Les rythmes du reggae

Le reggae

Le reggae a pris ses origines dans les musiques caribéennes traditionnelles telles que le mento ou le calypso.

Ce qui caractérise essentiellement le reggae des autres styles musicaux, c’est un rythme à quatre temps lourd ou les temps faibles sont accentués grâce à la basse et la batterie.

A la batterie, le trait le plus caractéristique est le coup de caisse claire sur le 3ème temps.

On peut souligner quelques évolutions dans l’histoire du reggea :

  • l’early reggae
  • le « one-drop »
  • le rocker
  • le stepper
  • le « rub-a-dub »

C’est évidemment à Bob Marley et les Wailers qu’on doit le succès de ce genre musical à l’international.

Pour apprendre à jouer un rythme de reggae à la batterie, la première étape consiste à maitriser le « One-Drop« .

Le « One-Drop », première figure du reggae

Là ou d’habitude on marque les premiers temps de chaque mesure à la grosse caisse, dans le « one-drop » on « laisse tomber« , la grosse caisse du 1er temps.

Le reggae One Drop

Le reggae One Drop

Donc on commence par un silence (compter à haute voix), 2 charlé, une caisse claire jouée en cross-stick (c’est le symbole de caisse claire avec le ‘x’ ) avec une grosse caisse, et deux charlé pour finir.

Note : pour jouer en « cross-stick », poser la baguette sur la caisse-claire de façon à ce qu’elle touche la peau et le cercle en même temps. appuyer la paume de la main sur la peau, et lever la baguette du bout des doigts pour la frapper sur le cercle.

C’est LA base du reggae, tant ce que rythme n’est pas maitrisé inutile de penser aller plus loin. Le plus déroutant au début, c’est le silence sur le 1er temps, surtout si l’ont vient de genre musicaux plutôt orientés rock.

Travailler d’abord doucement pour s’approprier le rythme, jusqu’à entendre la « mélodie ».

Un très bon morceau pour s’y essayer : Legalize It de Peter Tosh, rythme lent autour de 80 bpm.

 Le « Rocker », un reggae sur une base de rock

Une fois le « One Drop » maitrisé, et lorsque vous ressentez le feeling rasta monter en vous, vous pouvez ajouter un coup de grosse caisse sur le 1er temps.

Le reggae rocker

Le reggae rocker

Un exemple en musique d’un « rocker » :

Le Stepper, un « 4 to the floor » à la sauce reggae

Pour jouer un rythme de reggae stepper, il faut marquer tous les temps à la grosse caisse.

Le reggae stepper

Le reggae stepper

Dans « Higher than High Iron Lion Zion » de Steele Pulse Bob Marley, remarquez la dynamique créée par les 4 coups de grosse caisse dans chaque mesure.

Pour allez plus loin, vous pouvez habiller votre rythme de base de contre-temps, et de fills en fin de mesure.

Pour varier, on peut aussi jouer les croches façon « shuffle« , pour un effet swingué.

Voilà vous voilà bien armé pour entrer dans le monde du reggae !

Est-ce que ce genre musical vous plait ? Dites-moi dans les commentaires quelle est votre plus grosse difficulté pour jouer sur du reggae



Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à la newsletter, soyez le premier à être notifié d'un nouvel article et recevez GRATUITEMENT mon guide "12 conseils pour BOOSTER vos progrès à la batterie"


Recherches utilisées pour trouver cet article:

rythme reggae batterie, rythme reggae, comment jouer reggae batterie, rythme batterie reggae, batterie reggae, cour de batterie reggae, magalie derhille, reggae batterie, la batterie de musique dans le reggae, rythme du reggae,

18 réflexions au sujet de « Les rythmes du reggae »

  1. Bonsoir,

    Et bien une nouvelle fois un grand coup de chapeau car tu m’as fait découvrir des tas de choses. J’aime beaucoup ton article et j’ai enfin mis un pas dans cet univers que je connais que trop peu mais qui m’intéresse pour la richesse de sa musique et de ses rythmes.

    J’ai écouté quand j’étais plus jeune, avec les connaissances que j’avais à l’époque, Bob Marley mais je ne m’étais jamais trop penché sur le sujet. C’est chose faite et les illustrations sont géniales c’est exactement ce que tu décris dans les patterns.

    Un grand merci pour ce voyage à travers cette musique.

    J’vais aller m’en rouler un p’tit :p

    Bonne soirée.

    François

  2. Yes !! Bravo pour cet article qui nous fait voyager Magalie !

    Pour ceux qui ont une roland, y a un kit « reggae » qui va nickel 😉

    Petit remarque pour compléter l’article, les cymbales (quand il y en a) sont rarement jouées sur le 1er temps (comme c’est souvent le cas dans le rock).
    Soit elles sont jouées sur le 4ème temps. ex :
    http://www.youtube.com/watch?v=rwbk22K7dxA&feature=youtu.be&t=1m35s
    Soit elles sont jouées sur le 3ème ou 2ème temps et sont alors souvent suivies d’un fill. ex :
    http://www.youtube.com/watch?v=tc2xZs5PLrs&feature=youtu.be&t=1m55s
    D’ailleurs dans ce dernier morceau, il y a un peu tous les cas de figures !

    Tu’m fais tirer une latte François ?? 😉

    Peace
    Laurent Articles récents..Toto – Rosanna et le Half time shuffleMy Profile

  3. BONSOIR A TOUS ,JE VIENT DE TROUVER LE DERNIER ARTICLE QUI ME PLAIT VRAIMENT BIEN,POUR MOIS QUI SUIS UN FAN DE REGGAE JE SUIS VRAIMENT CONTENT,SI TU PEUX CONTINUER LA LECON FORMIDABLE….VIVE BOB…ET LES AUTRES

  4. Bonjour Magalie

    Le reggae est un style que beaucoup de batteur dénigre et il est pourtant si dur à jouer avec feeling en raison de la complexite des figures jouees par les autres instruments. Prendre conscience par exemple que le guitariste joue en general les 2ème et 4 eme temps avec le clavier. Le bassiste a un rôle beaucoup plus libre autour de tout cela.

    À bientôt
    Jean marc Bontemps
    Île de la reunion
    Jean marc Bontemps Articles récents..Première méthode de batterie au format ibookMy Profile

  5. Je voulais apporter un peu de complément à ce très bonne article.

    Les charley sont joué à la croche, en double, triolet ou sextolet en ternaire, avec beaucoup de variation et les accents marquent le contretemps et là ça devient coton !

    Et oui après avoir bossé sur l’accent sur le temps avec un joli geste pour bien marquer tout ça voilà qu’en Reggae on doit accentuer le contre temps… Bon courage 🙂

    Pour ce qui est des fills, on entend souvent cette pêche sur la 4ème double du 4ème temps et là aussi ça se bosse pour être bien dedans…

    C’est en tout cas très riche comme figure rythmique et y’a vraiment de quoi faire encore et toujours. Le reggae ça doit swinguer pas mal aussi.

    Francois

  6. Ping : Comment jouer un reggae du Bob Marley en partant de rien grâce au « one-drop »

  7. Bonjour Magali

    Je voudrais apporter une clarification tant la confusion règne sur internet.

    Dans le reggae le Batteur accentue le 3 temps le guitariste le deuxième et quatrième.

    Dans le Ska le batteur accentue le deuxième et quatrième et le guitariste tous les contre temps.

    Musicalement le terme reggae n est pas une chose vague.

    Jean-Marc Bontemps
    Île de la Réunion
    Jean – Marc Bontemps Articles récents..Toutes les méthodes de guitare manoucheMy Profile

  8. Bonjour Magali

    Je vais en remettre une couche sur le reggae. Je précise que ton blog est dans la vérité totale sur ce sujet.

    J’invite tout le monde à écouter le titre Wake up and live (album Survival) dans cet exemple le tempo est donné par Bob Marley ce qui devrait définitivement régler le problème sur la façon de compter en reggae
    
Rythme one drop binaire
    Accent sur le 3ème temps pour la batterie

    Accent sur le 2ème et 4éme temps pour la guitare

    L’erreur est donc de mal compter et de penser que la batterie accentue les 2ème et 4ème temps et la guitare les contretemps. Les Jamaïcains ont réglé ce problème depuis bien longtemps. Ils n’ont qu’une façon de compter cette musique à tempo lent ou rapide. Quelle prise de tête d’ailleurs d’avoir deux façon de compter la même musique.

    Il est possible de jouer sans effort une fois que tout le monde compte de la même manière. Bob Marley était un grand musicologue, il savait ce qu ils faisait, les musiciens américains que l’on a fait jouer sur son premier album ont mis plus d’une semaine à comprendre que c’était le troisième temps qui était accentué. Je constate que la confusion règne toujours.

    La façon de compter change en plus tout l esprit de cette musique. On est toujours étonné du dynamisme d’un groupe Jamaïcain sur scène. Le secret est pourtant simple ils ne vont jamais s’amuser à penser à 60 un morceau qui se pense à 120.

    Il faut toujours aller à la source de la musique.

    Dans la musique brésilienne bossa nova il y a un problème similaire, Des gens qui pensent que c’est une musique à quatre temps alors que c’est une musique à deux temps. Encore une fois penser l’une ou l’autre façon de compter change toute l’interprétation et c’est une source de confusion.

    Comment voulez-vous faire jouer ensemble des musiciens qui pense à deux ou quatre temps la même musique ?

    Jean-Marc
    Île de la réunion
    Jean – Marc Bontemps Articles récents..Les méthodes de guitare reggaeMy Profile

  9. Intéressant comme article.

    Juste une petite rectification à faire.
    Le morceau de Steel Pulse que vous prenez en exemple n’est pas stepper. En écoutant attentivement, vous noterez qu’il n’y a qu’un coup de grosse caisse (sur le troisième temps) et non 4 coups de grosse caisse…

  10. Salut à tous, je suis un débutant dans la batterie et fan du reggae, mon amour pour ce rythme m’a conduit ici.
    Merci déjà pour ce qui a été dit, mais en tant que débutant j’aimerai avoir s’il vous plait les basiques du reggae car j’ai l’impression que le niveau est un peu haut pour moi. Et les contradictions qui surviennent à propos du reggae comme à propos d’autres rythmes ne m’aident pas beaucoup, merci d’avance!

  11. Merci pour l’article très clairs parfaitement complétés par les commentaires pertinents qui permettent d’éclaircir les particularités rythmiques (la drum marque le 3e temps) du reggae !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article