Devenir un bon batteur, les 3 qualités essentielles

3_qualité_bon_musicienTout ceux qui commencent la batterie rêvent de percer, de devenir des bons musiciens. Et souvent on associe être un bon batteur à beaucoup de travail.

Mais savez-vous que pour être un bon musicien, il ne suffit pas de passer des heures avec son instrument ?

Être un bon batteur requiert 3 qualités essentielles. Les avez-vous ?

Cet article participe à l’événement organisé par Christophe du blog La Guitare à Tous Niveaux sur le thème les 3 qualités essentielles d’un bon musicien.

Je vous encourage d’ailleurs à lire cet excellent article « Comment atteindre ses objectifs » qui s’applique à la pratique de tous instruments et notamment la batterie.

Alors quand Christophe a lancé son idée, la première qualité qui m’est venue à l’esprit c’est :

La Passion

Jouer avec passion

Jouer avec passion

Sans la passion, difficile de s’enflammer, et surtout. Impossible de tenir sur le long court. Après les quelques mois de découverte où on est tout feu tout flamme, alors la vie reprend ses droits. On y met moins d’ardeur. La passion, c’est ce qui vous pousse à reprendre les baguettes, même quand vous n’avez pas été satisfait de votre dernière prestation, que cet exercice que vous avez travaillé, n’est pas passé comme vous l’espériez.

La passion de faire de la musique, c’est ce qui vous pousse aussi à toujours vouloir en savoir d’avantage, à vouloir essayer de nouveaux trucs, à jouer, jouer, jouer tant que vous ne vous estimez pas satisfait.

L’Écoute

On pourrait croire que faire de la batterie, c’est de taper sur des fûts, produire des sons. Au pire on fait du bruit de cette manière. Faire de la musique, c’est jouer avec d’autre musiciens, faire en sorte que chaque instrument, chaque partie contribue au morceau dans son ensemble. Et pour cela rien ne vaut l’écoute.

L'écoute, une qualité essentielle en groupe

L’écoute, une qualité essentielle en groupe

Un musicien incapable d’écouter, n’est pas un bon musicien, Il ne se rendra pas compte s’il est « à côté » de la musique, s’il n’est pas en phase avec les autres musiciens.

Il m’est déjà arrivé de jouer par-dessus un morceau, et de ne pas remarquer que j’accélérais. Alors même si l’écoute a l’air d’aller de soi, lorsqu’on fait de la musique, ce n’est pas toujours évident.

Et en groupe, c’est encore plus vrai. Lorsqu’on joue en groupe, ça n’est plus le moment d’avoir le nez collé sur sa partition, car si l’un d’entre nous faire une petite erreur, si tout le monde s’écoute (et se regarde) alors le groupe arrivera à récupérer la bourde. Mais si chacun joue dans son coin, alors le groupe disparaît. La musique aussi. On devient juste un groupe d’individu qui joue chacun dans son coin.

L’Humilité

L’humilité.

Même avec beaucoup d’années d’expérience, des compétences techniques de fou, on a toujours à apprendre. Parfois apprendre à en « mettre moins ». Apprendre à faire plus simple. Apprendre finalement que plus on en sait, et plus on réalise qu’on se sait rien.

L’humilité c’est de pouvoir jouer avec des musiciens « qui n’ont pas notre niveau » sans

Travailler dur, rester humble

Travailler dur, rester humble

avoir le melon, pour être au service de la musique. C’est garder à l’esprit qu’on peut toujours apprendre, même de personnes moins expérimentées que nous.

Et être humble, c’est aussi réaliser qu’au final, on n’aura jamais fini d’apprendre notre instrument, que le monde de la musique est infini et qu’il ne tient qu’à nous de savoir quel continent on a envie d’aller explorer !

Bref l’humilité c’est un garde-fou qui nous permet de garder la fraîcheur de nos débuts, et le plaisir de pratiquer notre instrument.

Les trois qualités pour être un bon batteur :

  • La passion
  • L’écoute
  • L’humilité

Il y en a sans doute d’autres, mais ce sont celles qui je pense sont essentielles pour être un bon batteur.

Merci à Christophe pour avoir organisé cette rencontre inter-blog et avoir permis cette réflexion.

Que pensez-vous de ces qualités ? Pensez-vous les avoir ? Y-a t’il d’autres qualités pour être un bon musicien ?



Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à la newsletter, soyez le premier à être notifié d'un nouvel article et recevez GRATUITEMENT mon guide "12 conseils pour BOOSTER vos progrès à la batterie"


Recherches utilisées pour trouver cet article:

quel comportement il faut avoir pour être un batteur, les techniques dun bon drumeur, conseille pour batteur, meilleur batteur de la bateri, Comment faire pour etre un bon batteur, éléments de la battrie pdf, les comportement permettant detre un grand batteur, Les qualités de batteri, 3 caractéristiques pour être un bon batteur, les techniques pour devenir un droummer,

25 réflexions au sujet de « Devenir un bon batteur, les 3 qualités essentielles »

  1. Bonjour Magalie

    C’est le plus gros problème de beaucoup de groupes …. ( petit ou grand )
    surtout l ‘humilité , et c’est ce qui fait que énormément de groupe se désagrège
    et les mêmes musiciens arrivent parfois à se reconstituer par affinités avec d’autres Musiciens au hasard des rencontres……et ainsi va la vie
    Amicalement

    GG.

  2. coucou Magalie…oui je pense que tu as bien résumé la situation.Je suis d’accord avec toi,selon moi,ce sont les plus importantes.
    Beaucoup de musiciens (amateur) se la pétent because ils sont capable de faire telle et telle choses mais ils ne sont pas fédérateur en fait.
    Je pense qu’il est bon aussi de partager avec autrui ces compétences et d’encourager simplement les novices afin qu’ils se motivent.
    La musique est universel et n’appartient a personne alors partageons la…..c’est tellement bénéfique pour tout le monde.Voilà mon avis…..bonne aprés midi drummistique a toi et merci….bye bye

  3. Il y a deux qualités humaines importantes aussi pour qu’un groupe fonctionne, ce qui fait de nous aussi de meilleurs musiciens : l’implication (qui s’accorde fortement avec la passion) et, chose plus difficile à décrire et à découvrir, la connivence.
    L’implication, c’est surtout le fait d’être là aux répètes sans prétexter une absence au dernier moment; préter main forte aux autres musiciens lorsqu’il faut installer tout le matos sur scène et ne pas faire le kéké une fois l’ampli branché pendant que le batteur se galère tout seul à monter ses drums; ne pas hésiter à payer de sa personne, financièrement et familialement…
    La connivence, c’est une chose pas si fréquente entre musiciens ! Le moment où, sans beaucoup se connaitre, l’un arrive à anticiper les actions de l’autre et que vous avez l’impression d’avoir toujours jouer ensemble ! Quand vous avez trouvé ça, le groupe s’envole ! A condition de ne pas perdre la passion, l’humilité et l’écoute, lol !!

    • Hello Ted,

      l’implication, surtout en groupe ! Je le vois toutes les semaines avec mon groupe … parfois on n’a pas tous le même degrès d’implication

      Et pour la connivence … dur dur ! difficile à dire si cela s’acquiert au fil du temps ou si c’est une histoire d’affinité personnelle.

      Mais effectivement, le kéké qui gratouille sa gratte alors qu’on en chie à installer la batterie, je ne connais que trop bien. Bizarrement c’est la chanteuse qui m’aide à chaque fois. Vous imaginez vous deux nanas qui installe une drum pendant que 3 mecs font joujou avec leurx cordes ?

      • Je pense que c’est juste une une question d’affinité, ce que l’on acquiert, c’est l’habitude…
        Je vois très bien les gratteux avec tout leur matos et toujours les derniers à faire la balance…

  4. Bonjour Magalie,
    Joli article. Très vrai. Les 3 compétences que tu cites sont en effet essentielles.
    Et si je devais en ajouter une, ce serait la persévérance.
    La persévérance qui nous pousse à continuer encore et toujours… Même si la passion et la motivation nous laissent parfois tomber (temporairement).
    Laurent Articles récents..Il y a un truc qui cloche avec ce rythme…My Profile

    • Salut Laurent !

      et oui, la persévérance, elle mériterait de faire partie du top 3 !
      Tu as bien raison … quand passion et motivation font une pause on a bien besoin de notre amie Persévérance.

  5. Je suppose que je suis d’accord avec ces trois qualités (quoique je préfère le terme de compétence, qui suppose un apprentissage, c’est à dire un processus d’acquisition). Mais je m’étonne de la vision stéréotypée du musicien qui, s’il fait de la batterie, doit le faire au sein d’un groupe. S’agissant de piano ou de harpe, cette idée ne serait pas évidente. Perso, je revendique de pratiquer mon instrument en soliste sans vouloir me produire en public. Je suis guitariste à la base et ne suis venu que très tard à la batterie. La pratique de la batterie n’est pas pour moi une activité sociale mais un exercice comme le serait la pratique du yoga ou des mots croisés. Il y a donc ici deux façon de considérer la pratique instrumentale : la version bohème, celle au sein d’un groupe, et la version ermite, tout seul au fond d’une grotte sur une montagne perdue. Et dans mon cas, je remplacerai l’écoute par la discipline.

  6. s vrment l truc tant attendu merci pour c rappel magalie parfois quand on a besoin de conseil on se facilement sur ton blog.et merci encore

  7. ce sont 3 qualités essentielles qui dépassent largement le monde de la musique.

    l’humilité en toute chose est gage de succés.pourtant je ne la rencontre pas souvent!

    pour la batterie ,la passion et l’écoute forment des bases solides ,je rajouterai comme laurent, la persévérance et en plus la motivation.

    chez moi c’est la que le bas blesse.

    merci pour tout ,magalie.

    • La motivation, en fait c’est pas vraiment à mon avis une qualité, la persévérance, si !

      Je ne me souviens plus qui a dit que pour réussir sur le long terme, il faut retirer la motivation de l’équation.
      Un boulanger le matin quand il se lève à 4h du matin, il ne se demande pas s’il est motivé pour faire du pain, il sait que s’il ne se lève pas, il ne fera pas de pain, et du coup pas de gagne-pain pour lui !

      Les personnes qui ont du succès dans leur secteur (arts, musique, entrepreneurs) ce sont ceux qui pratiquent leur discipline, quoiqu’il arrive, car il savent que ça n’est que comme ça qu’il y arriveront …

      Ça pourrait d’ailleurs être un très bon sujet d’article !

  8. Pour moi la première qui me vient à l’esprit, c’est la curiosité.

    Autant la curiosité d’écouter et d’apprendre de nouveaux styles de musiques, qu’une curiosité plus globale par rapport aux autres musiciens, batteurs ou non, par rapport à la vie, toujours vouloir découvrir de nouvelles choses et s’ouvrir l’esprit.

    Je pense que ça permet à la créativité de s’exprimer, et que ça permet d’être dans une bonne dynamique avec d’autres musiciens.
    Aurelien Knaub Articles récents..Drumming Lab : le paradis des batteurs est à ParisMy Profile

    • La curiosité, c’est elle qui nous fait progresser le plus, car on explorer différentes possibilités, on se fait notre propre expérience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article