3 étapes pour travailler la vitesse aux pieds à la batterie

Comment travailler la vitesse au pied à la batterie

vitesse_aux_pieds_batterieAujourd’hui un petit article très terre-à-terre sur comment améliorer votre vitesse au pied à la batterie.

On va effectivement voir sur un example qui me pose un problème de vitesse en ce moment :

  • comment aborder le morceau
  • la stratégie pour travailler sa vitesse au pied
  • le matériel que je préconise

En avant la musique !

Tot au tard  on se retrouve à être confronté à un problème de vitesse, que ce soit aux mains ou aux pieds. On a beau essayer de trouver des trucs pour s’en affranchir, de changer de morceaux quand la difficulté se présente … parfois il faut juste faire face, et c’est ce que m’arrive en ce moment !

Alors aujourd’hui je vous présente comment j’ai découpé le travail de la vitesse au pied en 3 étapes. Pour que ce soit plus parlant, je vous ai aussi fait une petite vidéo sur la partie 3.

Cet article fait partie de l’évenement interblog que Xavier Rogé organise sur son blog BatteurPro.com sur le thème du Rythme. Je trouve que cet article est vraiment « inter-blog » (vous comprendrez mieux en le lisant !) Et je vous conseille en complément de lecture l’article de Xavier sur Comment régler sa pédale de grosse-caisse

Je vous ai fait une petite démo en vidéo ! C’est à la fin de l’article que ça se passe.

Mais avant ça, voyons comment décortiquer le rythme.

Un morceau (trop?) rapide pour mon pied droit !

twoprinces_vitesse_au_pied_batterieLe morceau en question, c’est Two Princes des Spin Doctors, je ne sais pas s’ils ont fait d’autres tubes depuis, mais ils restent connus pour celui-là.

Le relevé, le voici :

un rythme pour travailler sa vitesse au pied à la batterie

Two Princes : un rythme pour travailler sa vitesse au pied à la batterie

Alors, là où ça coince, en ce qui me concerne, c’est l’enchaînement des doubles-croches de grosse-caisse dans la 1ère partie, à la vitesse du morceau : 103 bpm, et bien sûr, de rajouter les ghost-notes (coups faibles) de caisse-claire, sans perturber le fragile équilibre de la grosse-caisse.

Voilà ce que ça donne joué par un ordinateur :

Comme c’est ici la vitesse de mon pied droit qui me pénalise le plus, je me focalise sur le rythme simplifié, c’est-à-dire sans les ghost-notes.

Rythme simplifié pour ne travailler que la vitesse du pied droit à la batterie

Rythme simplifié pour ne travailler que la vitesse du pied droit à la batterie

Le rythme simplifié à 103 bpm

Etape n°1 : Apprendre le rythme sans se soucier de la vitesse !

Tout d’abord avant de me pencher sur mon problème de vitesse, il fallait que j’apprenne le rythme, car rien ne sert de vouloir aller vite, si on est tout le temps ne train de réfléchir à ce que l’on va devoir jouer ! Et pour être sur d’avoir une petite étape atteignable, j’ai juste regardé la 1ère mesure, que je joue en boucle.

Histoire de gagner un peu de temps, je me suis penchée sur la technique « heel-toe » (ou talon-pointe en français) super bien expliquée par Xavier Rogé sur le blog de Laurent (quand je vous disais que c’était un article à la croisée des blogs !)

Voilà l’article en question : Coups-doubles Heel Toe à la grosse-caisse

Ca n’est pas aussi simple que ça en a l’air parce qu’il faut réapprendre à coordonner le mouvement du pied avec les frappes des mains. L’étapes n°1 est donc indispensable !

Etape n°2 : Commencer (très) lentement avec le métronome

Ensuite, lorsque la gestuelle est maîtrisée, il faut s’assurer d’avoir les frappes au bon endroit, les unes par rapport aux autres. C’est là que le métronome intervient !

Commencer à 60 ou 70 à la noire !

C’est illusoire d’espérer jouer vite un rythme qu’on ne maîtrise pas à vitesse lente. Ici, appliquer-vous à jouer le rythme, très lentement, jusqu’à ce que vous n’ayez plus à penser à ce que vous devez jouer. C’est la première étape vers le pilote automatique.

Etape n°3 : on monte en vitesse !

Pour être sûr de parvenir à la vitesse du morceau, le mieux c’est d’y aller progressivement ! D’augmenter la vitesse du métronome de façon imperceptible.

Ici, j’augmente le tempo du métronome, d’un bpm toutes les minutes (Ça pourrait bien être toutes les deux minutes). L’idée c’est de se donner suffisamment de temps à un certain tempo pour prendre l’habitude du mouvement et regarder comment on positionne nos membres et on joue nos frappes.

L’astuce : S’arrêter de jouer au bout de 1 minute, pour augmenter le tempo de 1 bpm, ça n’est pas hyper motivant … Ca nous casse dans notre élan. J’ai trouvé l’‘ultimate métronome : Polynome  qu’on peut programmer exactement de cette manière.

Je programme le rythme que je veux jouer, la durée d’une « boucle » (ici 1 minute) et de combien je veux augmenter le tempo à chaque fois (ici 1bpm). Et je programme aussi le nombre de boucles que je veux jouer (par example 5)

Ce qui nous fait que je vais jouer pendant 5 minutes, et chaque minute, le métronome va augmenter automatiquement le tempo de 1 bpm !

Après il s’agit juste de répéter le processus jusqu’à arriver à la vitesse du morceau 🙂

Voilà le métronome qui augmente automatiquement de 1 bpm toutes les minutes à partir de 79 bpm (celui de la vidéo)

Évidemment au début on peut augmenter rapidement de tempo, et vers la fin, il faut être sûr de bien maîtriser son rythme sur le tempo du moment, avant de penser à l’augmenter, et peut-être y passer 5 minutes au lieu d’une.

Avec cette approche, vous devriez arriver à jouer n’importe quel morceau à la vitesse que vous voulez, ça demande un peu de méthode et de patience !

Quand vous faites face à des problèmes de vitesse, comment vous-y prenez-vous ? Est-ce que vous avez d’autres méthodes qui vous permettent d’arriver aux vitesses que vous désirez aller ?



Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à la newsletter, soyez le premier à être notifié d'un nouvel article et recevez GRATUITEMENT mon guide "12 conseils pour BOOSTER vos progrès à la batterie"


Recherches utilisées pour trouver cet article:

cours drum pdf, comment travailler en tant que batteur ?, cours du droum pied, comment alleger le pied a la batterie?, comment travailler le pied pour jouer à la batterie pdf, exercice de batterie pour avoir des doublés au pied,

7 réflexions au sujet de « Comment travailler la vitesse au pied à la batterie »

  1. On ne peut pas augmenter son niveau de 100% d’un coup, mais on peut augmenter de 1% par jour pendant 100 jours.

    Personnellement mes progrès les plus rapides en terme de vitesse sont fait quand :
    – je m’échauffe 10 minutes à une vitesse très facile
    – je joue 20 minutes à ma limite
    – différents exercices qui sont au dessus de ma limite pendant environ 20 minutes

    Dans cet ordre là, et tous les jours.

    Quand je commence au dessus de ma limite, je ne suis pas propre pendant quelques minutes mais je trouve que le travail à ce moment là est principalement mental, surtout quand c’est physiquement difficile comme la double pédale.
    Mais après quelques minutes ça passe et c’est ultra motivant.

    Il y a donc une vitesse au delà de ma limite, à laquelle j’arriverai quand même à être à l’aise après une bonne demie heure à jouer.

    Ce n’est pas réplicable pour le live puisque l’échauffement doit être long et spécifique, mais pour l’entraînement c’est quelque chose qui fonctionne très bien pour moi.

    Bon courage à tous !
    Aurelien Knaub Articles récents..Mario Duplantier (Gojira) : sa routine d’entrainement et 1 technique de compositionMy Profile

  2. Salut Magalie,

    Très bien ton article!
    Pour ma part, lorsqu’un défi de vitesse se présente, la 1ere tape est d’arriver à le maitriser LENTEMENT (et tu le mentionnes bien dans ton article). Plutôt que de m’acharner à essayer de jouer vite, je cherche d’abord à trouver une vitesse qui me permet de jouer le rythme solide et confiant. Cette vitesse devient pour la suite ma fondation de départ.

    Le piège à faire attention est de ne pas perdre de temps à essayer de jouer vite… car faire plus de ce qui ne marche pas se résume à la folie! :p

    Ensuite, je répète jusqu’à ce que ça devienne facile à cette vitesse. Je cherche une zone de confort avant d’aller plus vite et c’est avant tout un « feeling » intérieur que je cherche. Je dois me sentir libre (physiquement et mentalement) et à l’aise!

    Ça peut parfois prendre du temps, mais c’est malgré tout le moyen le plus rapide d’atteindre mon objectif (drôle de paradoxe, n’est-ce pas?!)

    Et ensuite, j’augmente de façon graduelle les BPM (généralement à coup de 5 ou 10 bpm pour ma part) en recherchant à nouveau à ce que cette nouvelle vitesse devienne une zone de confort!

    Manu
    Manu Articles récents..Le rebond libre (free stroke): Comment jouer plus vite et plus longtemps à la batterieMy Profile

  3. Salut Magalie,

    Merci pour la démonstration ! Cet article de Xavier m’a également beaucoup apporté et j’ai modifié la position de mon pied droit sur la pédale. Mais du coup, cette petite modification implique effectivement de retravailler la coordination.
    Sinon, pour travailler la vitesse, j’ai un peu la même approche : bien mémoriser le rythme à vitesse lente jusqu’à ce que cela devienne automatique, ça libère l’esprit et ça permet de se concentrer ensuite sur la technique et sur la vitesse. Et après, de la patience pour augmenter la vitesse palier par palier jusqu’à se sentir complètement à l’aise. Mais tout ne se fait pas en un jour…
    A+

  4. Désolé de vous contredire Mademoiselle Magalie, mais la technique que vous présentez ici n’est absolument pas le « heel-toe » (talon-pointe) mais la « slide technique » (glissement du pied). C’est d’ailleurs celle qu’utilise mon gamin (16 ans/10 ans de pratique) qui, disposant en outre d’une pédale « long board », parvient jusqu’au triolet au pied.
    Pour vous en convaincre, voici la véritable technique talon-pointe beaucoup plus délicate à maîtriser et qui offre bien évidemment davantage de possibilités au niveau de la rapidité. Mais, comme pour le reste, il suffit de s’entrainer et quand on veut, on peut. Avec de la niaque.
    https://www.youtube.com/watch?v=aVZAAEawm-4

    Bien cordialement.
    JP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article