Comment créer des fills (breaks) à la batterie en moins de 2 minutes

créer des fills à la batterie en moins de 2 minutes grâce aux moulinsEt voilà, défi relevé! Aujourd’hui je réponds à la demande des lecteurs basée sur le sondage du mois dernier.

Le thème de l’article qui a été choisi, est :

Comment créer des fills à la batterie en moins de 2 minutes grâce aux moulins.

Je relève le défi en vidéo !

Dans cette vidéo retrouvez comment créer de nouveaux fills à la batterie en moins de deux minutes, tout simplement en appliquant des moulins.

Vous y découvrirez :

  • 3 recettes de cuisine toute faite pour créer vos premiers fills. Et aussi comment créer vos propres fills.
  • Une astuce pour créer des fills à la volée
  • …. et à 5’38, on a la visite inattendue d’un invité inattendu !

Et pour télécharger le relevés des 3 recettes :

Relevé des 3 recettes

Transcription texte de la vidéo

Bonjour c’est Magalie, et bienvenue dans cette nouvelle vidéo du blog Batteur Débutant.
Les lecteurs du blog m’ont lancé un défi, puisque vous avez choisi le thème de l’article dans le sondage du mois dernier. 
Et le sujet choisi par vous, les lecteurs était le suivant : 
Comment créer des nouveaux fills à la batterie en moins de 2 minutes grâce aux moulins.
Donc c’est ce que nous allons voir aujourd’hui, et vous allez découvrir 3 recettes de cuisines pour tout de suite parvenir, vous a créér de nouveaux fills sans efforts ! Et une astuce pour multiplier à l’infini les possibilités, toujours en utilisant le moulin.
Tout d’abord un petit rappel sur les moulins, il s’agit d’un doigté particulier, c’est l’enchainement de frappes grâce aux mains dans cet ordre précis:
DGDD, et si vous commencez le moulin de la main gauche ça donne : GDGG
En général on combine le tout, sur 8 frappes : DGDD GDGG
Sur la batterie, ça donne ça : je vais jouer à la main droite sur le tom alto, et la main gauche sur la caisse claire pour que vous puissiez bien entendre la différence. Mais normalement le moulin c’est un rudiment de caisse-claire donc on joue les deux mains sur la caisse-claire.
Voilà ça c’est le doigté de base. Et on va utiliser ce doigté dans nos fils.
Alors 8 frappes, il se trouve que ca fait pil-poil, un fill sur deux temps (si on joue, en doubles-croches, mais pour l’instant on ne va pas s’encombrer la tête avec le solfège rythmique).
Donc en fait je pourrais déjà jouer la variante que j’ai joué tout à l’heure avec un groove. 
Ca donne ça : [DEMO]
Bon, là, c’est déjà un fill qui sort un peu de l’ordinaire, mais on peut faire beaucoup mieux que ça. 
En fait en appliquant quelques recettes de cuisines, des astuces toutes bêtes on arrive à des résultats qui sonnent complètement différemment.
Ma première recette de cuisine : 
Dans la 1ère recette, on va jouer la main gauche exclusivement à la main gauche, et on va jouer la 1ere partie de la main droite sur le tom alto, et la deuxième partie on va descendre sur le tom médium (ou basse, si vous n’avez que deux toms), donc ça donne ça : [DEMO]
Bon, vous voyez l’idée, et si je joue ça dans un groove ça donne ça : [DEMO]
Voilà on a déjà 2 groove bien différents, basés sur le même doigté!
Maintenant au lieu de rester sur le même tom pendant un temps, on va descendre les toms avec la main droite. La main gauche, elle reste toujours sur la caisse claire
Voilà ce que donne la recette n°2 : [DEMO]
Là on commence à avoir des fills vraiment cools, très faciles à faire !
Si je le joue avec un groove, on arrive à : [DEMO]
Et voilà 3 recettes de cuisine, pour inventer vos propres fills. Je ne vous avais pas menti. En moins de deux minutes, j’ai inventé 3 nouveaux fills, très facilement. Défi remporté. 
Évidemment je peux changer l’endroit ou je joue ma droite, au lieu de jouer sur le tom alto, je joue sur le tom médium, au lieu de jouer la main gauche sur la caisse claire, je la joue sur le tom alto.
Vous voyez, sans réfléchir, hop des idées de nouveaux fills ! Toujours à base du doigté du moulin. 
Donc tout à l’heure je vous parlais d’une astuce pour inventer encore plus de fills. C’est facile, en fait il suffit juste que vous vous forciez à jouer un doigté de moulin, vous jouez n’importe où en  vous laissant aller, en totale impro. Il y a de grande chances que vous trouviez des fills sympas que vous allez repérer et que vous allez pouvoir ajouter à votre répertoire de fills.
Voilà c’est tout pour aujourd’hui, je vous ai mis sous la vidéo le relevé des 3 recettes de cuisine, à vous de trouver des variations intéressantes. Cliquer sur le lien ,en dessous de la vidéo sur le blog, si vous regardez cette vidéo sur YouTube, alors vous avez le lien de article du blog dans la description.
C’était l’article des lecteurs, j’ai mis un sondage sous la vidéo, alors votez maintenant pour choisir le sujet de l’article des lecteurs du mois prochain, et si vous avez des difficultés actuelles, des aspects particuliers que vous voudriez que je développe, dites-moi tout dans les commentaires ! Je mettrais vos suggestions dans le prochain sondage pour le choix des lecteurs.
A bientôt, dans la prochaine vidéo, c’était Magalie du blog Batteur Débutant. Ciao

Cette vidéo vous as plu ?

Quels sont les sujets que vous aimeriez voir sur Batteur Débutant ? Laissez-moi dans vos commentaires vos idées de thèmes, les difficultés que vous rencontrez en ce moment. Je les rajouterai au prochain sondage.

Choisissez le thème de l’article des lecteurs du mois prochain

Et maintenant choisissez le sujet du mois prochain :

Quel est l'article que vous aimeriez voir sur Batteur Débutant le mois prochain ?

View Results

Loading ... Loading ...

Avant de partir

Est-ce que vous avez pensé à jouer des cymbales dans vos fills ? Au lieu des toms ? Toujours avec le même doigté de moulin ? Non ? Essayer donc, et dites-moi ci-dessous ce si ça sonne bien ?

 

crédit photos : martingreffe


Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à la newsletter, soyez le premier à être notifié d'un nouvel article et recevez GRATUITEMENT mon guide "12 conseils pour BOOSTER vos progrès à la batterie"


4 réflexions au sujet de « Comment créer des fills (breaks) à la batterie en moins de 2 minutes »

  1. La petite incruste du chat haha !

    Je trouve que tes vidéos sont de mieux en mieux tu es de plus en plus à l’aise c’est cool !

    En effet c’est génial pour les breaks mais aussi pour les grooves : main droite sur le charley, main gauche sur la caisse claire et hop on a un rythme plutôt groovy !

    Du coup, avec un livre de caisse claire on a des possibilités infinies autant pour les breaks que pour les rythmes =)

  2. Le moulin, qu’il soit sur cc ou sur le set est le plus facile de tous les défis lorsqu’on apprend à faire des fills. Mais bon, on est d’accord que c’est plus technique que le frisé de base ou le papa-maman classique puisque c’est la combinaison des 2. Le moulin a été découvert/inventé pour 2 raisons principales que personne ne dit ou n’a écrit… Mais même en prof exigeant je suis sympa et donc je vais vous parler un peu de ces 2 objectifs principaux, afin que vous puissiez comprendre le secret d’un paradiddle et donc d’un fill. Alors je vais vous expliquer pourquoi le véritable défi est le moulin lui-même et non l’application sur le set, application qui reste dans l’esprit des débutants un travail plus difficile alors que c’est la même chose pour les habitués…

    La première raison, selon l’esprit de votre incontournable batteur inconnu, est le travail de la symétrie d’exécution. En effet GDGG et symétrique de DGDD pour faire autant travailler la main gauche que la main droite. Et par extension de cette application, donc par la suite, le côté gauche comme le côté droit. Cette extension n’a pas été appliquée sur le set de suite. Au départ, cela a été appliquée sur la GC (Oui car contrairement à la CC, il y a deux côtés jouables avant l’invention/fabrication de la batterie). Observez une fanfare et vous comprendrez visuellement la symétrie de l’instrument qui ne concerne pas que les mains mais aussi l’instru lui-même.

    La deuxième raison majeures, toujours selon votre dévoué génie de la percussion (que vous pouvez contacter à tout moment), est l’enchainement de base frisé/doublé et vice-versa. Le moulin de base est donc une synthèse de cet enchainement, volontairement conçue pour changer efficacement de côté. Cela est justifié car dans n’importe quel instrument de percussion connu (ou ensemble d’éléments de percussion), on joue avec les deux mains et il y a un côté droit et un côté gauche. Donc également efficace pour appliquer ce travail synthétique sur le set à l’occasion du fill. En résumé, par cet exercice du moulin, vous gérez le plus facilement possible, donc le plus efficacement les deux côtés. Donc plus facile que d’utiliser un simple frisé ou doublé sur tout le set car à un moment donné, il faut bien changer de côté ! A ce moment précis, vous doublez le coup sur un côté ou rompez un doublé en alternant juste après pour le coup suivant… Voilà donc le secret de cet exercice, qui plus qu’un défi est à la fois incontournable et plus accessible à tous lorsqu’on joue sur un kit de batterie.

    Encore un secret ? Allons-y pour le troisième puisque jamais 2 sans 3. Tandis que sur un seul instrument comme une caisse claire, le doublé et le frisé sont plus simples que leurs combinaisons, puisqu’on ne change pas d’instrument quand on change de côté, c’est donc l’inverse. C’est la raison pour laquelle il est plus facile et donc efficace de travailler votre moulin sur cc, si vous voulez maîtriser l’exécution des fills sur le set. Bien sûr, vous n’êtes pas obligés d’attendre de maîtriser le moulin sur cc avant de vous faire plaisir mais sur le set, vous n’allez pas progresser, ou du moins aussi rapidement ! Donc ce n’est pas l’exécution sur le set qui est plus difficile mais surtout l’apprentissage ! Alors si vous voulez vraiment faire de sérieux progrès, comprenez-le et acceptez-le car je vous assure que c’est également important de ne pas se faire influencer par les idées toutes faites ou reçues vu qu’il y a beaucoup de paradoxes et d’illusions en percussion (c’est ce qui fait la beauté de cet art, notamment au niveau du groove).

    Qu’est-ce qu’un fill intéressant et accessible ? Un moulin ! Dans 99,99% de vos morceaux préférés, il se trouve qu’à l’écoute ça ne sonne pas souvent comme un moulin qu’on répète en boucle… mais en observant le batteur ou en étudiant le passage en question, vous allez presque à tous les cas de figure devoir combiner frisé et doublé d’une manière ou d’une autre. Alterner pour continuer à descendre ou monter sur le set et redoubler d’un coup pour changer de côté : c’est ce que fait le moulin !

    Quoi vous m’avez lu jusqu’ici ? C’est bien vous semblez être sur le bon chemin… Donc je vais vous raconter une petite anecdote pour vous détendre, histoire de ne pas avoir tout à retenir. La légende raconte que derrière le moulin qu’avait croisé le batteur inconnu, se trouvait une rivière perpétuelle. L’esprit du passeur l’invita à traverser le cours d’eau à un endroit où l’alternance droite-gauche des pierres était à la fois la même et différente en même temps. La nécessité de traverser vite sans s’arrêter à cause de l’espacement des pierres : Et plouf ! Et replouf ! Recommences et surtout, évites de penser à Laura au mauvais moment ! Et puis à la quatrième tentative, il avait compris qu’il était important de décaler le moulin sur n’importe quel temps. C’est à partir de ce jour qu’il s’exerça avec autant d’attention et de respect sur les 3 autres variantes du moulin…

    Je profite de la fin de cette deuxième minute de lecture de mon commentaire pour vous souhaiter de bien prendre votre temps pour bien mouliner cette recette :-). Bonne soirée à tous, faut que je fill !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article