[Vidéo] Comment maitriser les doubles croches à la batterie

La régularité la clé du succès dans le doubles crochesPour maitriser les doubles croches à la batterie, il faut y aller progressivement sans griller les différentes étapes.

Je vous ai donc préparé une vidéo qui détaille ces étapes une par une :

1 – Maitrise du rudiment frisé sur caisse claire et charleston

Prenez bien votre temps, pour bien espacer vos coups, pour travailler votre régularité. Un métronome s’avère très utile pour cette phase. Une fois un tempo lent (50 bpm) bien maitrisé, augmenter la cadence (80-90 bpm)

2 – Ajout de la grosse caisse

Reprenez l’exercice 1 lentement, en ajoutant les coups de grosse caisse sur les temps 1 et 3. Faites bien attention à ce qu’ils tombent bien en même temps que les coups sur le charleston à la main droite.

A cette étape, enregistrez-vous pour bien vous rendre compte si les grosses caisses sont au bon endroit.

Lorsque la grosse caisse est bien en place, et qu’elle ne perturbe pas le jeu des mains (les mains ne doivent pas attendre la grosse caisse), augmentez le tempo.

3 – Ajout de la caisse claire

Lorsque l’étape précédente est bien acquise, à vitesse lente, ajouter maintenant la caisse-claire à la main droite sur les temps 2 et 4, ces coups remplacent les coups sur charleston qui auraient été joués normalement.

Là encore, la régularité est essentielle, l’espace entre les coups caisse-claire / charleston ne change pas. Enregistrez-vous pour bien entendre si vous êtes régulier.

4 – Ajout de nuances en ghost notes sur la caisse claire

Au niveau intermédiaire, on peut ajouter des ghost notes à la main gauche sur la caisse-claire pour créer plus de dynamique dans le jeu.

5 – Morceau d’application : Sunday, bloody Sunday de U2

Sunday, Bloody Sunday est un morceau d’application idéal pour mettre en pratique son jeu de doubles-croches à la batterie. Il est accessible dès l’étape 3. Le doigté reste un doigté de frisé pendant tout le morceau. La principale difficulté réside dans la régularité des doubles-croches et les quelques répétitions sur la caisse claire.

Dans la vidéo, je le joue volontairement à vitesse plus lente que le morceau, pour bien mettre en place les doubles-croches. La vitesse vient progressivement ensuite.

6 – Bonus, utilisation d’accents (pour les plus ambitieux ! ceci n’est pas dans la vidéo)

Pour les experts, ou ceux qui en veulent toujours un plus, on peut rajouter une difficulté supplémentaire pour nuancer son jeu de double-croches : jouer chaque contre-temps  (les « é ») au charleston avec un accent.

La maitrise des doubles-croches est l’un des fondamentaux de la batterie, c’est pourquoi j’ai modifié un peu le format habituel des vidéos de Batteur Débutant, pour que vous puissiez plus facilement retenir et appliquer ces exercices.

La synchro audio-image n’est malheureusement pas parfaite, et peut être déroutante, et il aurait fallu tout ré-enregistrer pour corriger le problème, je vous promet de faire mieux la prochaine fois ! Désolée pour ça :-/

 

Les aspects les plus importants à retenir de cette vidéo :

  • Travailler un aspect à la fois, jusqu’à ce qu’il soit maitrisé, d’abord à vitesse lente, ensuite plus rapidement
  • Ne pas passer à l’étape suivante, tant que l’étape en cours n’est pas maitrisée
  • La régularité est cruciale en doubles-croches, veillez à avoir un rythme très régulier, jouez au métronome
  • Si vous rencontrez des difficultés à une certaine étape, n’hésitez pas à revenir sur l’étape précédente, pour la consolider.

Comme promis, le relevé des différents exos, si le lien ne marche pas, essayer celui-là.

Pour l’étape 4 avec les nuances, je vous avoue, j’ai bien galéré ! Il a fallu poser le jeu, jouer très doucement, mais l’exercice m’a été bénéfique ! Du coup j’aborde Sunday, Bloody Sunday de meilleure manière 😉

Voilà c’est tout pour aujourd’hui, mais avant de vous laisser, je vous lance un défi !

Dites-moi dans les commentaires ci-dessous jusqu’à quelle étape vous pensez être capable d’arriver d’ici à la prochaine vidéo 😉 !

Il me reste encore le bonus à bosser, pour l’instant, je m’emmêle encore les mains



Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à la newsletter, soyez le premier à être notifié d'un nouvel article et recevez GRATUITEMENT mon guide "12 conseils pour BOOSTER vos progrès à la batterie"


Recherches utilisées pour trouver cet article:

double croche grosse caisse batterie, comment jouer avec les deux main sur le charleston puis sur la caisse claire??,

18 réflexions au sujet de « [Vidéo] Comment maitriser les doubles croches à la batterie »

  1. Bonjour Magalie !

    Article bien écrit comme d’habitude.
    L’an dernier on m’a proposé de jouer Sunday Bloody Sunday au gala de fin d’année de l’école. Je suis donc passé par les étapes que tu as cité en quelque sorte. Et c’est vrai que ce titre est un excellent exercice pour apprendre à alterner charleston / caisse claire en double croche à n’importe quel moment.

    Sinon par rapport à ton défi j’ai jamais essayé le bonus, ça promet un bon retournage de cerveau ! Le 4 je l’ai déjà fait mais à des tempo assez lent car placer le plan ghost note / accent / ghost note sur la caisse est pas si simple au début. Il faut bien contrôler chaque coup et j’utilise une sorte de technique Moeller (coup faible en remontant la main) pour assurer la transition entre la 1ère ghost note et l’accent.

    • Zut j’ai oublié de préciser pour la dernière partie que ça devient surtout difficile surtout à partir du moment ou l’on fait les ghost note et les accents sur la caisse avec uniquement la main gauche et qu’on laisse la main droite sur le charleston ^^

      • Salut Jérôme

        effectivement, le « bonus » est ardu parce qu’on ajoute tout ensemble … Mais pour garder un doigté en frisé DGDG (et ne pas devoir faire 3 coups consécutifs à la main gauche, et du coup on peut se passer de Mr Moeller), je conseille de garder les back-beats (temps 2 et 4) à la main droite. Du coup la main droite va devoir alterner caisse claire- charleston (comme à l’exo 3) tout en marquant les accents au charleston uniquement sur les contre-temps, et c’est la que ça se corse sérieusement !

        Et c’est certainement la raison pour laquelle il n’est pas dans la vidéo !
        Mais j’attends qu’un lecteur me propose une vidéo du bonus 😉

  2. Salut Magalie !
    Très bonne vidéo sur les doubles croches. Maîtrisez les double-croches, ça permet de jouer des morceaux comme sunday bloody sunday, mais ça permet également de jouer des fills sur les toms : toujours le même principe, DGDG en bougeant sur différents éléments de la batterie.
    Au passage, sympa ton nouveau format vidéo 🙂
    Bravo !
    Laurent Articles récents..Oserez-vous jouer en 5/4 ?My Profile

  3. Bonjour à tous,

    Rien à redire c’est très intéressant et je bosse beaucoup ce principe en cours notamment avec des syncopes de grosse caisse et caisse claire pour bien sentir le débit de double.

    J’ai une remarque : le lien du relevés ne fonctionne pas.

    « Bloody sunday » est une intro pas si facile que ça à jouer. Et franchement je l’ai bossé a un tempo très très lent pour bien sentir le truc et en accellerant par pas de 10 pour arriver enfin au bon tempo.

    Très sympa ton format vidéo c’est agréable. Le décalage vidéo/son est vraiment dommage. En tout cas tu as l’air de plus en plus à l’aise dans ta présentation et surtout dans ton jeu !

    Francois

  4. Si le format vidéo vous plait … alors il faut continuer. Il faut dire que que les videos de Laurent m’ont bien inspirée aussi 😉

    En ce qui concerne le lien du relevé, chez moi ca marche très bien (j’ai essayé du boulot et de la maison)
    Il y a-t-il quelqu’un d’autre pour qui cela ne marche pas ?

  5. J’ai pu tester les relevé aujourd’hui. Le bonus une fois en main et qu’on a assimilé que cela donne trois accents d’affilés main droite ça roule bien. Ca fait très reggae comme groove ^^.

    Un autre exercice assez amusant à travailler c’est de bien garder l’alternance DGDG avec les mains et de placer la grosse caisse à n’importe quel endroit pour faire un groove qui balance. C’est très bon pour la coordination.

  6. Bonjour Magalie

    Oui maintenant ton lien fonctionne bien. Tu es assez rapide pour régler les petits bugs!

    Bravo pour ton blogue. Je te lis depuis quelques mois et je trouve tes articles toujours motivants et pertinents.

    J’adore te lire

    Aurore

  7. Je confirme que le lien fonctionne normalement 🙂 Je vais enfin pouvoir comprendre à tête reposée le fameux « bonus » et m’y essayer :p

    Merci pour la réactivité.

    François

    PS : l’accentuation est l’ennemi d’internet !

  8. Salut Mag,
    ta vidiéo tombe à pic pour moi, car je commencé à travailler ce morceau, pour pouvoir le jouer avec mon confrére de la gratte!!!
    Les doubles croches sur claisses claires ça c’est bon, en revanche les variation avec le charleston et la grosse caisse, la je commence pà me tirer les cheveux.
    Allez je m’y remet et on verra jusqu’où j’arrive.
    Ta présentation est très bien faite, un peu de décalage sur le son des instruments mais les gestes et la technique sont la.
    Un grand bravo et merci pour ce travail fournie et que tu nous fais partager.
    Longue vie à batteur débutant.
    Fréd

    • Hello Fred et bienvenue sur le blog.

      « les variations avec le charleston et la grosse caisse », qu’entends-tu par là
      Parce que justement le propre de ce morceau, à la grosse caisse ca ne change pas : tous les temps sont marqués à la grosse-caisse, c’est métronomique, voir militaire et c’est en fait l’effet à rechercher.

      Pour les passages charleston < -> caisse claire, si tu gardes toujours le même doigté (c’est un frisé – DGDGDGDG) peu importe sur quel instrument tu joues tu devrais arriver à mieux le passer.

      Ensuite, commence à tempo lent, lorsque les transistions entre les différentes parties du morceau passent toutes seules, alors augmente petit à petit (j’ai du augmenter le tempo de 10 en 10, puis de 5 en 5 vers la fin)

      L’important pour le rendu de ce morceau : c’est la régularité, si les double-croches ne sont pas carrées, mais saccadent un peu, il perd tout de sa force.

      (Rappel c’est un morceau sur la guerre civile en Irlande : l’effet militaire et indispensable au corps du morceau, ici pas de shuffle 😉 ) !

  9. Merci Magalie pour cet exercice.
    Je me faisais toute une histoire des doubles croches (j’ai débuté la batterie il y a seulement7 mois) et au final.. Ça le fait !!
    Merci pour ton blog, j’y puise plein de bonnes choses et ça me fait avancer !
    Laurent

  10. Ping : [vidéo] Comment jouer une intro facile qui a l’air difficile

  11. Je viens de m’y mettre depuis le tube… Moi aussi j’ai dû passer par là à un moment ou à un autre. Ou plutôt à des moments ou à bien d’autres occasions de me mesurer à cet effet. « Retournage de cerveau » et « sorte de Moeller » me font rire mais je vois tout à fait ce que tu veux dire.

    Oui on peut se passer de Mr Moeller et je dirais que dans la logique et l’efficacité de l’exercice, je préfère le faire comme sur la vidéo. Mais toutes les techniques sont valables et cela dépend du contexte ou de vos préférences en générale. Ou quand vous sentez qu’un truc va mieux passer (plus facilement ou alors avec un effet space volontaire). Donc ton idée à la technique Moeller, c’est pas mal aussi. Disons que pour l’exercice, j’utiliserais le strict alterné dans l’esprit de friser la maîtrise du truc et en direct live, j’utiliserais le moins d’aller-retour possibles pour observer les autres ou me concentrer moins sur l’aspect gauche/droite.

    Mais ce n’est pas le Moeller en fait ni une sorte de Moeller, ce qui nécessiterait que l’autre main « fouette » également. Appelons-ça une combinaison ou utilisation de deux techniques différentes comme par exemple l’exercice qui consisterait à jouer que des frisés en Moeller de la main droite et de jouer chaque coup de l’autre main. Cependant même pour cette combi, cet exemple bien connu n’est que du pur frisé. Sur le plan du phrasé de la chanson, je pense que ce serait plus une alternance en frisé combinée avec des doublés (si tu joues en open) ou plus (si tu close l’affaire) qui renforce la relance du back beat de la caisse claire en multipliant les coups successifs sur caisse claire pour cette relance typique. Tu peux même écraser virtuellement la baguette comme on dit « en poussant » (Attention à ne pas tomber dans l’extrême des roulés de tambour qui est une technique intéressante mais pas pour le morceau d’où la transposition de cet écrasement non pas à l’échelle du doigt ou du poignet mais au moins à l’échelle du coude vu que c’est Rock. Par contre si tu levais le coude sans baguette fais-le avec la modo qui va avec sinon ce sera difficile de te donner par la suite, qu’elle soit Jazz ou Rock’n’roll…). Ou alors utiliser un bon petit push-pull si tu veux garder l’anticipation sur le retour à ta petite Charley d’amour.
    Perso, j’utiliserais le Push-Pull que j’appelle le Reverse Push-Pull. Oui je sais c’est nouveau, ça vient de sortir mais c’est parce qu’elle le vaut bien. Plus sérieusement, tous les grands batteurs le font alors je me disais que c’était dommage de pas trouver un terme. Pour ce reverse Push Pull made in Udrum, soyons honnête : même si la batterie m’inspire beaucoup, on sait pas qui l’a trouvé ou conçu en premier cette anté-façon de pousser en retour et personne n’en a parlé en différenciant suffisamment… Donc si cela t’intéresses tu fais un push pull sur la caisse claire en commençant dès le départ, ton mouvement de bras vers la Charley (d’où l’effet reverse yeah !). Bon forcément le bras ne doit pas se précipiter mais tu gagneras du temps en anticipation de retour vers ta Charley et du économiseras de l’énergie comme avec un pp classique via tes doigts situés en dessous du stick concerné. Voilà j’espère encore avoir apporté ma touche spéciale en remerciement space créatif spécialement pour Magalie (Le truc c’est que je kiff pratiquement tout ce qu’elle propose alors vous allez devoir me supporter en longs posts encore un certain temps vu que je découvre ce site 2 ans après sa créa !).

    Et pour les experts (et même les amateurs de défi) sachez qu’il est plus facile à 180 de jouer la variante en ghost note de la gauche. Pourquoi ? Je vous laisse deviner mais une fois que vous aurez l’habitude de bosser dessus plus rapidement (Magalie a raison en tout premier lieu : il faut y aller mollo donc cette variante inhabituelle est forcément surprenante au départ même si ça s’inverse progressivement par la suite quand vous augmentez le tempo).
    Ami(e)s de la batterie, bon courage et bon trip !

    Udrum, space batteur inconnu.

    SpaceBatterie Special Bonus Master Track : Bon là, je sais pas quoi vous dire. Débrouillez-vous ou alors si vous prenez la peine de me lire jusqu’au bout, soyez assurés que j’ai un p’ti extra pour vous. Préparez à l’arrache mais avec amour (Heureusement que j’ai souvent un pad bien à sa place…).

    Donc commencez tranquillement comme le dit Magalie à faire double-crocheter uniquement sur la charley pour accentuer la première double. Ensuite de même sur la troisième. Normalement ça devrait le faire comme pour le sans accent. Si c’est le cas vous êtes prêt : dès l’accent sur les premier et troisième temps, visez la cc et voilà. Si ça vous gratte encore :
    – soit vous travaillez sans métronome quand vous ajoutez la cc (ralentissez s’il le faut pour vous y introduire dans ce fichu extra qui vous tenterait bien). No pb puisque vous savez travaillez au rythme régulier : ici c’est juste pour bien vous imprégner du phrasé au niveau son au départ (ralentir pour écouter ce que cela doit donner quand tout est produit) puis vous imprégner du motif au niveau du gestuel qui vous sied au mieux pour arriver au geste et au son qui convient le mieux.

    – soit vous repassez par la case départ avec le sous-extra-bonus light suivant que je vous ai concocté avec empathie bien entendu : Vous partez de la charley uniquement avec l’accent sur toutes les troisième double (Le et) et vous allez produire le back beat toujours sur la charley (2 accents supplémentaires sur les première double des temps 2 et 4). Et voilà le travail. Et pour les durs à cuir calmos : accentuez toutes les doubles en troisième et première position. Ok ? Donc enlevez les accents des temps forts 1 et 3 ! Elle est pas belle la vie ? Ils ne vous restent plus qu’à solliciter un coup de caisse claire à la place de l’accent charlénisé sur les temps forts donc juste le travail du déplacement du bras (léger et en avance sinon ça va faire mal…).

    Si vous êtes sages et si vous êtes plusieurs intéressés, je vous ferai peut-être une vidéo special bonus d’ici le 29 mars. Mais en attendant pas de quoi s’arrêter en si bon chemin…

  12. Ping : Jouez-vous de la grosse caisse correctement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article