7 réponses

  1. François
    8 janvier 2014

    Ton approche didactique est intéressante. Par contre à jouer c’est chaud ! Je note que tu ne joues pas le charley en même temps que les toms contrairement à ce que tu as noté sur tes relevés. Je comprends très bien pourquoi, il faudrait alors faire bouger la main gauche mais c’est chaud quand on joue le charley à la main droite ou sinon justement s’ouvrir un peu et passer la main gauche sur le charley pour jouer les toms à la main droite en même temps… Faisable mais y’a du taf !

    Pour le dernier rythme que tu dois à Musescore, la régularité sur le charley est primordiale et nécessite une sacré rigueur ! Je préconise de jouer à une seule main … Si possible 🙂

    Bon courage et merci pour cette approche !

    Répondre

  2. Magalie
    8 janvier 2014

    Salut François !

    contente de te voir par ici !
    En ce qui concerne le rythme relevé, tu as parfaitement raison les deux derniers coup au charley, je ne les joue pas, je m’en vais corriger tout ça de suite. C’est une erreur de copier-coller dans MuseScore 😉

    Le dernier rythme, en fait c’est une piste pour rendre le tout encore plus « latino », j’ai essayé à très faible vitesse, et ça donne un « feel » très chouette. Pour le jouer de façon fluide, je suis d’accord avec toi, le mieux c’est de le jouer à une seule main, je suis d’ailleurs en train de bosser Hotel California pour mon groupe ou on retrouve ce genre de jeu syncopé à une main au charley (mais beaucoup plus lent!)

    Donc j’ai laissé volontairement MuseScore le jouer pour moi, sinon vous auriez du attendre une ou deux semaines de plus avant de pouvoir lire cet article ;-).
    Ce que voulais mettre en avant c’est la démarche pour créer quelque chose d’original sur un morceau qui à priori n’avait pas de partie de batterie prépondérante …

    Est-ce que ça éclaircit un peu l’approche ?

    Répondre

  3. François
    9 janvier 2014

    Sur l’approche rien à dire c’est du Magalie et c’est très bien foutu !

    Hotel California c’est un autre genre. La difficulté réside surtout dans le fait que c’est le batteur qui chante 🙂 Tu pourras tenter l’expérience c’est assez simple parce qu’il suit le groove. Bon courage !

    Et merci encore pour le partage c’est génial pour ajouter du rythme sur un tel morceau.

    Répondre

  4. Fabien
    10 janvier 2014

    Toujours aussi bien construit tes articles Magalie !
    En lisant, je me suis aussi dit « oula chaud la dernière version », surtout sur du 128 bpm.

    Hotel California… un de mes morceaux préféré ! Tu en fera bien un petit article ? Je m’y essayerai bien à la batterie 🙂

    Répondre

    • Magalie
      12 janvier 2014

      C’est clair que la dernière version est carrément d’un autre niveau, mais c’est juste si des lecteurs s’ennuient un peu, voilà un challenge !

      Pour Hotel California, chuuuut ! c’est en préparation, mais on ne va pas tout dévoiler !
      Magalie Articles récents..Comment Carlos Santana peut aider à improviser un rythme latinoMy Profile

      Répondre

  5. Magalie
    12 janvier 2014

    Les relevé sont à jour par rapport à la boucle audio maintenant !

    Répondre

  6. Goxe Jean-Pascal
    18 janvier 2014

    Comme toujours rubrique excellente, super la démarche pour se lancer dans la création de rythme, partir d’un cadre connu et chercher la sortie là où l’on peut
    selon les compétences, j’ai hâte d’essayer.
    Merci Magalie de rendre l’étude agréable et bon courage pour la suite.
    JP

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour au début
mobile bureau