[vidéo] Comparatifs des types de protections auditives

Protégez vos oreilles !Suite à l’article de la semaine dernière, je vous avais promis un comparatif des types de protections auditives et une interview !

C’est par ici que ça se passe !

Tout d’abord, une interview d’Emmanuel, qui vous explique les avantages d’avoir des protections auditives moulées à ses oreilles.

Dans cette vidéo, vous y apprendrez :

  • les avantages des protections moulées par rapport aux pré-formées
  • quel niveau de protection elles peuvent offrir
  • l’existence des endroits à risque pour nos oreilles auxquels on ne pense pas toujours

Remarque : Petite précision par rapport à la vidéo, à 100dB il suffit de 3min45s pour que l’exposition au bruit risque d’entraîner des dommages ; à 110dB c’est 20 secondes !!! (source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Protection_auditive)

Les différents types de protections auditives

Les protections auditives; les amies de vos oreilles

Les protections auditives : les amies de vos oreilles

Boules de cire, type Boules Quiès™

Les +

  • environ 3€ pour 8 paires
  • dispo partout en pharmacie
  • « modelable » à son oreille, plus polyvalent pour les oreilles au conduit auditif coudé
  • assez confortable à porter

Les –

  • pas facile de les « modeler » correctement pour avoir une bonne protection, la cire nécessite d’être chauffée entre les doigts pour être plus malléable, ce qui pénalise la vitesse de mise en place
  • l’hygiène, difficile de les garder propres longtemps, c’est plutôt de l’ordre du jetable
  • effet de « résonance » et atténuation non constante sur toute la plage de fréquences.
  • extraction pouvant s’avérer difficile

L’avis de Batteur Débutant

Mieux vaut commencer à se protéger les oreilles avec des boules Quiès que rien du tout, ça a d’ailleurs été mes toutes premières protections auditives. J’en ai encore une boîte chez moi, au cas ou des invités on en besoin. Mais dans un usage fréquent, les points négatifs deviennent vite un handicap.

Bouchons de Mousse à former

mousses protection auditives

mousses protection auditives

Les +

  • prix de l’ordre de 2€, voire distribués gratuitement à certains concerts
  • très léger, design rigolo
  • réutilisables

Les –

  • mise en place difficile
  • effet de résonance
  • ils se salissent assez vite
  • pression sur les parois du conduit auditif pouvant entrainer une gêne

L’avis de Batteur Débutant

Ce sont les protections standard des concerts et festivals, pas chères. Parfois fournies avec une boîte de transport. Je les préfère aux boules Quiès pour leur aspect réutilisable. Mais leurs difficultés de mise en place et l’atténuation non constante restent leurs principaux inconvénients. Je les conseille néanmoins très fortement plutôt que de ne rien porter du tout.

Bouchon en silicone pré-formé

protection auditive en silicone

protection auditive en silicone

Les +

  • de 5 à 20€
  • assez facile à mettre en place
  • bonne protection
  • très facile d’entretien, donc très hygiénique
  • réutilisable
  • la cordelette (présente sur certains modèles), le petit plus pour ne pas les perdre

Les –

  • atténuation non constante sur toute la plage de fréquences
  • parfois inconfortable si le silicone est trop rigide
  • il faut « apprendre » à les mettre en place, un certain coup de main est nécessaire.

L’avis de Batteur Débutant

Avec cette gamme de protections auditives, on se dirige vers des bouchons qui durent dans le temps. Sur les bouchons sans filtre, on est encore tributaire de la fabrication, parfois l’atténuation n’est pas adaptée à pratique de la musique, atténuant soit trop les basses, soit trop les aigus. Vu leur prix abordable, j’encourage vivement à faire plusieurs essais pour trouver « bouchon à son oreille ».

Bouchons en silicone préformés avec filtre

protection en silicone avec filtre

protection en silicone avec filtre

Les +

  • de 12 à 30€ la paire
  • tous les points positifs des bouchons préformés en silicone sans filtre
  • la possibilité de choisir l’atténuation désirée

Les –

  • un peu plus cher que les protections sans filtre
  • l’atténuation non constante sur toutes les fréquences

L’avis de Batteur Débutant

Ce type de protection, c’est mon conseil, le meilleur rapport qualité/prix/protection. A posséder de toute urgence ! La difficulté principale restant la mise en place, il faut prendre le coup de main pour chaque type ou marque différent. Attention à bien prendre des filtres dédiés à la musique (j’ai fait l’erreur d’acheter mes premières protections avec filtre dans un magasin de sport, et je me suis retrouvée avec des bouchons « bien dormir » qui filtraient principalement les basses fréquences, adieu la grosse caisse !)

Les protections auditives moulées

protection auditives moulées

protection auditives moulées

Les +

  • un confort absolu
  • une atténuation constante sur toutes les fréquences
  • entretien ultra-facile
  • longévité très longue si on en prend soin
  • la possibilité de les transformer en « ear-monitoring » avec l’ajout d’écouteurs adaptés

Les –

  • le prix ! Comptez entre 150-200€ la paire
  • nécessité de se faire faire une empreinte des oreilles
  • impossibilité de « prêter » ses protec’ à un copain qui a oublié les siennes

L’avis de Batteur Débutant

Là on est dans le haut de gamme, gamme professionnelle. A réserver aux personnes qui en ont une utilisation très fréquente, voire quotidienne et dont le porte-monnaie peut suivre. Le confort et la qualité de protection sont tels qu’il est difficile de faire marche arrière par la suite.

Quelques marques de fabricants

Attention : Cette liste ne se veut en aucun cas exhaustive, et ne présente aucun lien d’affiliation quelconque. Ce sont simplement quelques marques que j’ai soit eu l’occasion d’essayer moi-même, soit dont j’ai entendu parler, ou vues sur des salons… 

Protections auditives standard et/ou moulées, par ordre alphabétique

Le Mot De La Fin

Il est ESS-EN-TIEL de se protéger les oreilles. J’espère que maintenant vous en êtes bien tous convaincus. Pour les plus jeunes, leur conduit auditif grandissant avec les années, il est plus sage de s’orienter vers des protections standard, voir des casques atténuateurs de bruit pour les plus jeunes (l’insertion des bouchons pouvant s’avérer longue, fastidieuse et parfois douloureuse !)

Se protéger les oreilles n’est pas tout. Gare à un sentiment d’invulnérabilité : ça n’est pas parce que l’on porte des bouchons que l’on est forcément bien protégé, si l’atténuation n’est pas adaptée au bruit, ou si les bouchons sont mal mis alors on court le risque d’être exposé à des hauts niveaux de bruits sans s’en rendre compte.

Maintenant que vous êtes tous convaincus de l’intérêt que vous avez à porter des protections auditives, dites-moi toute de suite, quelle est le type de protection dont vous vous servez (allez vous servir très bientôt). 

En ce qui me concerne, je vais demander au père Noël de me ramener des bouchons moulés 🙂



Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à la newsletter, soyez le premier à être notifié d'un nouvel article et recevez GRATUITEMENT mon guide "12 conseils pour BOOSTER vos progrès à la batterie"


Recherches utilisées pour trouver cet article:

les filtres pour protections auditives moulees,

12 réflexions au sujet de « [vidéo] Comparatifs des types de protections auditives »

  1. Personnellement, j’utilise des protections moulés.

    Je voulais jouer avec confort et conserver toute les fréquences. Je les utilise depuis presque un an et c’est bien pratique. Avant j’utilisais des bouchons moulés de sécurité du boulot mais il y avait trop d’atténuation des aiguës. On entend clairement la différence quand on passe de l’un à l’autre.

    Je ne suis pas d’accord pour dire que les moulés sont réservé aux professionnels. Notre instrument coute cher voir très cher. 150€, c’est le prix d’un mauvaise crash/caisse claire, d’une double pédale Millenium, etc… Donc quelqu’un qui s’achète un matos correct même d’occaz, n’allez pas me dire qu’il a pas 150€ à mettre dans des moulés qui lui permettront de profiter au maximum de son kit.

  2. Salut Magalie,
    Merci pour cette vidéo très pédagogique.
    J’ utilisais des bouchons en sillicone jusqu’ a ce que je reprennes des cours.
    J’ ai joué pendant ses 10 dernères années avec des protections ( 20 de pratique à la cool ).
    Je viens de reprendre les cours ( merci, c’ est un peu grâce à toi.) et j’ aborde rapidement le sujet avec mon prof qui n’ en porte pas.
    Il faut pouvoir jouer avec et sans.
    Avec, dans un contexte de répète en fin de journée ( fatigue) ou il y a du gros son ou en concert.
    Et sans, quand on bosse son instrument pour bien se familiariser avec le son des fûts et des cymballes, le ressenti s’ en trouve plus juste. On gère mieux les nuances et développe une meilleure gestuelle. Car c’ est elle qui définit le son. Un geste ample et précis est suffisament percussif et ne nécèssite pas une frappe de bûcheron.
    Flapata toutoumpa!
    Martin.

    • Tiens c’est marrant ça ! Mon prof lui n’a pas le même point de vue. Pour lui faut TOUJOURS se protéger les oreilles mais adapté en fonction de la situation. Il m’a conseillé de changé mes filtres à -25dB par des -9dB pour jouer du Jazz.

      Hier j’ai joué pour la première fois sans bouchon en répet car on boulait jouer piano. C’est vrai que le ressenti est meilleur. Mais les crashs restent trop puissantes même frappées doucement à mon goût. Une petite atténuation serait la bienvenue.

  3. Ping : Investir sur le long terme : protéger ses oreilles

  4. Bonjour Magalie !

    Merci pour cet article. C’est sympa d’avoir « l’avis batteur débutant »

    Pour ma part, j’utilise un casque vic firth (celui-là : http://www.woodbrass.com/accessoires-batterie-casque-et-bouchon-vic-firth-casque-attenuateur-stereo-sih1-p18848.html)
    Il a l’avantage d’avoir une bonne atténuation tout en ayant un système permettant de brancher de la musique ou un métronome dessus.
    Mais cela dit, c’est loin d’être parfait : douloureux au bout d’un moment et sur certains morceaux ou j’ai besoin d’entendre davantage la guitare, je suis obligé de le décoller un peu d’une oreille. Ca perd donc son intérêt.

    Mon bassiste possède des protections auditives moulées. Et il a l’air satisfait.
    Quand à mon guitariste, il joue sans aucune protection auditive, de la folie :S

    A bientôt !
    Laurent Articles récents..Batterie en Ligne fête ses 1 an !My Profile

  5. Bonjour,
    Pour faire mes exercices, je joue avec un casque « hi-fi » Sennheiser, pour mieux entendre le métronome. Et je me demandais s’il ne valait pas mieux l’échanger contre un casque du type vendu par Vic Firth. Même si Laurent a déjà répondu en partie à mes interrogations, j’aimerais avoir d’autres avis sur le sujet : que penser de ce type de protection, le casque audio spécial « batteur »?

    Toujours ravi de te lire,
    Pascal

    • Salut !

      Tout dépend du niveau d’atténuation de ton casque. Il ne se valent pas tous en fonction de leur fabrication.

      J’utilise par exemple un casque Sennheiser HD25 pour jouer au métronome et/ou sur des morcaux. L’atténuation est suffisante pour ne pas se bousiller les oreilles.

      Tous les casques présenteront le même défaut selon moi : ils atténuent beaucoup plus les aigues que les graves.

      Quand au Vic Firth, j’ai déjà testé en magasin, l’atténuation n’est pas plus importante que le Sennheiser HD25 et le son est nettement moins bon. Mais il fait le boulot.

  6. Ping : Perte de l’audition chez les musiciens

  7. Merci beaucoup pour ce guide, c’est très pratique lorsqu’on doit aller à un concert. Personnellement je pense que les protections moulées sont à privilégier par les professionnels, lors des répétitions de samba par exemple. Idem pour les professeurs de percussions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article