Des breaks de batterie « effet kisscool » pour renforcer sa main gauche

4 breaks de batterie pour booster votre main gaucheMarre de toujours faire les mêmes breaks de batterie?

Vous avez l’impression de ne savoir jouer que 1 ou 2 fills? La 1ère bonne nouvelle c’est que c’est sans doute faux 😉

La 2ème bonne nouvelle c’est qu’il existe des fills de batterie avec « effet kisscool » !

En le bossant vous : boosterez votre main gauche, améliorerez votre fluidité autour de votre kit, développerez votre créativité et renforcerez votre tempo (si, si ! tout ça à la fois !)

Et le plus cool dans l’histoire, c’est qu’ils sonnent hyper bien ! Alors ça vous dit ? C’est parti.

Dans l’épisode précédent :

Aujourd’hui on approfondit le concept des breaks de batterie « 3-en-1 » qu’on avait déjà abordé la fois passée.

C’étaient des fills de batterie composés de 4 frappes par temps (des doubles-croches), et on s’était amusé à varier l’emplacement de nos frappes, en les groupant de façon différentes (si vous n’avez pas encore lu larticle précédent, c’est le moment !)

Ils étaient déjà franchement plus cool que les fills de base qu’on tape sur les toms.

Vous avez sans doute remarqué que dans tous ces breaks, c’était toujours la main droite qui initiait le changement d’instrument (allez vérifier si vous ne me croyait pas !)

Évidemment ça ne sollicite pas beaucoup notre main gauche (en fait pour être précise je devrais dire « main faible », mais personne ne parle d’une « main faible », les gauchers je ne vous en veut pas 😉 mais vous êtes suffisamment intelligent pour « inverser 😛 )).

Donc voici une série de fills, qui cette fois-ci groupe les notes par « 3 », et du coup, le changement d’instrument tombe sur la main gauche.

Des breaks de batterie pour faire améliorer sa main gauche

1er exemple, on a les deux premiers temps « classiques », c’est la main droite qui dirige et qui initie le changement de tom.

Sur le 3ème temps, là, au lieu de jouer 2 ou 4 frappes, on n’en joue que 3, du coup on se retrouve à changer de fût avec la main gauche.

Très déroutant au début, il faut 1 ou 2 minutes pour s’y habituer, on termine par le tom basse, histoire d’avoir un final bien « bas ».

Un break de batterie pour travailler sa main gauche

Un break de batterie pour travailler sa main gauche

 

2ème Exemple : Même principe.

Ici on commence par les groupes de 3 notes, puis on continue ave des groupes « paires ». Remarquez comment le break est agréable à l’oreille, on dirait une mélodie !

Fills Niveau 2 Ligne 2

Break de batterie : exemple 2

 

3ème Exemple : Cette fois-ci on commence par 2 coups de caisse-claire, on descend sur le tom basse puis on remonte sur la caisse-claire, tom alto, caisse-claire et tom basse pour finir.

Ici, vu qu’on change de fût avec la main gauche, il est beaucoup plus facile de « remonter » vers le tom alto, sans avoir à croiser les mains, ni à se dépêcher.

Grâce à ce « changement de mains », on peut faire des breaks plus élaborés, plus inattendus.

Break de batterie : exemple 3

Break de batterie : exemple 3

 

4ème exemple : Des groupes de 3

Maintenant que vous maitrisez bien les changements de fûts, on va alterner main droite – main gauche en enchainant les groupes de 3 notes.

Break de batterie : exemple 4

Break de batterie : exemple 4

Jouez dans le contexte d’un rythme.

Les breaks de batterie, pris tous seuls, c’est bien, mais ça ne vous aidera pas à les placer dans votre jeu de façon naturelle. Pour cela, rien de tel que de les jouer dans le contexte d’un « groove », juste après un rythme basique, là encore sans y prêter attention vous renforcez votre « horloge interne ».

Jouez vos fills de batterie dans le contexte d'un groove

Jouez vos fills de batterie dans le contexte d’un groove

 

On récapitule en vidéo :

Pour vous donner une idée, voici la partition animée des fills, d’abord seuls, puis joués après un rythme, à 80bpm puis 130.

Télécharger le PACK Fills « effet kisscool »

(Vidéo + rélévé PDF + extrait MP3 avec clic)

Les conseils de Batteur Débutant :

  1. Commencez à jouer ces fills lentement ! Très lentement ! J’ai commencé sans métronome, jusqu’à ce que leur mélodie me soit bien dans les oreilles. Ensuite métronome à 60bpm. Il indispensable de se donner le temps « d’apprendre » le break, c’est à dire de mémoriser l’enchainement des frappes.
  2. Augmentez progressivement la vitesse. Tant que le break ne coule pas tout seul, sans que vous n’ayez besoin de réfléchir, inutile d’essayer d’aller plus vite !
  3. Jouez ces breaks à la suite d’un groove. Travaillez des breaks de batterie sans les placer dans un rythme, c’est un exercice qui ne vous apportera pas grand-chose, car quand sera venue le moment de jouer votre break, si vous n’avez pas pris la peine de travailler l’enchainement, il y 90% de chance que ça rate.
  4. Jouer en musique ! Une fois la phase du groove passée, ça n’est pas fini 😉 ! mettez un morceau à tempo lent dans vos oreilles, et essayez de case votre break de batterie aussi souvent que possible (toutes les 2 mesures par exemples)
  5. Mettez un autre morceau de musique ! Une fois que le morceau tourne bien sur le morceau de musique, trouvez-en un autre, et là essayez de placer vos fills « là où ils devraient être »

En suivant ce plan, vous parviendrez plus facilement à vous approprier ces breaks de batterie ce qui vous aidera à les jouer à la volée quand l’occasion se présentera dans de nouveau morceaux.

C’est une méthode que j’utilise tous les jours  et qui porte ces fruits ! Travaillez un seul breaks à la fois, en 10 min vous pouvez allez jusqu’à le jouer systématiquement sur un morceau de musique. en 15 min, essayer de le jouer « a propos » sur d’autres morceaux de musique.

Sur des breaks longs, le plus important c’est de connaitre la structure de son break, comment il est construit (le nombre de notes dans les groupes) et de cette façon on ne se perd pas en route !

Et voilà, est-ce que vous vous êtes déjà lancé dans des breaks de batterie qui durent toute une mesure ? On n’est pas loin du mini-solo 😉 

Au début, je pensais que les breaks longs, c’était hyper dur ! Mais ça c’était « avant » 😛 !



Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à la newsletter, soyez le premier à être notifié d'un nouvel article et recevez GRATUITEMENT mon guide "12 conseils pour BOOSTER vos progrès à la batterie"


Recherches utilisées pour trouver cet article:

Cour de batterie break ndomolo pour batteur pro mp3, fills batterie,

4 réflexions au sujet de « Des breaks de batterie « effet kisscool » pour renforcer sa main gauche »

  1. Bravo à toi magalie,
    peux tu me dire quel métronome tu utilises?
    Je possède le db 90 de boss ! c’est trop compliqué !! si tu peu faire une petite video de base sur ce type de métronome cela serait sympa pour tous je pense! merci de ton aide si possible

    • Salut JC,
      J’en utilise plusieurs : Tempo pour les utilisations basiques. Et polynôme pour les trucs plus compliqués.
      Je ne connais pas le dB 90. C’est un métronome physique ?

  2. salut Mag

    c’est encore du bon boulot….. félicitations
    j’ai,oublié de te dire la dernière fois sur ton article
     » Apprenez à jouer : le rythme de batterie le plus samplé au monde  »
    il faut que tu changes le titre de ton blog…. » Batteur Débutant  »
    parce que …là… ce n’est plus du débutant….hein…?
    mais par contre tu nous à fait encore du bon boulot….
    Merci pour tes implications…..batteuse
    GG.

    • Amen Break, pour débutant ? non pas vraiment, quoique :-p
      En prenant la 1ère forme, ultra simplifiée, ca permet de s’entrainer aux doubles-frappes à la grosse caisse !

      Donc à tous niveaux on peut s’y essayer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article