Augmenter sa vitesse à la batterie de 52bpm : la méthode simple mais difficile

Augmenter sa vitesse à la batterie de 52bpm : la méthode simple mais difficile
5 (100%) 2 votes

vitesse a la batterie : comment être sur de progresser ?

Hello les batteurs motivés, cela faisait longtemps, mais là ça en vaut vraiment la peine !

En tant que batteur, l’une de nos principales questions c’est  : comment augmenter ma vitesse à la batterie ?

Et si je vous annonçais que je peux vous garantir que vous aller augmenter n’importe quel rythme que vous avez du mal à accélérer de 52 bpm minimum ?

C’est une méthode ultra-simplissime, malheureusement peu de batteurs en herbe la suivront, bien qu’elle est garantie à 100% succès !

Quand on veut travailler sa vitesse d’exécution, on met un métronome sur un tempo proche de celui qu’on galère à faire, et on s’y met. Pendant un certain temps. Et après viennent les premières galères.

Si vous voulez jouer de la double à 160, peut-être que vous partez de 130, puis augmentez de 5 ou 10 bpm, et jour après jour, ça passe, jusqu’à ce fameux jour où ça casse, les 5 bpm de plus sont de trop. Alors vous persévérez, forcez un peu, rien n’y fait aujourd’hui ça ne marche pas.

Alors vous remettez le couvert le lendemain, 150, puis 155, et ça ne passe pas. Vous vous dites que vous devriez travailler bpm par bpm, mais ça vous semble fastidieux, ça va mettre des plombes. Et peut-être que demain ca ira mieux.

Mais le lendemain, ça ne passe toujours pas, et là vous commencez à perdre patience, et la perspective de passer votre rythme de double à 160 s’éloigne de plus en plus. Surtout qu’un super-nouveau-rythme-qui-envoie vient de croiser votre route …

Et pourtant …

vitesse a la batterie

Et si c’était facile d’augmenter sa vitesse à la batterie ? – crédits photo : Pixabay

Pourtant, ce rythme, il passe nickel à 130, avec 52 bpm de plus, vous le passeriez à 182bpm, soit beaucoup plus que les 160 escomptés.

A lire aussi :  3 étapes pour améliorer la vitesse de sa main gauche

Et augmenter sa vitesse de 52bpm, c’est tout à fait jouable, et c’est extrêmement simple, c’est même « facile » d’une certaine manière, car jamais ça ne sera « difficile ».

S’améliorer d’1% seulement à la fois.

Pourquoi 52 bpm et pas 50 ou 60bpm ? Vous commencez peut-être à vous douter de quelque-chose !

Une augmentation de 52bpm de votre vitesse à la batterie, car vous aller augmenter votre rythme de 1 bpm par semaine.

C’est tout ! INTERDIT d’augmenter de plus ! Par contre, il faudra le jouer tous les jours (bon aller vous avez le droit à un jour Joker par semaine, mais UN SEUL! ), minimum 2 ou 3 minutes (le temps d’un morceau), 5 minutes c’est encore mieux !

Et en un an, vous aurez magiquement augmenté votre vitesse de 52 bpm « sans effort », sans frustration, sans difficultés techniques, car chaque semaine, vous avez 7 jours pour vous familiariser et vous adapter à ce nouvel incrément de 1 bpm.

Pourquoi s’arrêter ? Augmentez votre vitesse à la batterie de 104 bpm !

Imaginez ! En un an vous augmentez votre vitesse à la batterie de 52 bpm, et en deux ans de 104 !! Et en 3 … je vous laisse faire le compte 😉

Pensez-vous qu’une autre technique vous permettrait de progresser autant ?

Le plus important ici, c’est de penser sur la durée, on ne vous demande par de passer de 130 à 182 bpm du jour au lendemain, et si on vous pose la question, vous trouverez peut-être que UN AN, c’est vraiment long, mais un an à 1bpm d’augmentation par semaine, ça passe tout seul !

Et jouer 3 minutes par jour, c’est à la portée de tout le monde, ici on ne parle pas de devoir passer 3h/jour derrière sa batterie !

A lire aussi :  Échauffement à la batterie : 365 manières de se délier les mains

Pourquoi peu de batteurs le font ?

privilégier le fun ou la progression ?

privilégier le fun ou la progression ?

Et pourtant peu de batteurs en herbe le font et se passent d’une méthode leur garantissant des progrès garantis en vitesse à la batterie !

Pourquoi ?

Sans doute parce que les résultats ne viendront pas rapidement, que faire tout le temps le même exercice, c’est d’un ennui … et qu’ils préfèrent découvrir de nouveaux rythmes, essayer de nouveaux trucs, tout en espérant secrètement trouver cette fameuse technique magique qui les fera un jour jouer plus vite sans avoir à bosser de trop (et j’ai moi-même longtemps espéré ce miracle !).

Et sans doute aussi parce qu’ils s’imaginent qu’ils vont devoir passer des heures et des heures sur leur pad à travailler des exercices rébarbatifs alors qu’au fond, s’ils se sont mis à la batterie, c’est pour s’éclater, et pas pour trimer sur des exercices ô combien ch*ants ! (et la personne derrière le clavier en ce moment se bat pour sortir de ce travers !)

Seulement 3 minutes par jour !

Dans un an, ces batteurs en herbes en seront toujours au même point, auront peut-être (et c’est même pas sûr) augmenté leur vitesse de 20bpm, auront essayé des 10aines de nouveaux rythmes, des 10aines de fills, regardés des centaines de vidéos à la recherche de cette technique miraculeuse.

Pendant que vous tranquillement, pendant que le café passe, vous aurez enquillé vos 3 minutes de pad et aurez vous aussi regardé plein d’autres vidéos et essayé pleins d’autres rythmes !

Alors vous commencez quand ?

(Pour moi c’est tout vu, j’ai commencé hier ! Et je suis top motivée ! )

vitesse a la batterie

C’est à VOUS de JOUER ! – Crédits photos : Pixabay

Le but du jeu, c’est juste de jouer un rythme pendant 3 minutes 6 jours par semaines, et chaque semaine d’augmenter seulement d’UN bpm le tempo.

A lire aussi :  La technique de tueur pour doubler votre vitesse !

C’est tout.

Évidemment si vous en faite 10min, 7 jours par semaine, vous progresserez encore mieux, mais ici, le plus important, c’est de vous y tenir ! Et pour que l’augmentation de tempo soit facile, il faut répéter le rythme souvent, il n’y a pas de secret. Et surtout de résister à la tentation de vouloir sauter des étapes, d’augmenter le tempo plus rapidement, d’en faire moins pendant la semaine … Bref il ne faut pas aller plus vite que la musique.

Le bon exercice, c’est celui que vous savez que vous allez pouvoir tenir. Celui que vous n’aurez aucune excuse pour ne pas le faire.

C’est simple, et difficile à la fois.

Voilà, maintenant à vos baguettes et c’est à vous de jouer !

Quel genre de batteurs avez-vous envie d’être ?

  • Le batteur en herbe qui d’ici un an aura vu plus de quelques centaines de nouveaux trucs tout en faisant du sur-place,
  • ou celui, un peu plus malin, qui aura progressé tranquillement, de 52 bpm, en un an, sans forcer ?

A vous de voir !

Et merci à James Clear pour son article inspirant sur les gains marginaux [en], qui m’a mis un grand coup de pied là où il faut sur les 1% d’amélioration qui font la différence !



Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à la newsletter, soyez le premier à être notifié d'un nouvel article et recevez GRATUITEMENT mon guide "12 conseils pour BOOSTER vos progrès à la batterie"


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.