • C’est rythme très amusant à jouer
  • il n’est pas fatiguant car il y a suffisamment d’espace entre les doubles coups pour reposer son pied
  • on peut travailler son sens du rythme grâce au mouvement régulier des doubles croches aux mains


Comment travailler ce rythme?

Tout d’abord, les mains. C’est un rythme binaire composé de 2 groupes de 4 doubles croches . A jouer en frisé (ou en coups simples comme on dit chez nous en Belgique).
dgdg dgdg

samba 1On rajoute ensuite le premier coup de grosse caisse sur le premier coup de la main droite.

Dgdg dgdg

P

samba 2Le deuxième coup de grosse caisse viendra sur le quatrième coup joué à la main gauche.

DgdG dgdg

P    P

samba 3On rajoute le troisième coup de grosse caisse sur le 5ème coup joué à la main droite. DgdG Dgdg

P    P  P

samba 4Et le dernier coup de grosse caisse sur le 8ème coup joué à la main gauche.

DgdG DgdG

P    P  P    P

samba 5 complet

Télécharger extrait
Le tout étant maintenant de jouer ce rythme de longues minutes. Vous verrez, c’est assez plaisant une fois maitrisé.
On peut le faire TRES lentement au début afin de bien sentir là où va tomber chaque coup.
Avec le temps, en accélérant le tempo, on peut arriver à des résultats assez incroyables concernant les doubles coups .
Exercice 2 : le rock version grosse caisse intensive
Le rythme rock basique, vous le connaissez normalement tous !
Nous allons simplement jouer le rythme de base du rock, mais avec une grosse caisse sur chaque croche.
La seule variation provient ici de la caisse claire qui sera jouée toutes les 4 croches, au lieu des 2 croches habituelles.

rock grosse caisse intensifA quoi faire attention ?

Votre pied/cheville doit rester détendu(e) et relâché(e) .
C’est justement sur ce détail qu’il vous faudra travailler au début, d’où l’intérêt de le faire lentement.
•    A la bonne vitesse, vous devez sentir vos muscles chauffer très légèrement.
•    Si cela vous fait mal : diminuez la vitesse et cherchez ce qui provoque une tension, cela 
provient surement d’une mauvaise position.
•    Votre talon doit être en contact avec la pédale, sauf lorsque vous donnez un coup (donc durant un instant très bref)
•    Votre pied revient TOUJOURS en position de repos lorsque vous ne jouez pas.
•    On passe constamment d”une position de repos à une brève impulsion afin de jouer le/les 
coup(s) nécessaire(s).

Pour ceux qui se sentent bien avec ce rythme, vous pouvez y ajouter une accentuation une croche sur deux. Cela donnera un côté plus GROOVE au rythme rock .

Télécharger extrait

Exercice 3 : le rock avec gros tom

Ce rythme est une version très sympa d’un rythme rock, joué sans le charleston et avec votre main droite sur le gros tom.
Il vous fera travailler l’alternance entre votre main droite et votre pied.
A la différence de l’exercice 2, la caisse claire (main gauche) viendra toutes les 2 croches.
La différence se trouve au niveau de la grosse caisse. Nous allons la jouer en alternance avec la main droite (et donc en doubles croches : deux fois plus vite).
De cette façon (droite : D , pied : P) :     D P D P D P D P

On rajoute la main gauche en même temps que le quatrième coup à droite .

rock grosse caisse décaléeRemarquez que le rythme des mains est identique dans l’exercice 2 et l’exercice 3. La main droite joue tout simplement la même chose sur un autre instrument (le gros tom au lieu du charleston)
Il n’y a que la grosse caisse qui est placée à un autre endroit.

Télécharger extrait

En Bonus, combiner les exercices 2 et 3

Lorsqu’on enchaîne une mesure de chaque exercice 2 et 3, cela permet d’optimiser encore plus le travail de la grosse caisse.
On peut sentir le mouvement des mains qui reste identique d’un exercice à l’autre et se baser sur ce mouvement assez simple afin de se focaliser plus aisément sur la grosse caisse.
Il permet entre autre de travailler le déplacement de la main droite.
Les accents (une croche sur deux) permettent de donner un mouvement dans le son qui nous servira plus tard à augmenter notre vitesse grâce au mouvement de balancier créé dans le bras en les jouant.

combinaison 2 exercices gc

Télécharger extrait
Cerise sur le gâteau, l’enchainement de ces deux exercices permet de travailler les doubles coups de grosse caisse lors du dernier et du premier coup de grosse caisse.

Et vous, rencontrez-vous des problèmes pour travailler votre grosse caisse ?


Répondez-moi dans les commentaires, je tenterai de vous aider.
Je termine en remerciant Magalie de m’avoir laissé la parole sur son blog. Et si cet article vous a plu, venez me rendre une petite visite sur mon blog : batteur pro.
Je tenterai de vous aider grâce à mon expérience de musicien professionnel.

 

 



Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à la newsletter, soyez le premier à être notifié d'un nouvel article et recevez GRATUITEMENT mon guide "12 conseils pour BOOSTER vos progrès à la batterie"


Recherches utilisées pour trouver cet article:

cour de batterie pdf, exercices batterie pdf, exercice grosse caisse, pedale grosse caisse vitesse, exercice batterie pdf, exercices batterie jazz, exercices sur la pedale de batterie, comment jouer le pied avec le gros caisse et charlestone, apprendre a jouer de la grosse caisse, technique de grosse caisse,

12 réflexions au sujet de « Débloquez votre grosse caisse en 3 exercices »

  1. Merci à Xavier pour cet article très complet.
    En écoutant les enregistrement audio, on se dit qu’on a une grande marge de progression (en tout cas moi 😉 )

    Alors je lance la première question :
    « Et quand ça commence à tirer dans le mollet, qu’est-ce qui faut faire ? »

  2. Hello Magalie .

    Si cela commence à tirer sur le mollet , c’est tout à fait normal .

    Les exercices sont même faits pour ça … 🙂 cela indique simplement ta limite de vitesse actuelle. Il y a 15 ans , cela tirait aussi dans mon mollet lorsque je jouais ces exercices , à force de persévérance , j’ai appris à relâcher mes muscles.

    Nous avons souvent tendance à employer des muscles inutiles à la réalisation d’un mouvement précis ( ici un coup de grosse caisse).

    Le truc pour pouvoir augmenter la vitesse c’est de ne surtout pas bruler les étapes . Pratiquer un exercice à la fois en notant le seuil de tempo maximum auquel on arrive à le jouer . Une fois ce seuil repéré , travailler chaque fois l’exercice en commençant au tempo relevé précédemment .

    Se focaliser sur la position de son pied et sur les tensions éventuelles en cherchant à corriger le cas échéant.

    Pour plus d’infos sur les positions de pieds , j’ai fait un article sur le blog qui résume tout cela , basé sur le DVD de jojo majer , une valeur sure.
    Xavier Rogé Articles récents..Test : “Jojo Mayer : secret weapon for modern drummer–part 2 : a guide to foot technique”My Profile

  3. Salut à tous, merci pour ces explications pour le travail de la grosse caisse.
    Pour travailler sa grosse caisse et du même coup son indépendance mains-pieds, voici un exercice que je trouve très intéressant exécuté par Glen Sobel le batteur d’Alice Cooper.
    https://www.youtube.com/watch?v=xh7O2y8suAU
    Vous n’êtes pas obligé de faire tous les exercices, les premiers seront suffisants pour avoir un bon placement. Ensuite il faut laisser aller sa créativité.

    Un morceau qui permet de jouer quasiment le plan n°2 : Double Talkin’ Jive de Guns N’ Roses. Matt Sorum est très friand de ce type de rythme.
    La différence entre les plans c’est que là, il faut mettre la caisse claire sur la 3ème double-croche de la mesure.
    Quand ça tire dans le mollet c’est que t’en as trop fait. Soit tu continues en baisant le tempo pour pouvoir te reposer soit tu fais une pause et tu reprends plus tard

  4. c’est un peut difficile mais ça dépend du qualité du pédale ou réglage du pédale
    Mercie pour l’exercice

    • Le réglage et la qualité de la pédale de grosse caisse sont certes importants , mais n’expliquent pas à eux seuls la difficulté que l’on peut ressentir en jouant ce type d’exercices.

      La principale source de difficulté provient dans 99 % des cas d’une lacune technique que nous possédons lors de notre apprentissage de ces techniques grosses caisses .

      D’où l’intérêt de ces exercices qui permettent de se focaliser sur les détails et donc de corriger notre position sur la pédale , l’emploi ou nom de l’entièreté de la jambe , le fait de coller la batte à la peau ou non , etc…

      Je vous conseille d’ailleurs de jouer ces exercices batte décollée entre chaque coups.

  5. Bonjour, et merci pour ces exercices!!

    JE pratiques depuis de nombreuses années, mais je me suis rendu compte que je faisais n’importe quoi avec mon pied droit, une sorte de pointe suivi d’un glissé pour les coups doubles. Ca donne un coup faible suivi d’un coup fort et impossible de faire pus de coups.

    Je suis donc en train d’essayer de changer ça mais c’est vraiment fastidieux.
    Quelle est donc la « bonne » position du pied? à plat? en avant? en arrière?

    De plus je trouve ma pédale bien molle. Quand mon pied est au repos la batte est quasiment en contact avec la peau, et le ressort est tendu à fond.

    • C’est une question qui revient très souvent .

      Tu peux jeter un oeuil ici pour plus de de précisions sur les différentes positions et techniques de pieds : http://batteurpro.com/test-jojo-mayer-secret-weapon-for-modern-drummerpart-2-a-guide-to-foot-technique/.

      Lit attentivement le chapitre sur le talon levé vs talon collé .
      Je t’encourage également à télécharger le guide qui se trouve sur mon blog et qui contient (entre autre) des photos et des explications détaillés sur la position du pied sur la pédale .

      Concernant la batte proche de la peau , cela induit une faible amplitude de mouvement pour toi jouer .
      Donc , un son tout petit car tu n’as pas le recul nécessaire pour donner suffisamment d’impact lorsque tu joues .

      Fais un comparatif avec tes baguettes sur la peau de caisse claire . Plus tu es loin de la peau lorsque tu amorces un mouvement , plus tu pourras jouer FORT !
      L’angle idéal de la batte est de +- 45 degrés par rapport à la peau de grosse caisse , cela se règle sur ta pédale .

      Si ta pédale est molle cela provient du ressort.
      Ressert-le , ou change-le , il est peut être en fin de vie 🙂
      Xavier Articles récents..break passe partout épisode 2My Profile

  6. Hihi la clef n’est pas la répétition mais la réflexion… Bon allez soyons sympa et disons : la répétition de la réflexion car la répétition vous permet de réfléchir différemment, surtout quand vous avez mal ou que vous sentez que ça vous ennuie de pas y arriver à la bonne vitesse…

    Même à la mauvaise vitesse les muscles chauffent, cela n’est juste qu’une question de temps car un mouvement consomme de l’énergie et les fibres musculaires doivent alors consommer vos réserves. Vous pouvez donc jouer à la bonne vitesse et avoir assez mal car dans ce cas, en respectant un tempo rapide, un mauvais geste consomme trop donc gaspille l’énergie.

    Non le talon peut très bien ne pas toucher la pédale, cela dépend de la vitesse. Ce qui est important c’est sa stabilité au delà d’une certaine vitesse car vous devez conserver l’inertie de votre membre sans vous y opposer (sinon douleur voire crampe pour les élèves bourrins et têtus). Mais je rejoins le maintien du talon sur la pédale en ce sens que c’est le meilleur moyen de stabiliser le pied afin de gagner en précision pour gagner du temps sur des vitesses vous en donnant de moins en moins…

    Non le pied ne doit pas revenir en position de repos puisqu’il doit toujours passer par cette même position quand il joue… Il vaut mieux clarifier en disant qu’il faut toujours commencer un cycle par le début et donc terminer un cycle par le début (puisque c’est périodique). Car on peut jouer en bas comme en haut pour un résultat parfaitement identique du point de vue de la partition et bien entendu totalement différent du point de vue son (jazz ou pas jazz… mais longue vie au jazz quand même !).

    Oui on passe par une impulsion à faible vitesse. Mais après il faut surtout éviter l’impulsion qui doit faire place à l’inertiel du mouvement. Donc plus vous accélérez, plus il faut éviter l’impulsion pour laisser place à la constance du mouvement. La répartition spatio-temporelle de l’énergie est même indispensable si vous voulez avoir une bonne fluidité, en plus de la vitesse.

    Comme pour le papa-maman avec les mains : impulsion des coups pour commencer et quand vous accélérez, il est clair que les poignets bougent constamment et régulièrement sans impulsion…

    Sinon, en dehors des explications qui ressemblent à beaucoup de méthodes et qui restent valables malgré leur intuition, je suis d’accord avec tous les conseils et commentaires pour les douleurs et les lacunes. Ce sont effectivement plus des habitudes d’exercices et de morceaux qui vont vous apprendre à utiliser les bons muscles, afin de minimiser l’effort et faire disparaître les inconvénients car pour une personne normalement constituée, les douleurs ne sont dues qu’à soi même et pas le matériel ou la morphologie. Merci pour cette vidéo conseil car il faut reconnaître que beaucoup de batteurs ont plus de mal avec les pieds qu’avec les mains alors que normalement cela devrait être le contraire (sauf si vous enlevez les ressorts de la pédale et encore…).

  7. Ping : Les meilleurs articles de Batteur Débutant de 2015 - Batteur DébutantBatteur Débutant

  8. En lisant ton article, je me suis rendu compte d’une chose : j’essaie d’apprendre Chop Suey de SOAD (je la bosse très souvent et je sens bien les résultats là), et il y a dedans un rudiment qui aide pour les doubles coup de grosse caisse (bomb blast je crois).

    Je parle de la partie de batterie juste après le « Wake up ! » (succession alternée de (grosse caisse+charley)/caisse claire (non c’est pas une division :D) puis deux successifs de charley/grosse caisse). J’essaierais le rythme que tu proposes pour voir si je peux appliquer mon travail accompli jusqu’ici. Ce serait assez marrant que ça se croise effectivement, je vous tiens au courant ! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article