Perte de l’audition chez les musiciens

Avez-vous fait testé votre audition

Avez-vous fait tester votre audition ?

Aujourd’hui je clôture le dossier sur les protections auditives qui avait déjà été abordés dans deux autres articles : le fonctionnement de l’oreille, et les différents types de protections auditives.

Ça y est j’ai franchi le cap, c’est décidé j’ai commandé des protections auditives moulées sur mesure.

Mais tout d’abord j’ai fait un test auditif, et je ne m’attendais pas du tout à ce résultat.

Le test auditif ne dure pas plus de 10 min, on nous met un casque sur les oreilles et il faut juste dire si on entend quelque chose et de quelle oreille. C’est tout !

o-test-auditifQu’est-ce que ce test auditif nous apprend ?

Il y a un pic de perte d’audition à 6kHz pour chaque oreille, une perte déjà notable, mais pas encore qualifié de sévère. L’audioprothésiste m’a confirmé qu’il s’agit d’une perte d’audition « classique » chez les musiciens et dans le milieu de la musique (ingénieur son, ou même simplement les gens qui aiment les concerts « live » et la musique amplifiée.)

Quels impacts cela a-t-il sur ma vie de tous les jours ?

En fait, pour l’instant, à priori aucun, je n’en m’étais pas rendue compte. Je croyais avoir pris les devants assez tôt et préservé toutes mes capacités auditives 🙁 .

Pour mieux comprendre les impacts que cette perte peut avoir sur la vie de tous les jours, voyons sur le dessin ci-dessous, la forme grise appelée la « banane de la parole« .

La perte auditive se situe dans les hautes fréquences de la banane, notamment sur les sons aigus tel le « th » propre à l’anglais qu’on retrouve par exemple dans le mot « death ».

Donc a priori je serais plus encline à faire répéter ce que vient de dire une femme qui a la voix plutôt aiguë, qui parle en anglais et ceci dans un environnement sonore bruyant (genre soirée dans un bar plein à craquer). Ça parait assez anecdotique comme situation, mais en fait ça peut arriver plus souvent qu’on ne le pense

oorwerk_test_auditif 1Mon choix de protection :

-25dB !! le maximum. Mon audioprothésiste souligne l’initiative de bien se protéger, et ce bien que je n’ai que 35 ans (en fait on n’est jamais trop vieux pour se protéger les oreilles comme il le faut !), car sans protections auditives cela ne peut aller qu’en empirant. Et comme le processus de dégradation de l’audition n’est ni dérangeant ni douloureux en soi (à part cas d’acouphènes) en fait on ne le remarque pas ! Sauf que le phénomène est irréversible.

Comme ces bouchons moulés représentent un certain investissement, je dispose d’un délai de 3 mois pour ajuster le niveau de protection (supposons que -25dB soit une atténuation trop forte et que je n’entende plus mes musiciens parler ou jouer pendant les répèts).

Petite cerise sur le gâteau, ayant des canaux auditifs très étroits, je vais beaucoup gagner en confort et en facilité d’insertion de mes nouvelles protec’. 🙂

Le type de protections choisies :

J’ai pris le modèle qui permet de brancher des écouteurs à la place des filtres.

Pluggerz Custom Made Music 2-in1

Comme à la maison je joue sur une batterie électronique, je pense que ça va grandement améliorer mon confort de jeu de pouvoir jouer avec du monitoring « in-ear ».

Le modèle que j’ai choisi est compatible avec une large gamme d’écouteurs de différents fabricants, allant de Sennheiser à Sony, en passant par Phillips et JBL.

Sans faire de pub (pas de relation d’affiliation dans ce cas 😉 ) voilà le modèle que mon audioprothésiste m’a conseillé : Pluggerz Custome made Music 2-in1

La ou c’est intéressant c’est que leur site propose un simulateur des effets des différents types de protection (bouchon mousse, silicone standard et bouchons moulés) sur différents types de musique.

Allez donc « jouer » avec leur simulateur pour vous rendre compte des différentes atténuations en fonction du type de protections. (C’est vraiment réaliste, allez-y essayez !)

Simulateur de protections auditives de Pluggerz

Choisissez d’abord le genre de musique, le player va se mettre en route sans atténuation, choisissez ensuite le type de protection, vous allez entendre l’atténuation correspondante sur l’extrait sonore et voir le graphique se mettre à jour en fonction des fréquences atténuées par le type de protection choisie.

Voilà, promis après cet article le dossier « protection auditive » est clos. Mais j’y tiens c’est important ! Des oreilles on en a que 2, et on ne peut pas les faire réparer.

Alors, dites-mois, est-ce que vous avez pu entendre les différences d’atténuation en fonction du type de protection ? C’est bluffant, non ?



Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à la newsletter, soyez le premier à être notifié d'un nouvel article et recevez GRATUITEMENT mon guide "12 conseils pour BOOSTER vos progrès à la batterie"


Recherches utilisées pour trouver cet article:

audition ingénieur du son, laudition erreversible,

12 réflexions au sujet de « Perte de l’audition chez les musiciens »

  1. Bonjour à tous
    Sur les conseils éclairés (ô combien !) de Magalie, j’ai moi aussi fait l’acquisition de protections auditives. Comme elle le dit, il n’y a pas d’âge pour se protéger les oreilles… (je suis un batteur débutant de 65 ans). Sur les conseils de l’audioprothésiste, j’ai pris un kit avec une atténuation de 15 dB et écouteurs clipsables à la place des filtres. Résultat : J’invite tout batteur (débutant ou chevronné) à sauter le pas ! Le kit m’a coûté 210 Euros, ce qui est « dérisoire » pour conserver une audition intacte. MERCI MAGALIE

  2. Merci Magalie pour toutes ces infos :). Je connaissais un peu les différents types de protections, et en ai testé plusieurs ces dernières années, mais pas dans le détail comme tu as pu nous l’expliquer dans ces deux articles, c’est super.

    Tu m’as d’ailleurs complètement convaincu de sauter le pas pour des protections moulées, avec intégration des écouteurs c’est génial (ça ne se faisait pas il y a quelques années à peine). Par contre ce sera pas pour tout de suite, c’est quand même pas donné ^^. Mais je prends les renseignements.

    En attendant, je continue avec les bonnes vieilles boules quiès et les pamirs ^^

  3. Merci Magalie pour cette article ! Ces protections ont l’air vraiment bien et le simulateur met bien en avant la différence entre de « vrais » protections et des protections en mousse 🙂
    Il faut compter combien pour la protection made Music 2 en 1 ?

  4. Je confirme ce que dit Jean Marc… Mon prof de batterie ne mettait pas de protections, c’est quand il me voyait avec qu’il me disait « ah oui, il faudrai que je pense à les mettre ».

    Sinon, excellent article Magalie. Je suis juste dégouté que là où j’ai passé mon test on ne m’ait pas parlé de la version qui permet de connecter des écouteurs 🙁

    Et merci de partager ton diagramme, je vais pouvoir comparer au mien, car d’après tes explications on dirait qu’il y a plein de choses qu’on ne m’avait pas dites, et du coup je ne sais pas trop si j’ai un soucis ou pas… Je trouve que je fais souvent répéter en environnement bruité. J’ai aussi opté pour du -25db, mais du coup je bourre un peu à la batterie…

  5. Ping : Les 5 éléments que tous les batteurs débutants négligent

  6. Bjr,
    sans parler des acouphènes bien connus des musiciens qui aiment mettre de la patate. C est vrai que lorsqu’on est pris dans un morceau, il y a souvent une escalade de puissance du son. Le bassiste se monte discrétos et la guitare suit et moi le batteur je cogne.
    Tout ça se fait sans vraiment s’en rendre compte.

    J ai des acouphènes ( sifflements d’oreille) moyens mais permanents et ça c est à vie car pour le moment sans traitement.

    Donc oui protéger ses oreilles c est fondamental.

    Steph

    • Très bon article, car effectivement les jeunes ne sont pas assez avertis concernant les problèmes d’audition. Mon fils en a fait les frais et a désormais besoin de prothèses auditives malgré son jeune âge. Pour les citer, nous avons choisi Audika et l’expérience client est très bonne, même si plus de prévention comme cet article aurait pu freiner l’arrivée de ces troubles de l’audition.

      • Merci pour le retour, dommage les oreilles de votre fils, chaque prof de musique (et pas seulement de batterie) devrait avoir un rôle de sensibilisation de ce problème.

  7. Ping : Les 3 méthodes d’enregistrement pour un cover de batterie acoustique

  8. Bonjour,

    J’ai trouvé ton article très intéressant.
    En effet, il n’y a pas assez de prévention auprès des jeunes prévenant des risques de perte d’audition liées au domaine de la musique.

    L’audition est quelque chose de précieux dont il faut prendre soin. Beaucoup de sites d’audioprothésistes proposent des tests auditifs en ligne gratuit. Faites le, ça ne coûte rien.

    Bonne continuation,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article