Défi-rudiments à la batterie : 30 jours pour progresser

Rudiments à la batterie

Les bénéfices des rudiments à la batterie

Vous vous êtes peut-être dis un jour que vous devriez faire un peu de rudiments à la batterie tous les jours. Vous avez même peut-être essayé pour vous apercevoir qu’après 3 ou 4 jours vous aviez abandonné.

Si c’est le cas, vous n’êtes pas tout seul. J’en suis exactement au même endroit !

En plus, c’est l’été et souvent il ne passe pas grand chose. On met sa batterie sur « pause » en se disant qu’on reprendra sérieusement « à la rentrée ».

Et si cette année, on faisait différemment ? En vacances on a l’excuse de ne pas avoir la batterie à portée de main, mais on peut toujours prendre un pad et des baguettes 🙂

Je vous lance donc un défi, êtes-vous prêt à m’accompagner dans le Défi 5-5-30.

 

Un Défi pour progresser à grands pas

Ça fait des années que j’aimerai avoir la « discipline » de faire un peu de rudiments tous les jours.

Mon prof me soutient que quand on n’a pas beaucoup de temps de pratique, faire des rudiments, c’est ce qui fait le plus progresser, même dans son jeu en groupe.

Et mon prof, je ne le verrai pas avant un bail, vu que l’école de musique est fermée pendant les vacances.

Je ne peux pas dire si c’est vrai ou pas que jouer des rudiments à batterie même que 5 minutes par jour, fait progresser, tant que je n’ai pas essayé moi-même !  Le mieux c’est de tester par soi-même.

Oyez ! Oyez ! Je me lance officiellement dans un défi ! Un défi 30 Jour. Vous êtes mes témoins.

Le but d’un défi 30 jours, c’est d’expérimenter quelque chose de nouveau pendant 30 jours minimum, puis de voir si ça nous apporte quelque chose de bénéfique ou non.

Donc, voilà mon Défi :

Faire 5 min de rudiments, avec 5 rudiments pendant 30 jours consécutifs

 

  • Début du défi : demain Lundi 25 Juillet
  • Fin du défi : Jeudi 25 Août.

Le concept du Défi Rudiments 5-5-30

  • 5 minutes par jour : 5 minutes, c’est tellement peu que c’est virtuellement impossible de ne pas trouver 5 minutes dans une journée.
  • 5 rudiments : les 5 rudiments les plus utilisés, j’en connaissais déjà 3, je vais en découvrir 2 de plus.
  • 30 jours consécutifs : tant qu’on a pas essayé suffisamment souvent, il est difficile de juger si c’est bénéfique ou non.

Je vous explique tout en détail dans cette vidéo.

Dès demain, je m’engage donc à publier la 1ère vidéo de mon Défi 5-5-30 sur la chaîne YouTube du blog. Vous découvrirez les premiers rudiments, comment je m’y prends et si ça passe bien ou non !

Pas de notification, ni de nouvel article (ça ferait trop et trop souvent et je préfère garder ce temps pour faire mes rudiments :-P) sur le blog, abonnez-vous à la chaîne YouTube pour être prévenu dès qu’une nouvelle vidéo est mise en ligne.

Évidemment j’attends des conseils de votre part ! Rejoignez-moi dans mon défi et rendez-vous demain pour le Jour 1!



Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à la newsletter, soyez le premier à être notifié d'un nouvel article et recevez GRATUITEMENT mon guide "12 conseils pour BOOSTER vos progrès à la batterie"


Recherches utilisées pour trouver cet article:

40 rudiments batterie pdf, Rudiments pour batterie musique, le rudiment demoniaque de la batterie, les rudement a la batterie en pdf, les rudiments de la caisse claire musique pdf, partition rudiments batterie débutant pdf, souplesse de poigné pour batterie pdf, tout les rudiment a la batterie,

31 réflexions au sujet de « Défi-rudiments à la batterie : 30 jours pour progresser »

  1. Salut Magalie,

    En ce qui me concerne, je pratique énormément les rudiments. C’est devenu une sorte de discipline méditative, et un défi « sportif » personnel.
    J’apprends un rudiment, via la fameuse bible du batteur, le « stick control ». Et ensuite, j’augmente progressivement le tempo ou j’affine la justesse de mes frappes.
    J’essaye aussi de baisser le tempo au maximum (vers 50 BPM, ça commence à devenir vachement difficile aussi), afin d’améliorer ma pulsation interne.
    Enfin, autre exercice délicat, j’enchaîne mes rudiments les uns après les autres, en croisant rythmiques binaires ou ternaires. Ca me prend un temps dingue, mais pour quelqu’un comme moi qui n’a pas particulièrement la patience de déchiffrer des morceaux, ça permet de par la suite d’improviser sur des morceaux que je ne maîtrise pas. Dans une certaine mesure bien entendu 🙂
    Mon seul problème reste la difficulté à pratiquer sur ma caisse claire, ou sur mon kit, plutôt que sur mes pads. J’en avais déjà parlé mais il y a une différence de toucher handicapante quand je passe de l’un à l’autre. Reste à me désinhiber par rapport à mes voisins.
    Autre petit souci, je commence à tourner en rond car je ne déchiffre pas bien la suite de mes exercices du stick control. Mais il y a déjà tellement de travail à réaliser sur les 15 premières pages !

    Bon travail !

      • Et bien si tu ne crains pas les problèmes de copyright, je veux bien scanner quelques exemples de pages.

        Ce bouquin présente une variété impressionnante d’exercices basés sur les paradiddles. En binaire, en ternaire, flas, roulements perlé frisé.

        Moi j’adore. J’ai un autre guide trouvé en lisant le blog de Laurent. Il traite de l’indépendance purement, en proposant des enchaînements étranges des 4 membres.

        Je te transmets ça en rentrant

          • Salut Magalie,

            Voici mon approche des rudiments et le programme sur lequel je travaille.
            J’ai comme toi débuté par les mêmes enchaînements : frisé, roulé (ou perlé), et paradiddles (les 4 différents). A ce jeu de technique baguette, que ce soit sur batterie ou sur pads, s’ajoute un accompagnement pieds droit et gauche, à l’aide desquels je bats la mesure.

            Exemple : dans un roulement frisé commençant main droite, la première frappe à la main est accompagnée d’un coup de pied droit (ou de grosse caisse), suivie d’un coup de baguette main gauche, ensuite vient une nouvelle frappe main droite, accompagnée cette fois d’un coup de pied gauche (ou sur la pédale de charlestone), et enfin une dernière frappe main gauche.
            Et ainsi de suite, jusqu’à ce que le mouvement soit fluide.

            Quelques soient les exercices, je suis désormais attentif à une série de détails auxquels je ne prêtais pas suffisamment attention au départ. Mes profs, lectures, blogs m’ont amené à surveiller attentivement la tenue correcte de mes baguettes. Quitte parfois à reprendre tous mes exercices au début (à moitié effondré à chaque fois de constater qu’une erreur de posture entravait ma progression). Mais malgré tout, cela me semble en valoir la peine. Mon toucher, sur pads, a progressé de belle manière. Si je pouvais consacrer plus de temps à travailler directement sur ma batterie, les progrès seraient surement encore plus importants (mais je serais peut-être sourd ou poursuivi en justice par mes voisins).

            Voici la liste des détails de posture auxquels je suis attentif :
            – La prise de baguette, qui doit être ferme, tout en permettant à la baguette de rebondir au moment de la frappe.
            – La souplesse du poignet, avec des exercices spécifiques d’assouplissement du poignet qui consistent à bien laisser la baguette rebondir jusqu’à hauteur de l’épaule lors des enchaînements. Ceci lorsque le tempo n’est pas trop élevé bien entendu. Mais en veillant néanmoins à conserver la plus grande souplesse possible quand le tempo augmente (regarder ses mains quand on joue)
            – Chaque exercice de technique baguette peut se faire à différents niveaux de force de frappe : coups forts, moyens ou faibles (voire en plaçant des ghost notes).
            – Chaque exercice peut se faire avec les différentes prises existantes : française, américaine et allemande (merci Laurent de batterie en ligne !). Personnellement, j’ai laissé tomber la prise tambour (faut pas exagérer quand même). Ce travail des prises me semble important car à tempo élevé, l’une ou l’autre des prises de baguette tend à mieux convenir que les autres. Dans les roulements papa-maman à 140 bpm, je joue en prise américaine (quand j’y arrive).

            Lorsque ces rudiments sont maîtrisés, j’entame alors des déplacements sur ma batterie, et je tente de les réaliser sur chacun des éléments (cymbales, toms, …), et enfin je varie les frappes sur l’ensemble des éléments. Là ça devient très chaud, parce que les différences de sons de chaque élément viennent vous foutre un gros bazar psychomoteur ! En ce qui me concerne, je tiens une mesure, parfois un peu plus, et puis c’est la soupe. Donc je déprime, je rebosse, j’avance un peu, je redéprime, etc…

            Une variation possible de ces exercices consiste à enchaîner chacun des rudiments assimilés, comme tu le proposes dans ta vidéo. La maîtrise des rudiments permet de faire petit à petit attention aux nuances. C’est alors que, lorsque je suis en forme, j’ai parfois l’impression d’improviser et d’obtenir ce qu’on appelle un phrasé : des enchaînements de coups, plus ou moins rapides, d’intensité et de vitesse différentes. C’est parfois très joli et assez psychédélique (un trip naturel quoi).

            Dans les possibilités d’enchaînements existants, il y a aussi le passage de frappes binaires, suivies de frappes en triolet (ou en ternaire, je ne sais plus trop parce que le solfège rythmique m’échappe encore beaucoup). Exemple : frapper six coups de baguette (trois coups mains droite avec un coup de GC sur la frappe 1, suivis de trois coups main gauche avec un coup de charley au pied sur la frappe 4, qui est la première de la main gauche). Pareil en frisé, en paradiddle ternaire. Ces enchaînements binaire/ternaire sont très intéressants pour le travail de la pulsation interne, et donc notre sens du tempo. Ce sont ceux sur lesquels je constate le plus de variations de vitesse quand je passe de l’un à l’autre (je ralentis souvent).

            Autres variations possibles, complexifier le jeu au pied en plus de celui des baguettes. Une fois les exercices bien maîtrisés, bien entendu, on peut par exemple marquer temps et contretemps à la grosse caisse, tout en continuant à marquer les contretemps à la pédale charley. Ou vice-versa, marquer temps et contretemps au charley au pied, et seulement le temps à la grosse caisse.
            Voici déjà une belle base de travail tirée du Stick Control For A Snare Drummer (un livre d’exercices pour joueur de tambour).

            Les problèmes que je rencontre avec cette méthode de travail sont les suivants : à tempo élevé, l’accompagnement avec un jeu au pied devient difficile. Je le tente quand même, mais ma technique au pied devient insuffisante. J’entame donc des rudiments de jeu de pédales.
            Mine de rien, ce travail me prend pas mal de temps. Personnellement, j’aime beaucoup ça mais je comprendrais que ça puisse paraître lassant à d’autres. Je ne crois pas beaucoup à la recette des cinq minutes d’exercices par jour, même si c’est sans doute mieux que rien. Donc, pour mon temps de travail, j’essaye d’être suffisamment assidu pour m’y consacrer quotidiennement. Et selon mes disponibilités, j’y consacre entre 15 minutes jusqu’à plusieurs heures (oui c’est un peu dingue, je sais).

            Ce qui me motive, c’est bien entendu de sentir les progrès en technique baguette. C’est aussi de considérer ce travail à la fois comme un défi sportif, mais aussi comme une séance de yoga ou de méditation.
            Le défi sportif consiste à tenter d’améliorer encore et encore mes précédents records (que ce soit en montant e tempo, mais aussi en le baissant). La méditation c’est le travail de concentration nécessaire à la maîtrise du corps sur le plan psychomoteur, cette longue répétition d’un même geste, en veillant à ressentir le corps, ce qui l’entrave, ce qui le libère. Cela me met dans des états très agréable, qui vont de la concentration à une forme de transe.
            Je conseille donc le travail des rudiments !

            Je t’ai joint quelques pages d’exercices. Elles donnent l’impression que l’on fait tout le temps la même chose, et pourtant ce n’est pas le cas. Certains passent les doigts dans le nez, et à la ligne suivante on cale complètement.
            Sur ces pages tu trouveras mes annotations au crayon (tempo, date, etc…), qui me permettent de m’y retrouver, observer ma progression. Les exercices maitrisés, je commence mes sessions en m’y replongeant (ceux qui bloquent ou que j’aime bien) et je les enchaîne rapidement à différents tempo (60, 75, 90, 100, 110, 120, au-dessus, j’y travaille…).

            Enfin, je considère comme rudiments le travail de certaines rythmiques : shuffles, déplacements de grosse caisse, travail du pied droit au charley, etc…
            Bon boulot !

            PS: je n’ai pas réussi à te contacter via le lien que tu as indiqué.

  2. Bonjour Magalie, très bonne initiative que cette idée de travailler les rudiments durant les congés d’été. Il est vrai qu’en l’absence de cours hebdomadaires à bosser on a plus de latitude pour effectuer ce travail essentiel mais comme tu le soulignes souvent oublié ou bâclé. Raphaël est arrivé à s’imposer un travail rigoureux qu’il serait intéressant de suivre. En tout cas, je suivrai l’évolution de ton défi et vais tenter moi aussi de le réaliser. Bon courage à tous

  3. Bonjour,
    On recense plus ou moins 40 rudiments sans compter des centaines d’hybrides, (des mixes de rudiments entre eux, qui en forment des nouveaux ).

    Il y a 4 familles principales : Les roulés, les diddles, les flams et les drags.

    Certains rudiments de chaque famille sont extrêmement puissant, ils donnent beaucoup de résultat quand on arrive à les distribuer et les enchainer correctement sur la batterie.
    Il y en a au moins 3 dans chaque groupe qu’il faudrait bosser quotidiennement. Ce qui nous donne 12 exercices.
    Il faut au moins 5 minutes de pratique intensives et journalière par rudiments.
    Ce qui nous 5 x 12 = 1 heure de travail minimum journalier.

    Je veux pas être défaitiste, mais si tu souhaites mesurer ta progression avec un défi de 5 minute sur 5 rudiments (lesquels?) pendant 1 mois, tu vas vite déchanter. ( ça donne 30 x 5 minutes = 150 minutes ) penses-tu vraiment progresser significativement en moins de 3 heures de pratique? hem……

    On peut en faire 4 heures par jour pendant une année et avoir l’impression de régresser. Par contre je te rejoint sur le fait qu’il faut se mettre des défis et des objectifs.

    Les rudiments sont le vocabulaire de la batterie et les percussions. C’est délicat et longuet à mettre en place mais une fois qu’on en tiens quelques un, c’est jouissif et addictif.
    Pour terminer, voici ma sélection de rudiments très utiles et powerfull:

    – Frisé
    – Roulé
    – 6 strokes

    – Paradiddle
    – Double Paradiddle
    – Paradiddle diddle

    – Flam
    – Flam accent
    – Flam-paradiddle

    – Drag
    – Ratamacue
    – drag-paradiddle

    Il faut s’en imprégner, les jouer même sans baguette, sur ses cuisses, sur un coin de table etc … TOUT LE TEMPS ^^

    Merci et good job….

    • Coucou ,

      quand j’en ai parlé à mon prof (de mon défi) … il a aussi tiqué, et puis on a construit une routine autour de 5 rudiments (hors de question d’aborder les 40 de la PAS).

      Evidemment j’ai conscience qu’il me faudrait beaucoup plus de temps pour faire des progrès spectaculaires … Mais si je me lançait un défi 1h de rudiments / jour, il faut être réaliste, il n’y a aucune chance que j’aille au bout, j’ai une vie à côté de ma batterie !

      Le but ici de mon défi, c’est dans un premier temps de prendre l’habitude d’en faire quotidiennement (et de dégonfler les excuses bidon que je me trouve) et dans un 2ème temps, c’est une expérience, j’aimerai voir si je progresse (même un peu) en 5 min par jour !

      En tout cas merci pour ton message très détaillé, j’en déduis que tu es déjà un pro des rudiments !

      • Dire qu’il est hors de question d’aborder les 40 de la PAS, je trouve ça étrange.
        Il ne faut pas voir les rudiments comme des contraintes mais comme un concentré de toutes les situations que l’on peut rencontrer derrière une batterie.

        Délaisser volontairement tel ou tel rudiment, c’est accepter de ne pas prendre toute les ouvertures et sticking (je vois pas l’équivalent en français^^) qu’il apporte.

        C’est clair que les rudiments flams et drag sont très difficile à mettre en place. C’est pourtant grâce à eux que tu peux enrichir ton jeux de ghost notes plus facilement.

        Le frisé est le rudiment le plus détesté, le moins travaillé, le plus basique, le plus difficile et le plus indispensable….

        Les fams ont tellement de façon d’être joués: très ouvert, très rapproché ou encore complètement simultané. Essaie les rudiments flams en les jouant sans que ça sonne fla mais que ça sonne comme un seul coup. (je sais pas si c’est clair) et la on comprend mieux ou ils interviennent dans le jeu.

  4. Salut Magalie,

    Bravo pour le défi et bon courage !
    Et, c’est vrai que ça évite de se « rouiller » pendant les vacances !!!
    J’ai remarqué que pour certains exercices il était plus profitable pour moi de faire plusieurs petites séances plutôt que de rabâcher la même chose pendant une heure d’affilée. Je pense que chacun à son rythme de travail et de progression avec des paliers à franchir. Par ma part, les petites séances quotidiennes me permettent surtout d’être plus détendu derrière la batterie. Je suis justement en train de préparer un article pour mon blog afin d’aborder le rythme d’apprentissage de chacun. Si tu as un petit moment….

    A bientôt.

    • Salut Fred,

      la répétition de cours exercices et beaucoup plus profitable que les séances marathon ! Et tu n’es pas le seul dans ce cas, c’est comme ça que le cerveau fonctionne !

      tu as un blog ? Et tu ne me l’a pas dis !?!? vilain cachotier, à quand un article invité alors ?

      • Salut,

        Et oui, depuis le début de l’année, j’essaie d’alimenter un blog autour de notre passion commune : http://rimshotetghostnote.fr/
        J’essaie de partager ma petite (toute petite) expérience de batteur amateur depuis 6 ans. Et, ça me permet en même temps de découvrir des tonnes de choses sur la batterie, les batteurs, les techniques, le matos, etc…
        Alors, pour l’article invité, ce serait bien volontiers … et je te retourne l’invitation !

        Pour revenir à ton défit, je viens de regarder ta 1ère vidéo et je vais télécharger ton cahier d’exercices. Plus que 29 jours ! ! ! Je chambre un peu mais cela doit avant tout rester un plaisir. Et il faut bien garder à l’esprit que cela nous permet de développer des automatismes et de la souplesse qui se retrouvent ensuite dans notre jeu. Alors courage … c’est pour la bonne cause !

        A bientôt.
        FRedC Articles récents..Partition de « Cleaning My Gun » de Mark KNOPFLERMy Profile

  5. On voit bien avec tes vidéos que tu as un bon, voire un très bon niveau. Donc à mon avis 5 minutes de rudiments par jour ne t’apporteront pas grand chose de plus, c’est le minimum pour entretenir son niveau. Ceci dit bravo de dégager du temps avec toutes tes occupations et contraintes.

    • Merci JC, on verra bien 😉
      Je n’ai pour l’instant pas plus de 5min … si ça marche bien, je verrai si je peux étendre à 10 min, puis 15 …
      Et pour mon niveau … je ne sais pas … je considère avoir un niveau intermédiaire « moyen » 😉

  6. Hlo
    Je débarque…mi quarantaine une famille DU BOULOT etc
    Mon niveau je dirais l’entrée du niveau moyen…Des live reprises des live Compo.. Mais une improvisation nulle, et les solos…n’en parlons pas!
    Actuellement je stagne +++
    Je sais que je dois bosser les rudiments et tous les jours.
    Alors ton défi m’intéresse..et surtout peut on progresser même un peu en trente jours…
    Voyons voir…
    Ce serait un gros espoir pour moi car là java’ce plus
    Mais peux être qu’à mon niveau on ‘e peut plus progresser en « amateur » et qu’il faut à u. Moment se mettre sur son kit 3#/semaine une heure au moins.. Cr qui est impossible pour moi
    Sniff??

    Ciao

    • Salut Vincent !
      On dirait qu’on a plus ou moins le même profil.
      Je te dirai si même que 5 minutes par jour ça fait progresse dans … 30 jours !
      Et rien ne t’empêche de m’accompagner et d’essayer toi aussi !

      C’est clair que 3h/jour c’est juste mission impossible avec un boulot, un bout’chou, le quotidien (courses, …).

      Donc on verra bien, pour le savoir il faut essayer !

      • Carrément
        et justement j’ai commencé aujourd’hui mais 15 minutes …
        vraiment j’ai grand espoir d’avancer parce que là…je stagne et ET CA M ENERVE!!
        lol

      • Re hello
        Et bien voilà
        Au troisième jour…j’arrête…Ce défi là
        Pkoi?
        Et bien je me suis rendu compte en effectuant mes quinze min quotidiennes que en « coups doubles » le double stroke anglais…ma main gauche n à pas du tout le même mouvement que la droite plus souple…
        Je peux le faire à 120 mais la gauche force et quand j’essaie d’avoir le même relâcher…tt dégringole…
        Donc je m’arrête me
        Je redescend en tempo et je part sur défi de symetriser mon mouvement main poignet au tempo ad hoc…
        Objectif récupérér mon 120 mais symétrique et. Souple…
        Merci à toi

  7. Salut Magalie,

    J’ai eu la même idée que toi mais une semaine plus, avant ça j’ai fouillé sur le net et je suis tombé sur un site sympa mais pas à jour, d’un pro qui donnait une astuce pour agrémenter ses rudiments, que j’ai mis en application!! de plus son système permet de s’éclater sur ses futs une fois les rudiments appris.
    dans cette exo il n’y a que 3 types de rudiments ( le moulin ou paradiddle, le roulé et le frisé), les 3 mis à la suite ce qui donne un petit phrasé sympa déjà sur le pad et à mettre en œuvre a tempo progressif comme dab !!
    et ensuite rien n’empêche de l’appliquer sur les futs pour finir. voici le lien :http://www.apprendrelabatterie.com/exercice-de-caisse-claire/#more-455
    Amicalement,
    Domy

  8. Bonjour Magalie, ton défi est plutôt sympa mais tu as fais une petite erreur de retranscription sur la page 11 de ton carnet d’exercices. Il concerne la fin de ta mesure sur le ras de 5, tu finis ton enchaînement GGDD par une D alors qu’il s’agit d’un enchaînement GGDD G. T’inquiètes pas, on aura tous corrigé par nous-même et qui plus est, tu l’as réécrit correctement plus loin dans ton carnet. En tout cas bon courage, moi je me refais tous les exercices vus en cours et les 4 premières pages de gammes de la méthode 2 Agostini ainsi que les 3 méthodes de déchiffrages du sus-nommé pendant au moins 1h30, 5 jours par semaine avant la rentrée et le week-end, c’est jazz et funk. Le tout en pratiquant la prise traditionnelle et américaine sur les exercices, ce qui ajoute encore plus de travail ( je n’ai que 1 an et demi de batterie derrière moi et je me dois de bosser sérieusement ), sans oublier les nuances et le jeu aux pieds, je dis bien aux 2 pieds ! N ‘oublions pas le charley et la grosse caisse, l’indépendance et la coordination sont primordiales et quand on commence à l’age adulte le travail à fournir est conséquent alors AU BOULOT !

    • Merci pour ton passage et ta remarque, je corrigerai pour les prochains 😉

      C’est un sacré programme que tu as là ! 1h30 par jour au moins 5 jours par semaine, j’aimerai avoir autant de temps !

  9. Bonsoir, je débute juste et en plus à 45 ans. Merci pour tes exercices de défis. J’ai commencé avec le métronome sur 50 (c’est un korg ma1). Je joue avec des baguettes Vic Firth 5a.
    La musique est une très bonne thérapie qui m’évite bien des dérapages.
    Merci pour cette façon simple que tu as d’aborder les choses et de les mettre à la portée du néophyte.
    N’arrête surtout pas d’animer ton blog.

  10. Salut Magalie,
    Merci et bravo pour tes efforts. Tu nous montres que tout est possible quand on a la volonté et qu’on est organisé!
    As-tu une référence pour un métronome sur Android (Googleplay). J’en ai trouvé bien sur plusieurs mais pas bien adaptés pour la batterie.
    Bonne continuation!
    Florian

  11. Merci pour ces exercices simples et surtour l’encouragement de travailler régulièrement même si on a peu de temps … pour ma part je ne peux actuellement pas consacrer autant de temps à la batterie que je le souhaiterais mais même 5 minutes par jour c’est toujours mieux que rien …
    Bon travail !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article