Plan d’action pour améliorer breaks/fills de batterie

Plan d’action pour améliorer breaks/fills de batterie
5 (100%) 2 votes

plan d'action fills de batterieRien de tel pour bien progresser que de fixer des objectifs, mais au delà des « bonnes résolutions » ou des souhaits :
– « J’aimerais faire plus de batterie. »
– « J’aimerais jouer des fills de batterie plus sympas. »
– « J’aimerais jouer plus vite. »

C’est surtout les actions que vous allez prendre pour atteindre cet objectif qui feront la différence.
Car sans ça, on le sait tous, les bonnes résolutions ne passent pas la fin du mois de janvier, et les vieilles habitudes reprennent rapidement le dessus.
Et c’est pourquoi aujourd’hui je vais partager avec vous mon plan d’action pour jouer des fills de batterie plus créatifs et plus réguliers et pour que vous puissiez vous aussi vous en inspirer !

Comme souligné dans l’article précédent, pour savoir où on doit aller il est commode de savoir d’où l’on vient.

L’heure du bilan

Cet article participe au carnaval des musiciens-blogueurs sur le thème : “Mon plan d’action pour progresser avec mon instrument en 2018” organisé par le Blog Batteur Débutant

En 2017 j’ai beaucoup mis l’accent sur les nouveaux morceaux de mon groupe, on a préparé deux concerts, et le plus important pour moi à ce moment là c’était de connaître suffisamment les morceaux pour me sentir assez sûre de moi pour pouvoir monter sur scène.

Concert de Noël des MoOSe

Concert de Noël des MoOSe

Du coup, la peur de la scène, je l’ai un peu moins d’autant que le public présent (des collègues et des amis), nous ont assuré qu’on avait fait sensation les deux fois.
Un pote batteur dans un autre groupe m’a dit m’avoir vu progresser énormément dans la régularité de mon tempo et mes grooves (yessss ! Ça serait le comble pour un batteur de ne pas garder le temps correctement).
Et là où ça péchait, c’était, tout comme lui, la régularité des breaks. Un peu fait à l’arrache, pour bien retomber sur le « 1 », pas vraiment clean. 🙁

C’est là que m’est venu l’axe de travail de 2018 (au moins le premier trimestre !)
Travailler la régularité (et la créativité) de mes breaks de batterie.

Mon objectif : améliorer la régularité et la créativité/l’impro de mes breaks/fills de batterie lorsque je joue des morceaux.

La régularité, c’est quand je joue des fills en doubles-croches (mais si, vous connaissez : c’est 4 coups par temps), les coups ne sont pas forcément toujours espacés de la même manière, ça donne un effet fluctuant, pas tip top!
Et la créativité, c’est de pouvoir jouer des fills que je n’avais pas « préparés à l’avance » dans ma tête, de sortir des breaks/fills que je joue à toutes les sauces …

A lire aussi :  Des Breaks de batterie avec effet "3-en-1"

Et comment bosser régularité et créativité dans vos breaks de batterie ?

  • Pour la régularité, c’est facile !
    Prendre un métronome, et jouer au clic et voilà 😉

Le gros problème que j’ai avec cette méthode, c’est que je trouve ça vraiment, mais alors super Ultra Chiant ! Mais bon c’est quasi-incontournable comme méthode …
Va falloir trouver des variantes un peu plus amusantes …

  • Pour la créativité de mes breaks de batterie, là c’est plus compliqué. J’ai donc fait appel à mon prof, qui m’a concocté un petit programme sur mesure …

Et concrètement, formuler cela sous forme d’un objectif ça donne quoi ?

Les objectifs SMART(ER)

Les Objectifs SMART(ER), c’est quoi  :

Des objectifs SMART pour augmenter vos chances de réussites

Des objectifs SMART pour augmenter vos chances de réussites

C’est juste un moyen mnémotechnique pour se rappeler comment formuler un objectif qui a le plus de chances d’être atteint.

En anglais SMART signifie « intelligent » (comme votre téléphone qui a pris du QI subitement …), mais je lui préfère sa version SMARTER (plus intelligent en traduction instantanée).

Un objectif « plus intelligent » a donc les caractéristiques suivantes :
1. S comme Spécifique : ici ce sont mes breaks de batterie que je veux améliorer, plus précisément

  • la qualité d’exécution : les frappes doivent être espacées de façon égales (si je joue toujours dans le même débit)
  • de jouer des fills « à la volée » sans en avoir pioché un dans une liste préparée à l’avance,
  • et aussi la vitesse à laquelle je les joue : je dois être capable de faire des breaks/fills de batterie à au mois 145-160 bpm.
  1. M comme Mesurable: pour avoir une référence, disons que je vise des morceaux de musique dont la vitesse se situent entre 145 et 160 bpm (c’est ce que nous jouons de plus rapide avec mon groupe).

  2. A comme Atteignable: a priori pas besoin de matériel spécifique, ni de nouvelle technique que je ne connais pas, seule la pratique devrait pouvoir m’aider. La seule inconnue dans l’équation, c’est la vitesse. 160 bpm ça me parait chaud ! Mais bon comme on a un morceau qui est à cette vitesse-là … Il faut se jeter à l’eau !

  3. R comme Réaliste : est-ce réaliste ? On va voir, si j’atteins 145 ppm pour un fill d’une mesure, joué à la volée avec une belle régularité d’exécution, je serai vraiment contente !

  4. T comme défini dans le Temps:  c’est ici qu’on définit une date buttoir, disons le denier jour du premier trimestre 2018 : soit le 30 Avril 2018 – 23:59 🙂 Ça me laisse à peu près 2 mois et demi pour voir comment ça s’est passé.

  5. E comme Environnement ou Écologique : en gros on se pose la question de savoir si la réalisation de  l’objectif ne va pas se faire au détriment de quelqu’un ou quelque chose. Par exemple : si je décidais de passer 3 heures quotidiennes sur ma batterie, ma famille en pâtirait, à 5h par jour, c’est mon boulot (et mon chef 😉 !) qui commenceraient à me poser des questions.  Ici, non, l’idée c’est de passer minimum 10 minutes 3 fois/semaines à faire des exercices dédiés à la régularité de mes fills/breaks de batterie.

  6. R comme Récompense ou Révisable : je préfère plus l’aspect récompense que révisable ici. Si je pars sur un objectif révisable, je sens que je ne vais que le réviser à la baisse ! Donc histoire de me motiver un peu plus, c’est l’aspect Récompense que je choisis. Si j’y arrive, et bien … Je m’offre un cadre « pop-art » de John Bonham dans le style d’Andy Warhol pour le mettre derrière ma batterie.

A lire aussi :  Des fills, des breaks, des crescendo en veux-tu, en voilà

Et si on met tout ça ensemble, alors mon objectif, c’est quoi ?

D’ici le 30 Avril 2018 – 23:59, mon objectif est de pouvoir improviser sur une mesure des fills/breaks de batterie à la volée, en doubles-croches sur un morceau dont la vitesse se situe entre 145 et 160 bpm. Et si j’y arrive, John Bonham façon Andy Warhol s’invitera chez moi 😉 !

Mon plan d’action pour améliorer mes fills de batterie

C’est bien joli tout ça, si je ne fais rien d’ici fin avril il n’y a aucune raison que j’y parvienne !

Mon plan d'action pour améliorer mes fills de batterie, et quel est le votre ?

Mon plan d’action pour améliorer mes fills de batterie, et quel est le votre ?

Donc voilà les actions que je vais mettre en place pour y arriver :

  1. Je m’engage à travailler minimum 10 minutes, 3 fois par semaine des breaks de batterie en doubles-croches (ça me permettra de garder un peu de temps pour bosser les morceaux du groupe).
  2. Pour avoir une bonne régularité d’exécution je travaillerai d’abord au métronome, ce qui me permettra aussi de voir la progression en termes de vitesse.
  3. Pour la vitesse et l’aspect musical, je jouerai aussi sur des morceaux qui augmenteront en vitesse au fil des séances.
  4. Pour la créativité et l’improvisation, j’ai sélectionné des doigtés de fills en doubles-croches avec mon prof qui ne préconisent pas quelles parties de la batterie doivent être utilisées, l’orchestration pourra se faire à la volée, et le choix des doigtés aussi parmi une liste définie à l’avance.

Une séance-type serait donc structurée de la façon suivante :

  • Choix d’un doigté en particulier
  • 3 minutes au métronome à un tempo « de confort », jouer une mesure de rythme, suivie d’une mesure de break, au début jouer le fill « scolairement » pour bien se le remettre dans les doigts sans chercher à changer l’orchestration, passée la 1ère minute, quand ça tourne bien, changer l’orchestration à la volée.
  • 3 minute à un tempo plus élevé, même approche, d’abord un fills « figé » ensuite changer l’orchestration à la volée.
  • mettre un morceau dont le tempo se situe dans la fourchette haute travaillé pendant la séance. Et jouer 3 mesures de rythmes suivies d’une mesure de fills.
A lire aussi :  [vidéo] Comment jouer une intro facile qui a l'air difficile

Et voilà  avec un plan comme celui-là, je devrais mettre toutes les chances de mon côté pour y arriver ! Mais malgré cela souhaitez-moi bonne chance !

Rendez-vous pris au 30 Avril 2018 23h59 (heure de Paris), en vidéo ! Pour vous montrer les résultats !!

Et maintenant, à vos claviers, c’est à vous de jouer  ! Osez faire des progrès et faites-moi part de votre objectif et de votre plan d’action dans les commentaires 😉



Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à la newsletter, soyez le premier à être notifié d'un nouvel article et recevez GRATUITEMENT mon guide "12 conseils pour BOOSTER vos progrès à la batterie"


4 réflexions au sujet de « Plan d’action pour améliorer breaks/fills de batterie »

  1. Ping : 10 musiciens se dévoilent et expliquent comment progresser en musique

  2. Et bien, voilà, c’est reparti. Je reçois à nouveau vos courriels. A savoir que j’ai toujours besoin, et même un grand, de vos conseils .
    Merci

  3. Tout ceci est très intéressant mais j’ai un petit niveau (je fais toujours le même break quasiment), je joue sur une vieille batterie deux fois 1 h par semaine dans une association pour personnes qui ont des troubles psychiatriques (je suis bipolaire). De plus mon groupe n’est pas fixe, il y a beaucoup de va et vient surtout de la part des guitaristes. Enfin il me semble que je progresse un peu. Bravo Magalie pour ton site et longue vie aux drummers !!!

    • Hello Jacque et bienvenue sur le blog !
      2h par semaine c’est déjà bien plus que de nombreux batteurs en herbe :-p !

      Pour les breaks, essaie de travailler avec ces « contraintes », ça parrait contre-intuitif, mais en fat ça libère la créativité 😉

      Tu pars d’un break que tu connais super bien, et tu remplaces un élément de ton break, par autre chose : par exemple un pied, à la place de la main droite.

      Tu verras, ça ne sonne déjà plus du tout pareil.

      Après, tu peux t’amuser à décaler ton break que tu connais bien d’un coup … ou pourquoi ne pas le jouer … à l’envers, en partant de la fin ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.