Commencer la batterie tard et réussir : La 1ère étape indispensable

commencer la batterie tard ? La 17re étapeVous venez de recevoir votre première batterie, vous avez tapoté ici est là, peut-être mis de la musique … Et maintenant quoi ?

Quelle est la toute première chose à faire même si (et surtout si) vous voulez commencer la batterie tard ?

Si comme moi, vous ne vous y êtes pas mis dès votre plus jeune age. Alors qu’elle est le meilleur moyen d’apprendre les trucs principaux pour s’amuser tout de suite sans y passer des heures ?

Avec toutes les infos qu’on peut maintenant trouver sur Internet, comment faire le tri, par quoi commencer ? Quelle est la première étape pour bien commencer la batterie ?

Quand on commence la batterie tardivement (soit après l’adolescence :-p ), on n’a plus des heures et des heures à consacrer à notre instrument, entre les cours (ou le boulot), la vie de famille (et les amis), on a envie d’aller droit au but, d’avoir des résultats rapidement, de s’éclater sur son instrument sans passer des heures à « faire des gammes ».

Bref on n’a plus trop le temps d’expérimenter, de faire des erreurs, d’apprendre par soi-même.

Le 1er pas pour bien commencer la batterie ?

Le 1er pas pour bien commencer la batterie ?

On a plus que jamais envie d’obtenir des résultats rapidement et souvent la patience n’est pas au rendez-vous.

Il y a tellement de nouvelles choses à apprendre, qu’on peut facilement se retrouver perdu, surtout avec les facilités que nous offre Internet.

Alors qu’elle est la 1ère étape à faire pour quelqu’un qui va commencer la batterie tard ?

 

 

Cet article fait partie d’un événement inter-blogs organisé par Dario du blog Creer-sa-propre-musique.com  sur le thème « La première étape pour … » Sur son blog il touche à principalement à la M.A.O., la Musique-Assistée-par-Ordinateur et bien d’autre choses. Je vous encourage d’ailleurs de lire son article sur la composition de partie de batterie réaliste, qui vous aidera à expliquer pourquoi une boite à rythme ne sonnera jamais comme un batteur!

 

La 1ère étape pour bien apprendre la batterie surtout si on commence tard

Après avoir déballé votre batterie, de l’avoir montée tant bien que mal, et après avoir tapoté vos premiers rythmes, la première étape c’est de prendre des cours avec un prof.

On pourrait croire qu’avec toutes les informations, vidéos, tutos qu’on peut trouver sur Internet, en DVD ou dans les livres, les profs sont devenus superflus … Loin de là

En fait un prof va surtout va surtout vous apporter quelque chose que vous ne trouverez par ailleurs.

Ce que les cours avec un prof vont vous apporter

10 raison d'apprendre avec un profBien plus qu’auparavant, un prof est là pour vous guider au long d’une méthode d’apprentissage, il va articuler les exercices et les techniques dans un certain ordre, une séquence d’apprentissage efficace, qui va faciliter votre apprentissage. Basé sur son expérience, il va adapter la difficulté des exercices à vos progrès et à vos envies.

Le recul qu’il a sur votre jeu, c’est l’une des choses les plus difficiles à avoir en tant qu’autodidacte. Il va  voir vos défauts et vos progrès aussi.

Il saura détecter une mauvaise position, une différence de frappe entre vos deux mains, un tempo un peu fluctuant et saura vous le dire dès le début, avant que vous ne preniez de mauvaises habitudes.

Le prof, un coach pour progresser de la meilleure manière qui soit

Votre prof c’est un peu votre coach, il est là pour vous aider à progresser, pour trouver le chemin optimal pour atteindre votre but.

Encore faut-il avoir un but !

Bon nombre d’entre nous débarquent chez un prof, sans réel but, avec juste l’envie « floue » de « faire de la batterie » (et votre fidèle serviteur n’en fait pas exception). Si vous êtes dans ce cas, alors je vous encourage à bien réfléchir à votre but. Pourquoi vous voulez jouer de la batterie, qu’est-ce que vous aimeriez savoir jouer, faire lorsque vous vous voyez entrain de jouer de la batterie.

Alors souvent se pose la question du prix  !

Oui, mais les cours avec un prof c’est cher, j’ai pas les moyens.

C’est vrai que ça représente un budget non négligeable, et soyons honnêtes. Après avoir

Droit au but

Définir ses objectifs pour rentabiliser ses leçons

fait chauffer la carte bleue pour s’acheter une batterie, ce serait vraiment dommage qu’au bout d’un an elle ne serve qu’à accumuler la poussière ou que vous ayez pris tellement de mauvaises habitudes que cela vous empêche de progresser et commence à vous dégoûter de l’instrument.

En fait vous pouvez  énormément rentabiliser de vos leçons avec votre prof en sachant où vous voulez aller. (A lire : comment rentabiliser au mieux vos leçons de batterie )

Votre prof est aussi votre meilleur allié, il vous encouragera dans les moments où vous serez un peu moins motivés, et saura vous montrer tous vos progrès réalisé jusque là.

Commencer la batterie tard : un avantage souvent méconnu

La plupart de ceux qui commencent la batterie « tard » se disent qu’il est trop tard, qu’ils ne seront jamais de grands batteurs.

Ils considèrent qu’ils s’y sont mis « trop tard » et que cela représente un handicap dans leur apprentissage.

Au contraire ! A la fougue de nos jeunes années fait place la sagesse et l’expérience de l’apprentissage, la certitude qu’on ne pourra pas tout apprendre au cours de notre vie.

En ayant ça en tête, vous allez naturellement vous focaliser sur l’essentiel, et votre apprentissage en sera plus efficace.

Il est vrai que ce sera plus difficile d’atteindre un niveau de batterie international, et qui le souhaite vraiment en s’y mettant sur le tard ?

Par contre avec un peu de méthode et de pratique il est assez facile d’atteindre un  niveau assez sympa pour s’amuser et pourquoi pas jouer en groupe en faisant quelques concerts … Et c’est qui compte finalement, s’éclater derrière sa batterie en y prenant du plaisir.

 

Alors ? Vous avez un prof ? Non ! Je serai curieuse de savoir comment vous vous organisez pour apprendre la batterie en autodidacte ? 

Et si vous avez un prof, comment ça se passe avec lui ?

 

Le mien, il est génial, mais ça je l’ai déjà dit 😉

 

crédits photos : Serhii Lohvyniuk, Luis Mario Hernández Aldana



Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à la newsletter, soyez le premier à être notifié d'un nouvel article et recevez GRATUITEMENT mon guide "12 conseils pour BOOSTER vos progrès à la batterie"


Recherches utilisées pour trouver cet article:

apprendre la batterie a 30 ans,

12 réflexions au sujet de « Commencer la batterie tard et réussir : La 1ère étape indispensable »

  1. Salut Mag !
    Ca fait un petit moment que je n’étais pas passé par là, désolé.
    Et bien moi, j’ai un parcours de batteur un peu différent.
    J’ai commencé par la basse à 15 ans avec, effectivement, un prof.
    J’en jouais depuis 30 ans, très bon niveau d’amateur et puis, suite à une opération du coude, plus possible de jouer !
    Dy coup, depuis 3 ans, je me suis mis à la batterie.
    Le passage prof était inévitable pour moi car, après toutes ces années, j’ai pris de mauvaises habitudes, un certain « laxisme-je me repose sur mes lauriers » et l’avantage du prof (s’il est bon), c’est qu’il ne te laisse pas rester sur tes acquis !
    Du coup, tu avances.
    Par contre, j’avoue que le net m’aide pour l’approche du jeu.
    Je veux dire par là que mon prof a une certaine sensibilité, moi aussi et le fait de voir comment les autres batteurs jouent m’aide à développer des techniques différentes.
    par exemple, je bosse en ce moment les coups rapides à la grosse caisse.
    Certains te diront qu’il fait utiliser le « talon pointe (Heel toe) », d’autres le « flat foot » pour faire du métal ou encore le « slide » qui, à mon avis, est la technique avec laquelle on maitrise mieux les coups.
    Du coup, le fait de voir tout ça me donne une certaine « liberté » d’action que je bosse ensuite avec mon prof.

    Donc, prenez des cours pour vraiment vous révéler et surtout, jouez quasi tous les jours, ne serait-ce que 10 minutes.

    Tom

    • Salut Tom, merci pour ton témoignage. Je note que même avec un bagage super solide en rythmique (30ans de basse !!!) tu as quand même pris des cours de batterie 😉
      Et oui oui oui et ée-oui jouer souvent un peu est beaucoup plus profitable que beaucoup de temps en temps.

  2. Salut Mag.
    J’ai commencé la batterie il y a maintenant 4 ans (depuis ma retraite , j’ai 60 balais) et je prends des cours depuis le début . Mon prof est très sympa (il as l’age de mon fils aîné) et les relations avec lui sont plutôt familiales . Je m’éclate comme un gamin . Effectivement si je n’avais pas pris de cours, je n’en serais pas là . Je joue pour mon plaisir,mais j’aimerais quand-même essayé de jouer avec un groupe , pour voir.
    Un grand MERCI Mag pour tout ce que tu fais.
    A+ CRICRI.

    • Salut Christian!
      On est une très grande majorité à ne vouloir jouer de la batterie que pour notre propre plaisir sans pour autant avoir des ambitions de devenir pro. Et heureusement !
      Pour le groupe je t’encourage à passer le cap. C’est d’autant plus kiffant et motivant et tu verras tu feras encore plus de progrès presque malgré toi 😉

  3. Bonjour Mag,
    Pas de cours pour moi, mais l’aide d’un amis batteur dès le départ qui me corrige et m’aide quand j’en ai besoin. De plus je suis de base super méthodique et je passe 20mn (mini) par jour mini pour les exercices (batterie ou pad suivant ce que je me suis planifié). Cerise sur le gâteau, je suis dans un groupe depuis le début, donc des buts j’en ai à chaque nouvelle chanson.
    Je pense prendre des cours certainement pour des rythmes latins avec lesquels j’ai franchement du mal.
    A+++
    Régis.

    • Salut Régis,
      Un ami batteur qu’on voit souvent c’est presque comme un prof ! Et en plus tu es super méthodique bravo (ca n’est malheureusement pas le cas de tout le monde, moi la première 🙁 ). Le groupe effectivement j’avais suivi tes débuts, c’est hyper motivant. Bravo et merci pour le partage.

  4. Bonjour magalie

    Je suis autodictate je travail avec des ami et j’ecoute beaucoup la musique a chaque foi j’essai de reproduire ce que j’ai suivi.avoir un prof n’es pas chose facile au Cameroun

    Est-ce que quelqu’un pourrait me donner des sites qui pourront me permettre de télécharger les cours. Merci!!

  5. Bonjour Magalie,
    comme toi j’ai commencé la musique sur le tard (à 42 ans) après 20 ans de pousse bouton (on dit DJ de ne jour mais c’est bien de ça dont il s’agit) dans une disco-mobile j’avais envie de devenir acteur de la musique diffusée.
    j’ai choisi de passer par les cours adultes du conservatoire avec 2 h de solfège et 1/2 de batterie par semaine et bien sur travail à la maison mini 1/2h par jour , (après le boulot c’est un bon défouloir). J’ai gardé ce rythme pendant 2 ans , et après avoir avalé les méthodes agostini 0 et 1 ,je suis passé au cycle adapté soit 1h1/2 d’instrument et arrêt du solfège (ouf). En parallèle j’ai rejoint un groupe de cover pop/rock 70’s ,puis un autre de cover soul funk et R&Blues .
    Aujourd’hui j’ai 6 ans de pratique , je continu au conservatoire car mon prof (avec qui j’ai tissé des liens amicaux ) me conseille sur les parties technique que je souhaite atteindre et me fait des cours à la carte au conservatoire.Je joue toujours dans 2 groupes de façon régulière (environ 15 prestations/an) .
    Je conseille à tous de se reprocher de l’école de musique ou conservatoire de sa ville , vous aurez à faire à des vrais professionnels de la musique qui s’adapteront à vos attentes.Et pour les sceptiques c’est souvent moins chers que les cours en association ou particulier (exemple cette année ma cotisation pour 1h1/2 /semaine s’élève à 40€/mois).
    a+
    Pierre

  6. Salut Magalie,

    Je fais partie de ceux qui ont commencé la batterie tarivement à 40 ans.
    Je dirais que la 1ère chose à faire (avant même d’investir dans une batterie complète) c’est effectivement de prendre des cours. Peu importe le lieu (école, conservatoire, association, prof particulier …) du moment qu’on se sente bien et que l’enseignement soit adapté à vos objectifs (devenir batteur pro ou tout simplement s’amuser entre potes). Je pense que c’est le strict minimum pour acquérir des bases solides (bonnes positions, méthodes d’apprentissage …) Au départ, l’investissement financier dans le matériel peut être réduit : une paire de baguettes, une caisse claire ou plus simplement un pad.
    J’ai pris des cours pendant 5 ans (1 heure par semaine dans une association locale) et depuis un an environ je continue à travailler tout seul. Il faut de la motivation et un minimum de rigueur et puis il faut trouver un rythme de pratique adapté à son rythme de vie ce qui n’est pas toujours évident. Si cela t’intéresse, je partage ma modeste expérience sur mon blog …. A+
    FRedC Articles récents..A quel rythme travailler ….. son rythme ?My Profile

  7. Bonjour Magalie et à tout lecteur qui passerait içi,

    D’içi un mois, j’aurai 23 ans, je n’ai jamais fais de musique à part les cours au collège comme tout le monde.
    Je me rappels encore de mes cours préférés, quand on utilisait des Djembés, j’étais tellement enjoué que la Prof m’a placé face à toute la classe pour servir de guide pendant qu’elle jouait du piano.
    Cela parait pas grand chose comme ça, mais c’est un bon souvenir pour moi, bien que cela a été, je dois l’admettre, intimidant pour moi.

    Actuellement, je suis en pleine période de remise en question et j’ai encore du mal à trouver ma voie, cependant, j’écoute énormement de musique depuis le lycée et je suis tout le temps entrainé par deux instruments amenant un rythme : la basse et la batterie.

    De plus en plus, j’en viens à me dire que j’aurai tellement aimé, comme beaucoup de personne, commencer quand j’étais plus jeune, mais j’ai été trop timide pour le faire.

    Voilà, c’est dit, j’avais besoin de partager ça avec quelqu’un, merci à vous si vous m’avez lu.

  8. Bonjour
    Et bien voilà, 59 ans et je m’y mets.
    J’avais envie depuis longtemps
    j’ai commencé par les cours , 3 déjà, et je n’ai pas encore de batterie , c’est frustrant mais on en cherche une avec mon prof, j’habite à Marrakech ( au cas où) c’est intéressant de pouvoir lire toutes ces expériences et avis quand on est super débutant, mais motivé.

  9. Salut Magalie
    moi j’ai observé un groupe qui animait une soirée en boite de nuit, et j’avais les yeux rivés sur le batteur toute la soirée , ça m’a passionné .mon grand frere jouait de la basse dans un groupe ,il m’a proposé de commencer avec un tambourin, puis quelques temps aprés le batteur est parti !!! plus de batteur dans l’île ,j’ai sauté sur la batterie , personne m’a appris à en jouer , j’ai appris sur le tas tout seul ,pendant les répètes ,j’écoutais beaucoup de musiques , ds styles differents je décortiquais le rythme de chaque morceau, j’apprenais comme ça ,tout à l’oreille .J’ai joué dans un groupe pendant 10 ans , animé des soiŕée ,ds concerts par ci par là , jusqu’à accompagner des classes de sixieme , troisieme au collège .les gens me demandaient qui était mon professeur , j’avais envie de rire mais bon. J’ai même réussi a impressionné un batteur de jazz ,j’étais fière de moi même , vu que je suis le seul batteur de l’île . Mais bon le temps passe et j’ai l’impression de faire du surplace pas de progrès ,plus de motivation, j’ai aidé un autre groupe à enregister des albums mais sans plus ,toujours les mêmes tempo les même rythmes ça m’a encore plus découragé,puis j’ai fini par vendre ma batterie. 6 ans que j’en fait plus .Mais j’écoute toujours la musique. Puis la semaine derniere je vois sur youtube des profs de batterie qui font des petites vidéos de cours .
    Sa m’a redonné envie de reprendre
    et j’ai l’intention de me commander une batterie electronique. (juste pour le plaisir et le fun)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article