Jouer de la batterie en groupe : les 5 règles de survie

jouer-de-la-batterie-en-groupePour un batteur, jouer de la batterie en groupe c’est souvent une forme de consécration, mais parfois aussi une source de stress.

En tant que gardien du tempo, le batteur se doit de guide les autres musiciens dans les morceaux, lançant un break ici ou là pour aider à reconnaître les différentes parties.

Mais jouer de la batterie en groupe, ça n’est pas toujours de tout repos. Voilà un petit guide de survie pour tout batteur qui se lance dans l’aventure musicale en groupe.Vous venez d’intégrer un groupe, bravo !

C’est le début d’une aventure musicale pour vous ! Au plaisir de jouer seul chez soi, se succède la fierté de « faire de la musique », plutôt que de jouer par dessus de la musique. Et quelle différence ! Ici pas  de béquille sur laquelle s’appuyer, vous êtes le batteur, et avec les autres membres du groupe, c’est vous qui faites votre musique !

Mais bon, là où on avait la musique comme support, on peut se sentir un peu paumé au début ! Jouer de la batterie en groupe, ça n’est pas exactement pareil que de jouer seul chez soi.

Naturellement on se doit de :

  • Connaître les rythmes des morceaux
  • Savoir où et quand placer ses breaks de batterie
  • Savoir accompagner le chant :  jouer en nuances, quand jouer plus fort

Et lorsqu’on joue en groupe, il n’est pas rare d’avoir 5-6 chansons à bosser en parallèle.

Chaque membre du groupe y va de sa proposition :

« Et les gars, qu’est-ce que vous pensez du morceau XYZ, je l’ai bossé un peu ce week-end, est-ce qu’on peut l’essayer ? »

Jouer de la batterie en groupe : le guide de survie

Bref, parfois c’est dur de suivre le rythme des nouveaux morceaux. Alors comment donner le change, comment réussir à jouer quand même quelque-chose, même si vous ne maîtrisez pas les morceaux à 100% ?

Règle n°1 : Le tempo tu garderas

Le plus important, le truc complètement crucial, que vous devez savoir faire quand vous jouer de la batterie en groupe c’est de garder le tempo.

Peu importe que vous sachiez faire des breaks de folie, si vous ne pouvez pas garder le tempo tout au long du morceau, c’est la seule chose que votre groupe vous reprochera, et à raison !

Donc entraînez vous à garder le tempo à des vitesses variées. Si un morceau est rapide et que vous ne parvenez pas à jouer le rythme syncopé de ce morceau, il vaut mieux que vous le simplifiez et que vous le teniez sur la durée du morceau, plutôt que vous essayiez de le jouer et que le résultat soit fluctuant, les frappes mal en place !

et pour cela, rien ne vaut de suivre le conseil n°2:

Règle n°2 : Tes rythmes de bases tu maîtriseras

Pour pouvoir faire face à 90% des situations, le mieux est de maîtriser vos rythmes de bases : « poum-tchak » en débit de noires/croches/doubles-croches pour le rock, chabada pour le jazz, rythme ternaire pour le blues, samba.

Bref, mieux vaut maîtriser ses bases pour pouvoir plaquer un rythme pendant 5 minutes sur quasiment n’importe quel morceau. connaître ses rythmes de bases, c’est comme avoir un couteau suisse toujours à portée de main.

Règles n°3 : La structure du morceau tu connaitra

Partitions_batterie_débutantAvec des rythmes de bases maîtrisés, pour le travail minimum du batteur pour jouer en groupe, c’est d’écouter les morceaux et de connaître leur structure : transitions Intro-Couplet ; Couplet – Refrain. Où sont les ponts, est que le dernier refrain est plus longs que les autres.

En connaissant la structure des morceaux, vous pouvez alors varier subtilement votre rythme de base entre les différentes parties du morceau. Avoir une variante pour le couplet, une autre pour le refrain.

Et là encore, soyez fainéant ! Vous pouvez simplement passer d’un rythme joué sur le charlé dans les couplets vers le même rythme joué sur la ride. Et un petit break entre les deux, histoire de marquer la transition.

Règles n°4 : Point trop n’en faut tu en mettras

Et en ce qui concerne les breaks (ou les fills), là encore la sobriété est de mise. Si vous ne maîtrisez pas vraiment les morceaux, le plus efficace c’est de vous cantonner à de petits breaks « passe-partout », que vous sortez de votre boité à outils à rythme.

Si vous vous lancez dans des breaks alambiqués, il y a fort à parier que vous allez vous louper à un moment où à un autre, où qu’ils ne correspondront pas vraiment au style du morceau.

Règle n°5 : Ton bassiste tu écouteras

guitare_basse

Ecouter son bassiste !

Enfin, pour avoir du groove, le plus essentiel c’est de bien écouter votre bassiste, pour pourvoir jouer une rythme qui complètement celui du bassiste. Choisissez un rythme de base qui appuie les notes du bassiste, qui souligne ses notes graves par example.

Voilà avec ses 5 règles rudimentaires vous devriez vous en sortir !

Le but c’est de vous donner de l’espace, du temps pour bosser 1ou 2 morceaux en particulier tout en étant capable de tenir le tempo pour les autres.

C’est une problématique à laquelle j’ai souvent été confrontée, et cette approche m’a permis d’aborder le jeu en groupe avec de plus sérénité.

Quand vous jouer de la batterie en groupe, vous êtes vous déjà retrouvez à galérer pour jouer tus les morceaux que le groupe veut jouer ?

Comment vous y êtes vous pris pour y arriver ?



Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à la newsletter, soyez le premier à être notifié d'un nouvel article et recevez GRATUITEMENT mon guide "12 conseils pour BOOSTER vos progrès à la batterie"


Recherches utilisées pour trouver cet article:

batterie entendre le clic, jouer batterie debout, venutoli batteur photos, venutoli professeur, venutoli musicien,

9 réflexions au sujet de « Jouer de la batterie en groupe : les 5 règles de survie »

  1. Bonjour Magalie,

    Et merci pour tes conseils toujours judicieux.
    Mais j’ai une question, est-ce que tu penses qu’avoir des oreillettes reliées à un métronome (posé dans la poche) est envisageable ? Que ce soit en répète ou en représentation d’ailleurs.
    Corine

    • Salut Corine,

      pour répondre à ta question, oui c’est posible, ça n’est qu’une histoire de budget !
      On appelle ça le « in-ear-monitoring » c’est la solution « pro » pour les artistes qui ont besoin d’un retour lors de leur spectacle et ils peuvent aussi entendre le clic.

      Evidemment comme ce sont des équipement pro, ce sont aussi les solution les plus chères.
      Tu as des écouteurs standards, ou des écouteurs moulés à ton oreille.
      Les quelques marques que je connais pour les faits à ton oreilles : pluggerz, earbay

    • Bonjour,

      Avoir le click dans le casque, est je dirais assez « casse gueule » :).

      Si tu es la seule personne à avoir le click dans ton casque, et qu’à un certains moment le tempo est accéléré/ralenti pour une raison ou pour une autre, tu va avoir le click dans ton casque d’un côté, tu va essayer de redresser le tempo en fonction des autres, ça va devenir injouable.

      Par contre, tu peux mettre un click qui passe dans les enceintes pour que tout le monde puisse l’entendre.

      Personnellement, en groupe, j’écoute juste le métronome quelques secondes avant le morceau pour me remémorer le tempo.

      Merci

      • Mathieu a visé juste !

        si tu es la seule à avoir le clic, au moindre déraillage avec le groupe ca sera 2 fois plus compliqué : rester en phase avec le groupe et revenir sur le clic du métronome …

        En tout cas, jouer au clic ça n’est pas un truc qui s’improvise ! Il faut s’entrainer en répète de nombreuse fois avant que ça deviennent naturel.

        Après si tu as un groupe qui se repose complètement sur toi pour le tempo, c’est faisable qu’il n’y ait que toi qui ait le clic.
        Magalie Articles récents..Jouer de la batterie en groupe : les 5 règles de survieMy Profile

  2. Salut Magalie,

    Ce qui est très compliqué au début, c’est d’être parfaitement concentré sur son jeu de batteur (le maintien du tempo, les breaks au bon endroit, etc…) et d’être en même temps à l’écoute des autres membres du groupe. Alors, il faut répéter et répéter encore pour trouver des automatismes et avoir un jeu beaucoup plus naturel !
    A+
    FR[ed]C
    FR[ed]C Articles récents..La bataille des battesMy Profile

    • Hllo FredC,

      effectivement, c’est ça la difficulté majeure au début. Alors pour limiter les difficultés, je conseille de n’apprendre qu’une (ou deux) chanson à la fois, et pour les autre de jouer le SMIC 😉 !

  3. Oui c’est sûr , le mieux est de connaître la partition sur le bout des doigts, c’est ce que mon prof me dit aussi.

    Oups !….C’est quoi jouer le SMIC ?!!

  4. Bonsoir,
    Moi, si je ne trouve pas la partition, c’est à dire tout le temps pour les chansons de mon groupe, je cherche des vidéos de cover sur internet, je regarde les vidéos des chansons. Sinon, j’écoute le morceau attentivement et je retranscris sur papier les . Et le dernier recours : j’improvise quelque chose qui passe bien avec le morceau et, surtout, je retranscris ce que je joue pour m’en rappeler. Pour l’instant, ça a l’air de convenir aux autres membres du groupe 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article