Des paradiddles pour booster votre créativité dans vos fills

Des paradiddles pour booster votre créativité dans vos fills

Développez votre créativité à la batterie

Aujourd’hui, un podcast sur comment booster votre créativité dans vos fills. Et oui, il est vrai qu’il n’est pas toujours facile de sortir de ce que l’on sait déjà faire, alors autant mettre à profit les séances de « techniques rudimentaires » pour créer de nouveau fills. L’aspect le plus intéressant dans l’histoire, c’est qu’en ayant travaillé le doigté du paradiddle séparément cet exercice passe quasiment tout seul.

Pour sauver le podcast au format MP3 sur votre ordinateur et pour l’écouter plus tard, faites un clic-droit sur le lien Télécharger au dessus de l’article, et choisissez « Enregistrer la cible du lien sous … »

 Les relevés

Sur un doigté de paraddidle : DGDD GDGG

Exemple de groove avec un fill composé d’un paraddidle joué à la caisse claire

Ta: Tom Alto ; Tm : Tom Médium ; Tb : Tom Basse ; C : Caisse Claire

  • Premier fill : TmCCC TaCCC

Première variation de fill sur base de paradiddle

 

  • Deuxième fill : TbCCC TaTmCC

Deuxième variation de fill sur base de paraddile

 

  • Troisème fill : CTaCC TmTbCC

Troisième variation de fill sur base de paraddile

Les avantages de connaitre des variations

Une fois ces variation maitrisées et intégrées dans votre système, elles feront partie intégrante de votre jeu, et en plein groove vous n’aurez plus besoin de réfléchir à ce que vous allez jouer car « ça partira tout seul ».

crédits photos ©freedigitalphotos.net

Si ce podcast vous a bien plus, faite le savoir, et cliquez sur « J’aime », vous pouvez aussi allez défendre les couleurs du blog en votant pour ce podcast sur la plateforme iTunes.



Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à la newsletter, soyez le premier à être notifié d'un nouvel article et recevez GRATUITEMENT mon guide "12 conseils pour BOOSTER vos progrès à la batterie"


Recherches utilisées pour trouver cet article:

paradiddle batterie,

10 réflexions au sujet de « Des paradiddles pour booster votre créativité dans vos fills »

  1. Très bien ficelé ton article pour mettre en oeuvre les fameux rudiments que tout batteur amateur se doit de maîtriser et ça permet de comprendre désormais leur utilité hors mis le fait de s’échauffer et surtout de bien appréhender la droite et la gauche et trouver un sens naturel au jeu avec les mains.

    Je suis un peu pointilleux mais dans ton relevé le « groove » ne semble pas être celui que tu joues.

    En tout cas c’est vraiment chouette d’avoir mis en évidence ce qu’on peut faire sur le jeu des Tom et de se sentir à l’aise avec l’espace 🙂 Ca peut paraître une évidence mais il faut savoir dompter cet espace et les doigtés sont un allié précieux pour poser le bon coup sur le bon tom avec la bonne main. Je vais travailler ça car c’est un exercice fort intéressant… Bref mon dimanche va être bien occupé 🙂

    François

    • effectivement, bien vu Mr Pointilleux ! j’aurais du me douter que tu allais être la 1ere personne à le remarque :-P. Comme ça n’est pas l’objet de l’exercice .. je n’ai pas corrigé le relevé …

  2. Encore un conseil qui ma bien servi, je l’ai mis en application ce matin, cela ma permit de jouer avec les autres instruments de la batterie, cette technique me sert à l’échauffement, ça me fais travailler mes poignées et mon cerveau!!!! Cool…
    Merci pour ces conseils

    • Salut Fred,
      cool que ça serve ! et 2 petits challenges supplémentaires maintenant:

      1- trouve toi 3 autres variations de roulement sur base de paraddidle (change les séquences des toms, ou le point de départ) et ajoutes les à celles de l’article et dans ta routine d’échauffement
      2- joue le plus possible de variations différentes sur une même chanson (étape 3 de la routine d’échauffement)

      Et encore un pour la route … mais il faut être 2 pour jouer: tu joues un groove, et ton acolyte te dit un numéro, et tu dois jouer sur le dernier temps de la mesure en cours le fill correspondant sans réfléchir, il peut décider de changer de n° autant de fois qu’il veut, et de les mettre sur n’importe quelle mesure …

  3. Allez maintenant que ça commence à rentrer les rudiments… pourquoi ne pas y ajouter des accents hein ? Et oui c’est tout l’art de faire « sonner » le groove et je peux vous dire que c’est bien coton comme on dit.

    Pour le 1er moulin, celui de l’article, c’est sur le temps qu’il faut accentuer. Ca s’entend très naturellement mais ça se travaille 🙂 Laissez vous aller à le faire avec précision vous verrez comme ça swingue mieux dés qu’on y met des nuances. Et n’oubliez pas de le faire en rythme, toujours en rythme ça reste la base.

    François

    • c’est vrai que ca pourrait être plus sympa avec des accents, mais je n’ai pas encore commencer à aborder cette thématique, mais si je l’avoue j’accentue déjà les premières notes de chaque groupe de 4 (habitudes pas terribles parait-il car quand on commence à bosser les accents sur les autres notes, c’est une vraie galère)

      • En effet, par contre dans le cas des doubles croches, un accent sur la 3e donne un effet de décalage plutôt sympa, surtout avec un bon roulement senti sur les deux premières doubles.

  4. Ping : Les 3 + 1 raisons de jouer des paradiddles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article