Améliorez votre tempo sans toucher à un métronome

Marre de  votre métronome?

Marre de votre métronome?

Le clic vous fait sortir de vos gonds, travailler vos rudiments au métronome vous fait autant envie que de vous faire arracher les ongles un à un avec une tenaille ?

Pas de panique, on peut aussi rendre le travail répétitif amusant ! Rien de tel que de pratiquer vos rythmes sur des morceaux que vous aimez bien, c’est pourquoi aujourd’hui je vais vous montrer comment vous construire votre propre tempothèque.

 

 

Alors, l’idée c’est de se construire une liste de morceaux rangés par tempo, ou battements par minutes (BPM pour les initiés).

Pour cela munissez-vous :

  • papier
  • crayon
  • lecteur de musique

Cherchez dans votre bibliothèque des morceaux que vous aimez bien et qui vous semblent :

  • lents : 60-80 bpm
  • à tempo modérés : 81-110 bpm
  • assez rapides : 111-130 bpm
  • très rapides : 131-140 bpm
  • … ultra rapides

(libre à vous de faire plus de catégories) et pour chaque morceau, il vous suffit de :

  • lancer le morceau
  • ouvrir ce site internet : http://www.all8.com/tools/bpm.htm
  • appuyer sur un touche de votre clavier en suivant le tempo
  • noter la valeur du champ « Nearest Whole« 

Et voilà 😉 !

Maintenant vous n‘avez plus d’excuses pour ne pas faire vos rudiments en musique, et en vous amusant !

La tempothèque sert aussi pour trouver des morceaux de « pratique » à savoir lorsqu’un groove, ou un fill ne passe pas bien, que vous l’avez mis en place au métronome, mais que vous n’arrivez pas encore à la vitesse du morceau, plutôt que de continuer à monter les BPM du métronome, vous pouvez vous entraîner à jouer ce groove (ou fill) sur vos morceaux préférés de votre tempothèque, ou comment joindre l’utile à l’agréable. 🙂

Bon comme je suis sympa, je vous file ma tempothèque :

  • 68 bpm – Slow Dancing in a Burning Room – John Mayer
  • 70 bpm – I’ll Be Waiting – Lenny Kravitz
  • 70 bpm – Paradise – Coldplay
  • 74 bpm – Hotel California – The Eagles
  • 80 bpm – We Will Rock You – Queen
  • 85 bpm – I Like It – Moby
  • 92 bpm – Dimestore Diamond – The Gossip
  • 100 bpm – Back In Black – AC/DC
  • 100 bpm – Hello, Goodbye – The Beatles
  • 100 bpm – Dancing Queen – ABBA
  • 105 bpm – Le Vent Nous Portera – Noir Désir
  • 110 bpm – Sex Drive – The Rolling Stones
  • 110 bpm – Why? – Tracy Chapman
  • 120 bpm – Supermassive Blackhole – Muse
  • 120 bpm – You’re My Best Friend – Queen
  • 125 bpm – Give It Up – ZZ Top
  • 130 bpm – Blew – Nirvana
  • 131 bpm – Knockin’ On Heaven’s Door – Eric Clapton
  • 135 bpm – Turn It On – Franz Ferdinand
  • 140 bpm – Money For Nothing – Dire Straits
  • 140 bpm – Dancing In the Dark – Bruce Springsteen

Et un format « écoutable » sur Deezer :

Maintenant, libre à vous de vous construire votre propre tempothèque, avec vos morceaux préférés dedans. C’est quand même plus sympa de jouer sur de la musique qu’on aime !

Alors prêts à jeter votre métronome à la poubelle ?

Parfois je commence au métronome, mais ensuite je passe à la tempothèque lorsque le métronome commence à m’agacer, et ça arrive vite en général !



Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à la newsletter, soyez le premier à être notifié d'un nouvel article et recevez GRATUITEMENT mon guide "12 conseils pour BOOSTER vos progrès à la batterie"


Recherches utilisées pour trouver cet article:

clic metronome sans flash, comment maitrisée le metronome dela batterie, montré moi comment maitressée le metronome de la batterie, travailler metronome batterie,

9 réflexions au sujet de « Améliorez votre tempo sans toucher à un métronome »

  1. Super article !

    C’est une méthode que j’ai employé à de nombreuses reprise lors de mon apprentissage , et qui a porté ses fruits.

    D’autres critères assez intéressant à rechercher dans les morceaux d’une tempothèque pourraient être : la mesure , le feeling du morceau .

    Pour la mesure : avoir des morceaux en 3/4 , en 4/4 , pourquoi pas en mesures asymétriques ( 5/8 comme take five ) , 7/8 , etc…

    Le feeling : style binaire pour le travail des doubles croches , style ternaire pour le travail des triolets.

    Bref , je recommande.
    Xavier Rogé Articles récents..Comment travailler son sens du rythme ?My Profile

    • Hello Xavier et bienvenue sur Batteur Débutant

      effectivement, la tempothèque peut être étendue de diverse manière : genre musicaux, signature rythmique, mesures asymétriques ou non, débit en croches, ou en doubles-croches, les possibilités sont infinies, et jouer en musique, je trouve cela quand même beaucoup plus ludique que d’enchainer des mesures au clic.

      D’ailleurs c’est une astuce dont m’avait parlé Emmanuelle Caplette 😉 pour travailler ses rudiments, et lorsqu’on voit son niveau de caisse-claire, on se dit qu’elle à du en passer du temps sur sa caisse-claire !

      • « jouer en musique, je trouve cela quand même beaucoup plus ludique que d’enchainer des mesures au clic »

        Effectivement , c’est de cette façon que j’ai appris le plus de choses lors de mon apprentissage il y a 15 ans .

        Ceci dis , le métronome est lui aussi utile dans bien d’autres contextes , notamment lors de l’apprentissage de nouvelles rythmiques , ou des fameuses illusions rythmiques(appelé polyrythmie pour la terminologie exacte) dont un très bon article introductif a été publié récemment sur batteur débutant…

        Mon avis : la tempothèque et le métronome sont indissociable l’un de l’autre pour un travail constructif …
        Xavier Rogé Articles récents..Comment travailler son sens du rythme ?My Profile

  2. Hello !

    Je passe moins souvent par ici mais il se trouve qu’avant d’enchaîner sur d’autres projets chronophages, j’ai le temps de poster rapidos quelque chose en commentaires. Pour simplifier, celà est à double tranchant alors je vais simplifier pour l’esprit Rock car je pense que cela concerne la majorité même si a priori, tous les styles sont intéressants pour un batteur.

    Je recommande pour : l’habitude de travailler au click, se calmer si vous avez du mal à rester longtemps avec ce fichu métronome qui n’a pas beaucoup de conversation, intégrer du plaisir dans l’attention répété (plaisir de l’écoute, de se projeter virtuellement sur scène ou autre délire / relachement sympa encourageant la répétition) et changer ce qui vous guide en timing pour réaliser votre objectif technico-rythmique : en l’occurence le tempo mais pas que dans un cadre plus généralisé de cover où vous décidez d’improviser à un moment ou de vous imprégner du style d’un batteur ou d’un groupe.

    Je déconseille pour : maintes choses trop longues à expliciter. Sachez que ce qui est significatif, c’est le plus le fait d’être énervé(e), que ce soit par un métronome ou autre chose. En plus le métronome ne vous apprendra jamais rien ! Il est là pour vous guider dans le temps et rien d’autre. C’est pourquoi je travaille toujours au métro après un minimum et jamais dès le départ quand je dois bosser qqch de difficile pour moi ou de tout nouveau à connaître.

    L’histoire des paliers successifs est une illustration du principe d’apprentissage et, contrairemnent à ce qu’on pourrait penser, n’est pas l’idéal… N’avez-vous jamais réalisé au moins une fois qu’à partir du moment où vous commenciez à maîtriser l’exercice, vous pouviez même augmenter plus facilement/rapidement le tempo qu’à l’habitude ? Nous progressons presque toujours en dent de scie et jamais linéairement puisque nous ne sommes pas des machines évidemment. Et une fois tel truc ou astuce du geste découvert(e) voilà même que vous pouvez jouer à tous les tempi des musiques possibles !

    Bref cette construction en bibliothèque est chouette et motivante pour les débutants ou celles et ceux qui s’ennuient rapidement avec le son du métronome. Mais ne jetez pas ce dernier : à partir d’un moment ou d’un niveau vous vous rendrez compte que c’est vous le(la) guide de vous-même et tout comme vous aurez votre propre façon de groover bien à vous, vous aurez votre propre tempo. Ce concept est plus naturel en Jazz puisqu’en Rock c’est carré et au clic qu’il faut jouer la plupart du temps. quand vous devrez travailler le gain de temps ou le travail spatial, il est certain que ce sera plus accessible et agréable au métronome (surtout à l’atterrissage quand il faut revenir au bout de n mesures au même tempo que le rythme référent).

    Bon allez je suis assez énervé de pas pouvoir en dire plus par manque de temps. Je vais me détendre et aérer l’esprit saturé et stressé en écoutant le moceau neuf de ta bibliothèque 🙂 !

    Bise de force 6 !

      • De rien, surtout si ça peut faire plaisir. La mi-temps de la finale de la coupe de monde devrait se terminer : même si le foot n’est pas ma tasse de thé, je retourne devant mon poste de tv pour l’évènement avec une tasse de thé 🙂 !

        PS : J’imagine que je prends une tasse de thé avec la belle E. Caplette devant ce match, histoire de patienter pendant ce 0-0 actuel s’il faut aller jusqu’à une séance de tir au but éventuelle…

  3. Bonjour Magalie
    Merci pour les partoches, cela fait plus d’un mois que j’apprends Highway to Hell
    avec mon prof ( je suis un débutant, 9 mois de batterie) et j’ai du mal à enchainer après la série des toms, je pense que c’est dû à mon inexpérience. Mon me dit de m’entrainer, et c’est ce que je fais, mais c’est pas gagné.
    Concernant  » améliore ton tempo » Est-ce normal quand on clique sur le lien, ce soit une page en anglais qui s’ouvre? car moi et l’anglais on est pas copain.

    A+
    Tes articles sont très intéressants
    Didier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article