25 réponses

  1. Régis
    7 octobre 2015

    Bonjour Magalie,
    Il y en a certainement d’autre comme tu le dis mais je suis déjà d’accord avec ces 3 là.
    Régis.

    Répondre

    • Magalie
      7 octobre 2015

      Hello Régis

      contente que je n’ai pas pioché les mauvaises 😉

      Répondre

      • Patrick
        15 octobre 2015

        Si je puis m exprimer c est un fait que pour commencer à faire de la batterie il faut être motivé et surtout aimé l instrument sinon pas la peine de commencer,pour moi apprendre c est surtout d accompagner les groupes que l’on aime reproduire les fill ect

        Répondre

      • Magalie
        20 octobre 2015

        Hello Patrick,

        oui c’est sur qu’au tout début, c’est essentiel d’être motivé et d’aimer son instrument.
        Par exemple, je ne me vois pas du tout en train d’apprendre le violon ! Même si je suis très touchée par certain morceaux qui contiennent du violon 😉
        Magalie Articles récents..Des sextolets pour dompter votre batterieMy Profile

        Répondre

  2. Jean marc Bontemps
    7 octobre 2015

    + le son et donc l’accordage

    A bientôt
    Jean- Marc Bontemps
    ile de la Reunion

    Répondre

    • Magalie
      7 octobre 2015

      le son et l’accordage ?

      je pensais à des qualités comme des compétences … mais pourquoi pas en effet !

      Répondre

  3. gilbert
    7 octobre 2015

    Bonjour Magalie

    C’est le plus gros problème de beaucoup de groupes …. ( petit ou grand )
    surtout l ‘humilité , et c’est ce qui fait que énormément de groupe se désagrège
    et les mêmes musiciens arrivent parfois à se reconstituer par affinités avec d’autres Musiciens au hasard des rencontres……et ainsi va la vie
    Amicalement

    GG.

    Répondre

    • Magalie
      7 octobre 2015

      Et oui il faut une bonne dose d’humilité pour mettre si. Ego de côté !

      Répondre

  4. philou
    7 octobre 2015

    coucou Magalie…oui je pense que tu as bien résumé la situation.Je suis d’accord avec toi,selon moi,ce sont les plus importantes.
    Beaucoup de musiciens (amateur) se la pétent because ils sont capable de faire telle et telle choses mais ils ne sont pas fédérateur en fait.
    Je pense qu’il est bon aussi de partager avec autrui ces compétences et d’encourager simplement les novices afin qu’ils se motivent.
    La musique est universel et n’appartient a personne alors partageons la…..c’est tellement bénéfique pour tout le monde.Voilà mon avis…..bonne aprés midi drummistique a toi et merci….bye bye

    Répondre

    • Magalie
      7 octobre 2015

      Hello Philou,

      encourager les novices, oui !
      Merci pour ton passage 😀

      Répondre

  5. Tom Tedbass
    7 octobre 2015

    Il y a deux qualités humaines importantes aussi pour qu’un groupe fonctionne, ce qui fait de nous aussi de meilleurs musiciens : l’implication (qui s’accorde fortement avec la passion) et, chose plus difficile à décrire et à découvrir, la connivence.
    L’implication, c’est surtout le fait d’être là aux répètes sans prétexter une absence au dernier moment; préter main forte aux autres musiciens lorsqu’il faut installer tout le matos sur scène et ne pas faire le kéké une fois l’ampli branché pendant que le batteur se galère tout seul à monter ses drums; ne pas hésiter à payer de sa personne, financièrement et familialement…
    La connivence, c’est une chose pas si fréquente entre musiciens ! Le moment où, sans beaucoup se connaitre, l’un arrive à anticiper les actions de l’autre et que vous avez l’impression d’avoir toujours jouer ensemble ! Quand vous avez trouvé ça, le groupe s’envole ! A condition de ne pas perdre la passion, l’humilité et l’écoute, lol !!

    Répondre

    • Magalie
      7 octobre 2015

      Hello Ted,

      l’implication, surtout en groupe ! Je le vois toutes les semaines avec mon groupe … parfois on n’a pas tous le même degrès d’implication

      Et pour la connivence … dur dur ! difficile à dire si cela s’acquiert au fil du temps ou si c’est une histoire d’affinité personnelle.

      Mais effectivement, le kéké qui gratouille sa gratte alors qu’on en chie à installer la batterie, je ne connais que trop bien. Bizarrement c’est la chanteuse qui m’aide à chaque fois. Vous imaginez vous deux nanas qui installe une drum pendant que 3 mecs font joujou avec leurx cordes ?

      Répondre

      • Tom Tedbass
        7 octobre 2015

        Je pense que c’est juste une une question d’affinité, ce que l’on acquiert, c’est l’habitude…
        Je vois très bien les gratteux avec tout leur matos et toujours les derniers à faire la balance…

        Répondre

  6. Laurent
    7 octobre 2015

    Bonjour Magalie,
    Joli article. Très vrai. Les 3 compétences que tu cites sont en effet essentielles.
    Et si je devais en ajouter une, ce serait la persévérance.
    La persévérance qui nous pousse à continuer encore et toujours… Même si la passion et la motivation nous laissent parfois tomber (temporairement).
    Laurent Articles récents..Il y a un truc qui cloche avec ce rythme…My Profile

    Répondre

    • Magalie
      7 octobre 2015

      Salut Laurent !

      et oui, la persévérance, elle mériterait de faire partie du top 3 !
      Tu as bien raison … quand passion et motivation font une pause on a bien besoin de notre amie Persévérance.

      Répondre

  7. Vigne
    8 octobre 2015

    Il y a aussi la « feuille »

    Répondre

    • Tom Tedbass
      8 octobre 2015

      La feuille…de Vigne.
      Ok, je sors…

      Répondre

  8. Kalcina
    8 octobre 2015

    Je suppose que je suis d’accord avec ces trois qualités (quoique je préfère le terme de compétence, qui suppose un apprentissage, c’est à dire un processus d’acquisition). Mais je m’étonne de la vision stéréotypée du musicien qui, s’il fait de la batterie, doit le faire au sein d’un groupe. S’agissant de piano ou de harpe, cette idée ne serait pas évidente. Perso, je revendique de pratiquer mon instrument en soliste sans vouloir me produire en public. Je suis guitariste à la base et ne suis venu que très tard à la batterie. La pratique de la batterie n’est pas pour moi une activité sociale mais un exercice comme le serait la pratique du yoga ou des mots croisés. Il y a donc ici deux façon de considérer la pratique instrumentale : la version bohème, celle au sein d’un groupe, et la version ermite, tout seul au fond d’une grotte sur une montagne perdue. Et dans mon cas, je remplacerai l’écoute par la discipline.

    Répondre

  9. berant
    9 octobre 2015

    ces qualités sont incontournables. merci grandement !!

    Répondre

  10. Dav
    11 octobre 2015

    s vrment l truc tant attendu merci pour c rappel magalie parfois quand on a besoin de conseil on se facilement sur ton blog.et merci encore

    Répondre

  11. lampero
    13 octobre 2015

    ce sont 3 qualités essentielles qui dépassent largement le monde de la musique.

    l’humilité en toute chose est gage de succés.pourtant je ne la rencontre pas souvent!

    pour la batterie ,la passion et l’écoute forment des bases solides ,je rajouterai comme laurent, la persévérance et en plus la motivation.

    chez moi c’est la que le bas blesse.

    merci pour tout ,magalie.

    Répondre

    • Magalie
      13 octobre 2015

      La motivation, en fait c’est pas vraiment à mon avis une qualité, la persévérance, si !

      Je ne me souviens plus qui a dit que pour réussir sur le long terme, il faut retirer la motivation de l’équation.
      Un boulanger le matin quand il se lève à 4h du matin, il ne se demande pas s’il est motivé pour faire du pain, il sait que s’il ne se lève pas, il ne fera pas de pain, et du coup pas de gagne-pain pour lui !

      Les personnes qui ont du succès dans leur secteur (arts, musique, entrepreneurs) ce sont ceux qui pratiquent leur discipline, quoiqu’il arrive, car il savent que ça n’est que comme ça qu’il y arriveront …

      Ça pourrait d’ailleurs être un très bon sujet d’article !

      Répondre

  12. Aurelien Knaub
    13 mai 2016

    Pour moi la première qui me vient à l’esprit, c’est la curiosité.

    Autant la curiosité d’écouter et d’apprendre de nouveaux styles de musiques, qu’une curiosité plus globale par rapport aux autres musiciens, batteurs ou non, par rapport à la vie, toujours vouloir découvrir de nouvelles choses et s’ouvrir l’esprit.

    Je pense que ça permet à la créativité de s’exprimer, et que ça permet d’être dans une bonne dynamique avec d’autres musiciens.
    Aurelien Knaub Articles récents..Drumming Lab : le paradis des batteurs est à ParisMy Profile

    Répondre

    • Magalie
      15 mai 2016

      La curiosité, c’est elle qui nous fait progresser le plus, car on explorer différentes possibilités, on se fait notre propre expérience.

      Répondre

  13. Maestro Lionel
    25 septembre 2017

    merci beaucoup! c’est vraiment bien!mais on doit aussi ajouter #l’amour

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour au début
mobile bureau