Comment doper sa créativité avec un système?

Comment doper sa créativité avec un système?

Une créativité en berne ?

Une créativité en berne ?

Lorsqu’on commence la batterie, il n’est pas souvent facile de savoir vers quels rythmes on peut évoluer. Sorti du traditionnel poum-poum-tchack, et d’un fill en doubles-croches sur les fûts, il est parfois difficile de se renouveler.

C’est là qu’une approche systémique et parfois systématique peut apporter ce manque de créativité qui fait peut faire défaut au batteur débutant.

J’ai donc adapté un système à ma façon sur une idée originale de Authentic Drummer.

Un système, oui ! Mais c’est quoi au juste?

Un système se caractérise par une approche rigoureuse des rythmes qui le composent. Il se construit en faisant varier de façon logique l’un ou l’autre de ses composantes.

Par exemple, sur un ensemble de quatre doubles-croches, on peut faire varier sur les positions quel coup on ne joue pas, ensuite en « enlevant » un deuxième coup, on obtient quatre autres variations possibles, de même qu’en ne jouant qu’une seule des quatre doubles-croches.

Mettre en place un système

Partons de l’exemple d’un fill d’un temps en doubles-croches. Le fill de base consiste en quatre coups consécutifs de doubles-croches, ce rythme peut très bien se jouer dans la partie « groove » du morceau que dans le fill.

Fill en doubles-croches simple

Ici le doigté est laissé à l’appréciation du batteur, soit en frisé, soit en « roulé », voire en roulement à une mains (4 coups d’une main, suivis de 4 de l’autre)

Variations autour de 3 doubles-croches

Maintenant, « retirons » une double-croche de cet ensemble, d’abord la dernière, puis la troisième.

On obtient deux figures rythmiques différentes . L’important est de conserver le doigté originel, et donc de « doubler la main » si la note non jouée, aurait dû être jouée de l’autre main.

variation de fill en doubles-croches

De la même manière, nous pouvons faire bouger « la note non-jouée » en deuxième, ou première position. Ce qui nous donne encore deux autres figures rythmiques supplémentaires.

variation de fill en doubles-croches

Donc à partir du motif initial constitué de quatre doubles-croches, nous avons pu construire 4 figures différentes .

Figure initiale :fill simple en doubles-croches

Variations : fill simple en doubles-crochesfill simple en doubles-crochesfill simple en doubles-croches

 

Utilisation de figures rythmiques d’un système pour créer des fills originaux

Maintenant que les figures de bases sont maitrisées, il est très facile de les juxtaposer pour créer des fills plus créatifs que le motif de base.

Voici deux exemples de fills originaux :

Exemple de fills créatifs associés à un groove basiqueSur un groove de base très simple, ces fills créent une dynamique grâce aux notes non-jouées.

D’autres variations, de deux doubles-croches, en ne jouant que 2 des quatres doubles-croches, ou bien une seule.

autres variations sur base de fills de doubles-croches

Voilà vous avez toutes les clés nécessaires pour vous construire votre propre système, de combiner les éléments à volonté et de créer votre propre style !

Vous pouvez retrouver ce relevé complet sur MuseScore.com.

Après avoir une complète maitrise de ces motifs sur la caisse claire, il est grand temps de les porter sur les différents toms pour que ça sonne !

Alors prêts à donner du peps dans vos fills ? Dites-moi dans les commentaires si vous connaissiez cette approche ?



Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à la newsletter, soyez le premier à être notifié d'un nouvel article et recevez GRATUITEMENT mon guide "12 conseils pour BOOSTER vos progrès à la batterie"


Recherches utilisées pour trouver cet article:

Comment Etre Creatif Sur La Batterie (drum) Batteur,

8 réflexions au sujet de « Comment doper sa créativité avec un système? »

  1. Bonjour,

    Je connais bien cette approche c’est un travail qu’on fait énormément en ce moment et ça permet de travailler beaucoup de chose et ça aide aussi à la transcription des morceaux une fois qu’on maîtrise l’ensemble des combinaisons.

    Benny Greb a basé son langage sur cette partie notamment. Comme toi Magalie, il donne une lettre à chaque mouvement et c’est ainsi qu’il a créé son alphabet et ensuite il fait des mots et il faut jouer tel quel ! C’est monstrueux à faire mais c’est vraiment ce qui donne la richesse dans un fill ou un rythme.

    Et ici on ne parle que de doubles croches…

    J’aime beaucoup en tout cas ses exercices. Je conseille de jouer le débit de double en roulé et le doigté est crucial pour y parvenir. C’est d’ailleurs un peu déroutant surtout après avoir travaillé un doigté Droite Gauche dans un débit de croche de maintenant devoir jouer en décaler mais c’est aussi ça l’apprentissage.

    Bonne journée à tous.

    François

  2. slt,
    merci pour cet article, je dois avouer que depuis quelque jours je galérais grave, sur les rythmes »fills », malgré les exercices. je commençais à m’inquiéter parce que mon jeu manque de vie 🙁
    { « ça doit être dû aussi à la peur de me tromper; rassurez moi : ça vous est aussi arrivé non?}
    en tout cas c’est une vrai bouffée d’oxygène pour moi , un OOOUUUUUUUUUFFFF de soulagement 😉
    dans le même temps ça fait de nouveaux trucs à bosser, je comprend mieux le titre de l’article précédent 😉
    mon autre galère c musescore, je ne m’y retrouve pas du tout 🙂

    • Salut Euloge,

      alors comme ça toi aussi, tu as eue l’eureka ! Ca m’a fait ça aussi lorsque j’ai découvert le concept des systèmes … Benny Greb a effectivement développé toute une méthode sur ce principe (the language of drumming) et quand on voit toutes les combinaisons déjà possible avec 4 doubles-croches (avec des notes non-jouées, combinées à tous les toms) il y a déjà de quoi faire !!! Alors si on commence à penser aux triolets, à les combiner avec des doubles-croches … les possibilités sont infinies 🙂

      Pour MuseScore … la prise en main est un peu … comment dire … déroutante au début, mais une fois pigé le truc, 4a va tout de suite mieux. Ce qui marche le mieux pour moi, c’est de penser « musique » et ensuite d’écrire les notes, si on veut tout de suite noter un triolet, MuseScore va raler … Mais bon ca ferait un excellent sujet d’une petite vidéo 🙂

  3. Juste un petit reproche Magalie sur ce post et notamment sur les relèves c’est l’absence des doigtés. C’est assez crucial je trouve de mettre les bons doigtés pour simplifier le tout. Qu’en penses tu ?

    Francois

    • alors j’ai unpeu « réfléchi » ce soir sur ma batterie à cette histoire de doigté et je dois dire, que si on choisi une sorte de doigté (frisé ou roulé) alors il faut si tenir ….

      Je m’explique, supposons qu’on dise que tous les fills sont joué en frisé (facile car 4 double-croches, ca fait deux coups de chaque main en alterné) alors du coup si on fait sauter des coups, alors on fait aussi sauter la main correspondante.

      Donc plutot que de donner des doigté à apprendre par coeur (ce que je déteste par dessus tout) ben je préfère me souvenir de la logique derrière (esprit scientifque on ne se refait pas en un jour) et donc si je fait sauter le 3eme coup ca équivaut à faire sauter une main droite et de jouer deux coups de main gauche de suite, noté DG G

      En tout cas c’est comme ça que j’aborderai le doigté.

      Ensuite ces fills sont tout à fait jouables sur base d’un doigté en roulé (ou « papa-maman », m’y ferais pas à ce terme…) et du coup sur base d’un roulé, si on fait sauter le 3eme coup et bien on se retrouve à jouer DD G.

      Une fois qu’on sait sur quel doigté on joue la figure principale, alors il est facile d’en découler le doigté des autres figures.

      Est-ce que ça répond à ta question ?

      Par ailleurs, à la question « quel est le meilleur doigté », là encore la réponse bateau : « ça dépend », ca dépend des toms/cymbales qui vont être joués dans le fill, car dans certain cas le jeu sera plus fluide, et avec moins d’accrobaties en roulé, dans d’autres cas ça sera en frisé …
      Magalie Derhille Articles récents..Interview de Quentin Damamme sur Batteur DébutantMy Profile

  4. Merci pour cet article. Je découvre la notion de système !
    Je vais l’essayer demain pour voir si je trouve de nouveaux fills 🙂
    D’ailleurs ça doit être sympa de l’essayer avec des accents (on joue toutes les doubles croches mais on fait bouger les accents)!

    Et puis sinon je me disais que ça pourrait être pratique d’avoir un logiciel qui calcule toutes les variations pour nous. J’ai recherché rapidement sur le web mais j’ai rien trouvé de tel :S
    Quelqu’un qui connait un tel logiciel ?
    Laurent Articles récents..Apprenez les ghost notes pour dynamiser vos rythmesMy Profile

  5. Si tu aime ce genre de choses avec des système, alors je te conseille de jeter un coup d’oeil au bouquin de Benny Greb : The Language of Drumming Book: A System for Musical Expression

    Pour ce qui est des softs qui permettent de lister toutes les combinaisons, il vaut mieux t’orienter vers des logiciels de math (c’est une histoire de produits cartésiens) … je pense pas qu’il y ait quelque chose qui existe dans le milieu musical (qui sait si dans quelques années on ne verra pas la « Méthode à Laurent, un système de créativité à la batterie » 😛 )

  6. Ping : Variations de rudiments avec accents pour pimenter breaks et solos de batterie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article