4 étapes pour de bonnes séances de batterie efficaces

4 etapes pour des bonnes seances de batterieQuand on s’assoit sur le tabouret de notre batterie, il n’est pas toujours facile de savoir qu’est-ce qu’on va bosser.

Dans le meilleur des cas on a trouvé un rythme sympa dans un magasine ou sur un Internet et on jette son dévolu dessus !  Mais, est-ce que c’est vraiment la meilleure méthode pour faire de bonnes séances de batterie ? Probablement non.

Connaissez-vous alors les 4 étapes d’une séance de batterie complète ?

Celles qui vous feront progressez dans tous les aspects de votre jeu ?

Pour le reste de l’article imaginons que vous avez 1 heure devant vous ! Comment allez-vous utiliser ces 60 minutes le plus efficacement possible pour booster tous les aspects de votre jeu de batterie ?

Les 4 étapes que je vous présente ci-dessous, sont issus d’une masterclass que Mike Johnston, éducateur de batterie américain hyper connu, a présenté au cours de son stage de batterie « The Four Stage Practice Method. »

Le secret de bonnes séances de batterie ?

Mike est parti d’un constat simple :

MikeJohnston

Si une séance structurée de la manière suivante pouvait bien marcher bien pour lui :

  • 20 min de travail des rudiments
  • 20 min de travail de la vitesse aux pieds
  • 20 min de travail sur un morceau de métal

S’il demande à un de ses élèves de suivre exactement ce schéma, alors que cet élève veut entrer au conservatoire de batterie jazz, le travail  de la vitesse aux pieds et du morceau métal ne lui sera pas adapté !

Alors comment faire pour structurer sa pratique et se faire de bonnes séances de batterie adaptées à chacun ?

Mike préconise de découper ses séances selon 4 thèmes et de les enchaîner dans l’ordre.

Étape 1 : Échauffement du corps – Travail non-créatif

Commencer par 10 min de quelque chose que vous connaissez déjà.

Ici le but est de parfaire votre jeu, en se focalisant principalement sur différents aspects :

  • est-ce que mon son est bon ?
  • est-ce que ma position est bonne ?
  • ma tenue de baguette ?
  • est-ce que mes frappes sont régulière ?
  • est-ce que les nuances que je veux jouer sont suffisamment marquée ?

Durant ces 10 minutes, il est important de :

  • jouer « consciemment » en inspectant son jeu comme un coach le ferait
  • de résister à la tentation d’accélérer

Pour accélérer le tempo, cela doit aussi être un choix conscient :

  • arrêter de jouer
  • prendre une grande respiration
  • recommencer à jouer en ayant augmenté le tempo

Dans cette partie, pas de jam, on ne se laisse pas porter par la musique, il est vraiment important de se regarder en train de jouer pour remarquer les petites imperfections dans notre jeu

Donc pendant tout ce temps, demandez-vous :

Comment mon jeu peut être encore plus propre ?

 

Etape 2 : Échauffement du cerveau – Le Travail Créatif

Pendant 10 min, le but est maintenant d’échauffer la partie créative de votre cerveau, de le forcer à sortir de ses sentiers battus.

Pour y parvenir, Mike propose le challenge des « noires à la caisse claire »

Pendant 10 min, la seule contrainte est de jouer toutes les noires à la caisse-claire de la même main (la gauche pour les droitiers et vice versa pour les gauchers).

Et pour le reste, de faire ce que vous voulez ! Pendant 10 min !

C’est un exercice assez difficile ! Pour que ce soit plus facile, vous pouvez partir sur des motif :

  • un frappe de l’autre main (n’importe ou) entre chaque coup de caisse-claire
  • deux mains entre chaque coup de caisse-claire (triolets)
  • 3 mains entre chaque coup de caisse-claire (doubles-croches)

Et d’intégrer les pieds ou bon vous semble !

Une fois le corps et l’esprit affûté, il est temps de passer la partie la plus longue de séance:

Étape 3 : Travail de Nouveaux Aspects – Les Blocs de Temps focalisé

Pendant 20-25 min vous allez vous focaliser sur des trucs que vous ne savez par encore jouer :

  • un morceau que vous voulez jouer
  • un rythme que vous ne maîtrisez pas
  • un nouveau rudiment
  • une nouvelle technique de main ou de pieds

Et ici, le plus important c’est de :

  • rester concentré
  • jouer très lentement pour intégrer l’ordre dans lequel chaque membre va intervenir
  • ralentir si nécessaire
  • augmenter la vitesse seulement si on se sent à l’aise avec le tempo courant
  • ne pas « terminer trop tôt » se dire au bout de 5min, c’est à peu près ok et de passer à quelque chose d’autre (dur dur pour moi !)

Étape 4 : L’application musicale

Souvent négligée, cette étape est sans doute la plus importante de toutes !

Pendant le temps qu’il vous reste (10-15 min) :

  • accompagnez un morceau que vous ne connaissez pas ou un genre musical qui ne vous est pas trop familier et
  • jouez comme si vous auditionnez pour devenir le batteur du groupe

Ici pas de partitions pré-écrite, de prof pour vous dire quoi jouer, seul votre inspiration doit vous guider.

Inutile de se lancer dans des trucs hyper compliqués, à ce stade, jouer simplement en phase avec la musique est le but que vous devez vouloir atteindre

Pour résumer :

  1. Échauffement musculaire : pratique non-créative (10 min)
  2. Échauffement du cerveau : pratique créative (10 min)
  3. Bloc de temps focalisé : travail de nouveaux aspects (20-25min)
  4. Application Musicale : Développement de son sens musical (15-20 min)

On a tous nos préférences et des trucs qu’on fait moins souvent parce qu’on n’y pense pas, ou que ça nous plaît moins

C’est quoi les votre ? Quelle est chez vous l’étape que vous mettiez un peu de côté ?

Dans mon cas, c’est clairement la « pratique créative » !



Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à la newsletter, soyez le premier à être notifié d'un nouvel article et recevez GRATUITEMENT mon guide "12 conseils pour BOOSTER vos progrès à la batterie"