Rudiments de batterie : le défi tempo max !

fb_defi_rudiments_de_batterie.001Toujours dans l’optique de rendre la pratique des rudiments de batterie fun et intéressante. Aujourd’hui je vous propose de relever un défi !

Un petit jeu qui ne vous prendra que 5min pour voir ou vous en êtes dans la pratique des 3 rudiments de batterie de base.

Alors, prêts ?

L’idée c’est de tester la stabilité de votre tempo grâce aux rudiments, et de voir jusque où vous pouvez aller.

Les 3 rudiments de batterie à enchaîner

On va simplement enchaîner deux mesures de frisé (coups simples), deux mesures de roulé (coups doubles) et deux mesures de moulin (paradiddle).

Et toutes les 6 mesures (donc en fin de cycle) on augmente le tempo de 5bpm.

Facile ?

La partoche

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec les rudiments, je vous encourage à relire cet article. Et voici la partition de ce qu’on va jouer.

Observez bien l’alternance DG de la 1ère ligne, puis on passe en DD GG, pour finalement, dans la 3ème ligne avoir un doigté de moulin (paradiddle) DGDD GDGG.

défi rudiments de batterie

enchaînement de 2 mesure de : frisé, roulé, moulin

Le défi : enchaîner les rudiments de 60 à 150 bpm

On part de très lent, pour aller de plus en plus vite.

Pour vous aider

Avoir un clic qui augmente tout seul, ça n’est pas forcément un truc que votre métronome sait faire.

Alors voici un mp3 d’un clic qui part de 60bpm et augmente toutes les 6 mesures de 5bpm. Le changement de tempo sera annoncé par un « ding ».

Télécharger le fichier MP3 (clic-droit, enregistrer sous)

Alors vous êtes arrivé jusqu’à combien ? (comptez les « dings »)

 

Ding_BPM

Le plus dur au début c’est de maîtriser les enchaînements. Si vous connaissez suffisamment vos 3 rudiments de batterie de base, vous devriez être en mesure de pouvoir les jouer sans réfléchir. Ensuite la difficulté c’est de pouvoir suivre le tempo qui accélère. Et pour les plus grande vitesse, veillez à rester détendu !

Dans le même esprit, voici d’autres boucles MP3 :

Les jeux sont ouverts ! Entrez dans la zones de commentaires c-dessous, quel a été votre meilleur tempo 🙂

Pour info, à ma 2ème tentative, j’ai déraillé à 140bpm. Et je peux m’améliorer ! Et vous pouvez sans doute faire beaucoup mieux que moi ! C’est un jeux qui m’a été inspiré par Jared Falk de Drumeo dans cette vidéo

 

Les résultats du jeu de la semaine dernière sont :

  • Morceau A – Rythme 7
  • Morceau B – Rythme 3
  • Morceau C – Rythme 1
  • Morceau D – Rythme 4 (et oui à partir de 0.44s)

Bravo à Caroline !



Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à la newsletter, soyez le premier à être notifié d'un nouvel article et recevez GRATUITEMENT mon guide "12 conseils pour BOOSTER vos progrès à la batterie"


20 réflexions au sujet de « Rudiments de batterie : le défi tempo max ! »

  1. Salut !

    J’avais trouvé cet exercice sur une page Youtube il y a 2 semaines, je me suis lancé et je galère un peu à 240bpm. Ma main gauche surtout n’est pas tout à fait docile à ce rythme là :'(

    • J’ai un peu de la peine à croire que tu fais des paradiddles à 240, même des frisés de doubles croches….
      faut arrêter de s’inventer une vie…

      • Alors premièrement pas besoin d’être agressif d’entrée, en effet je n’avais pas vu qu’il s’agissait de doubles-croches, excusez mon erreur. Clairement je trouvais les tempos trop bas pour les deux premières lignes et je n’ai pas prêté attention à la troisième…
        Je reprends les exercices.

  2. Super ce tempo variable, merci beaucoup.
    Je suis arrivé jusqu’à la fin sur le tempo variable. Au début j’ai fait des doubles pour que ce soit un peu plus rapide et puis j’ai repris la partition à partir de 100 BPM environ, vraiment sympa.
    J’ai essayé la version 8 mesures mais ça monte plus haut en bpm non ? il me semble que ça monte à 200 environ et là j’arrive pas au bout.

  3. Salut, je suis arrivé à faire les croches sur l’ensemble du tempo. J’ai ensuite doublé le débit en doubles croches et je suis arrivé à 130 bpm (ce qui équivaut à 260 en simples croches. Ce sont les paradiddles qui me posent le plus de problèmes….

    • Bravo !
      Ce sont souvent les paradiddles qui mettent le bazar. Et pourtant si les roulés (doubles-frappes) passent, en fait il ne devrait pas y avoir de raison.
      C’est souvent que pour les paradiddles il faut encore « réfléchir » un peu, et notre cerveau est plus lent que nos muscles

  4. Mais c’est parfait pour s’échauffer tout ça !

    J’avais jamais joué sur des boucles qui augmentent le tempo automatiquement c’est un beau défi.

    Je suis monté à 165bpm en double croche ! Après, mon moulin n’est vraiment pas propre.

    Aussi, c’est très intéressant de faire exactement la même chose avec les pieds pour travailler la double pédale.

    Et je trouve que pour le frisé et le moulin mettre un accent sur chaque temps aide beaucoup à se repérer et bien rester synchro avec le métronome.

    Ce qui est plus difficile en roulé…

    • Salut tout le monde!
      Merci Magali pour cet exo 🙂
      Perso je bloque à 180bpm, au delà c’est n’importe quoi ^^
      Pour les frisés j’arrive à 220 mais ma pratique quotidienne du blast beat y est pour qqchose!

      • Hey Orphée, 180 bpm belle perf !
        Le blast beat en quotidien, et bien ça m’interesse ça
        Et si tu expliquais un peu en détaisl en quoi ça consiste (pas vraiment d’expérience moi dans ce genre de zic)

        • Merci! Mais en fait je viens de me rendre compte que c’est en double croches que je pratique ces rudiments ^^
          Bref, c’est quand même très enrichissant!
          Pour le blast beat ben c’est pas très compliqué en soit, le blast traditionnel se joue en frisé sur le charley et la caisse claire et le pied droit est sur tous les coups du charley.
          Cela donne main droite charley, main gauche caisse claire, pied droit grosse caisse. J’essaierai de te faire une partoche 😉
          A bientôt!

    • effectivement, un super échauffement, et on n’est pas obligé de partir de si bas.
      Merci pour le truc d’accentuer le temps dans le moulin, je ne l’ai pas noté, mais je me rend compte que je le joue systématiquement

  5. Apres 30 min de pratique dans mon char avec 2 stylo j’arrive a 130 apres c difficile un peu. Je me rend compte aussi qu’au debut j’arrive a compter les temps sans probleme mais apres 2-3 minute je compte dans ma tete je sais pas si c’est parce que je deviens trop concentrer sur la vitesse ou si c ma bouche qui suit plus j’apprecie beaucoup le fichier audio je pense que je vais m’en servir pour d’autre chose aussi

  6. Magalie, une petite question, parce que ça doit être moi qui bug sévère ! Pourquoi l’écriture des croches change-t-elle sur la 3ème ligne par rapport aux 2 au-dessus ?

    Sauf erreur de ma part (et ça peut carrément être ça), il n’y a que l’ordre des mains (DG DG, DD GG DD GG, DGDD GDGG) qui varie sur le même tempo, qui augmente régulièrement. C’est bien ça ? Du coup je comprends pas pourquoi certains galèrent à 150 ou 180, en single strokes c’est facile non ? :/

    Et du coup 240bpm c’est possible non ? (en croches simples, pas doubles !)

  7. Hihi, pour jouer Laura diddle en entier, à un moment donné, il faut exécuter en fin de solo le paradiddle sur 4 mesures à 400 (ou 200 en triples croches sur un métronome classique). Je pense l’avoir déjà mentionné à l’époque où j’étais plus régulier sur le blog mais le plus dur n’est pas la vitesse.

    En fait si : pour la plupart de mes élèves il se trouve que la vitesse leur semble le plus difficile car ils ne sont pas encore arrivés au moment où ils pourront intégrer différentes manières de jouer en fonction du tempo. En réalité la vitesse montre la limite de la façon qui vous convient le mieux. Et oui c’est encore un secret du batteur inconnu que je vous livre comme au bon vieux temps. Il vous faut changer votre manière (ou votre technique pour certains) au delà d’une certaine vélocité pour continuer à exécuter dans les temps (ou pour éviter la surchauffe si vous préférez). Idem pour les tempi très bas pour éviter de percuter juste un peu avant ou un peu après le clic qui se fait trop attendre…

    Je pense aussi me répéter en disant qu’il est plus difficile d’enchainer nickel-chrome un paradiddle à 160 sur 20 ou 40 mesures que d’en faire sur 3-4 mesures à 200 par exemple, même si ce dernier constat est un bon encouragement pour fluidifier par la suite l’enchainement (puis ensuite la sonorité pour les plus méticuleux).

    Au delà d’un certain tempo, il est inutile d’augmenter car le son n’est plus percussif (un peu comme un insecte qui vole mais bon… si vous avez chaud cet été, vous pouvez toujours faire un coup de ventilateur maison pour vous faire plaisir). Je pense qu’à 320 en double croche est une limite musicale (ou 240 en sextolet)… Au delà, il faudra créer un instru particulier pour que cela ait un sens au niveau du son.

    A 320 en frisé double croche pendant 1 minute et sans erreur, vous êtes prêt pour battre le record du monde de vitesse… Mais cela est un autre défi que certains (j’en fait parti) ne souhaitent pas relever même si c’est à votre portée à parti d’un certain tempo. Cela fait plus d’un an que j’ai arrêté de travailler pour augmenter ma vitesse, l’essentiel étant de pouvoir jouer tous types de zic. Mais pour le fun j’ai fait cet exercice à 260 bpm en sextolet (métronome à fond).

    Certains parmi vous semblent prêt à relever le défi et peu importe le résultat, seule compte la niac (ou l’humilité, cela dépend des tempéraments). Et essayez donc juste par commencer le doublé en double croches à 240… Ben vous voyez que c’est accessible ! Alors pourquoi pas mouliner et friser par la suite 😉 ?

    Que la force soit avec vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article