Bien apprendre à jouer de la batterie : Les 4 piliers d’un jeu équilibré

4 piliers pour bien apprendre à jouer de la batterieQuand on commence à taper sur des fûts, on se demande très vite comment bien apprendre à jouer de la batterie, quels sont les aspects à travailler pour avoir un bon jeu, pour devenir un bon batteur, dans quel ordre, quoi travailler.

Et très souvent on travaille essentiellement un aspect de notre jeu. alors qu’en axant ses séances selon 4 aspects, on développerait un jeu équilibré et deviendrait un batteur « qui sonne bien ».

Quels sont donc les 4 piliers pour bien apprendre à jouer de la batterie ?

On s’est tous trouvé un jour à se mettre derrière notre batterie et de nous demander ce qu’on allait jouer maintenant.

Soit on commence à taper au hasard, ou on travaille un exo qu’on vu sur Internet ou lu dans un magazine. Mais comment être sûr que vous travaillez les « bonnes choses » ?

A toujours faire de la technique, on développe une technique de fou, et il y a fort à parier qu’en ne travaillant que ça, on n’en saura pas plus placer des fills au bons endroits, improviser sur des musiques, créer de nouveaux rythmes.

Alors quoi travailler ?

John Riley (batteur renommé et auteur du livre The Art of Bop Drumming, un incontournable dans le genre du Jazz) nous livre son point de vue sur la question.

En écoutant un podcast d’un blogueur américain (Drummer Resource) je suis tombée sur l’interview de John Riley, c’est en anglais. Je ne vous transcris pas l’interview en entier (il y en a pour 1h30 !) mais j’ai relevé pour vous les pépites de cette discussion(j’ai dû faire le tri, tellement il y en avait, si vous comprenez l’anglais, jettez vous sur le podcast !).

 

Jouer en tempo : Le point crucial pour un batteur

Ne devenez pas un de ces batteurs au tempo fluctuant !

Ne devenez pas un de ces batteurs au tempo fluctuant !

Jouer en rythme, pour un batteur, c’est le plus important.

Il faut toujours jouer en rythme, savoir jouer sur la pulsation, et pour cela, pas de secret : Jouez au métronome.

Pourquoi nous arrive-t’il de jouer hors tempo ?

Les deux raisons sont :

  1. A cause de problèmes de coordination : on ne maîtrise pas encore ce qu’on essaie de jouer, du coup on n’arrive pas à jouer en tempo
  2. A cause de problème de concentration : on ne fait pas assez attention à ce que l’on joue, on est distrait par des éléments extérieurs (musique, musicien, pensées parasites, …)

La prochaine fois que vous vous surprenez à ne pas jouer en rythme, posez-vous la question si c’est parce que vous ne maîtrisez pas encore tout à fait votre rythme ou parce que vous vous êtes laissé distraire ?

 

Bien apprendre à jouer de la batterie : les 4 piliers selon John Riley

Pour être un batteur équilibré, il faut travailler son instrument selon plusieurs axes, pour éviter d’être un super technicien qui ne groove pas, ou un batteur qui groove mais qui ne sait pas jouer plus de deux rythmes différents.

Les 4 piliers d’un batteur équilibré :

  • La Technique
  • Le Groove
  • La Créativité
  • La Musicalité

Développer sa technique

rudiments de batterieC’est l’aspect le plus facile à travailler. Pour cela il suffit d’ouvrir n’importe quelle page de n’importe quel bouquin de batterie, Stick Control, Master Studies de Joe Morello (si vous êtes en panne d’idées, aller voir cette liste de 25 bouquins de batteries intemporels), mettre son métronome en route, et c’est parti !

Travailler son Groove

Il est beaucoup plus difficile de travailler son « groove » que sa technique.

Ici John Riley recommande de jouer un maximum sur de la musique, d’écouter beaucoup de morceaux de ses artistes préférés et d’essayer de répliquer les rythmiques de vos batteurs favoris, en tentant de reproduire le « feeling », l’atmosphère

Jouer avec du groove

Jouer avec du groove

que le batteur du morceau a su créer.

Et pour cela, encore une fois, il faut avoir un tempo en béton armé : l’astuce pour travailler votre sens du rythme, c’est du’utliser l’app TimeTrainer.

Un app qui vous permet de paramétrer votre métronome pour être silencieux de façon plus ou moins aléatoire.

Développer sa créativité

Pour commencer à créer vos propres rythmes, il faut déjà avoir un bagage existant, bien connaître le ou les genres musicaux que vous aimez jouer, connaître les rythmes de bases.

Une créativité en berne ?

Développez votre Génie créatif

Une fois ces fondamentaux maîtrisés, écoutez beaucoup de morceaux de ces genres musicaux, et faites spécialement attention aux changements, où ils interviennent, comment ils sont structurés.

Faites vos propres relevés, en plus d’éduquer votre oreille, vous aurez ensuite une matière à mélanger des rythmes, les modifier, les retourner.

Expérimentez de rajoutez des nuances, d’enlever des notes dans les rythmes que vous maîtrisez déjà, de le combiner avec d’autres et de noter le résultat obtenu si cela vous plaît.

Si vous vous contentez de jouer à l’oreille, vous n’aurez pas la possibilité d’avoir des rythmes différents sous les yeux, et vous ne penserez pas à les jouer ensemble.

Travailler la musicalité de son jeu

De nombreux batteurs qui n’avaient pas une très grosse technique sont entrés dans l’histoire de la musique, tout simplement parce ce qu’ils « savaient » comment faire pour que leur jeu soit au service de la musique, pour que leurs rythmes collent aux parties du morceau.

Avoir de la musicalité, c’est comprendre ce que le morceau a besoin, comprendre ce que les autres musiciens jouent, connaître la structure de la chanson, et utiliser toutes

La musique et le rythme

Votre musicalité est aussi importante que votre sens du tempo

ses connaissances (rythmes, fills, plans) pour servir la musique de la meilleure manière (et parfois en mettre « moins » est ce que la musique a besoin). vous devez pouvoir entendre l’harmonie entre chaque instrument.

Dans des genres de musique plus codifiés, il faut aussi connaître les structures standards, comme en jazz, les deux formes principales :

  • La structure blues en 12 mesures
  • Le morceaux de 32 mesures

Et dans le rock, où se trouvent l’Intro, les couplets, refrains, ponts et outro.

Comment développer un jeu équilibré à la batterie ?

La prochaine fois que vous vous assiérez derrière votre batterie, posez-vous la question : Quel aspect de mon jeu, vais-je travailler aujourd’hui ? 

Si vous vous retrouvez à toujours improviser sur des morceaux que vous aimez bien, peut-être que vous pouvez inclure un peu de technique.

Ou au contraire, si vous ne faites que de la technique, peut-être que ça serait une bonne idée d’essayer d’améliorer votre créativité, ou votre musicalité.

Quel est l’aspect que vous travaillez le plus souvent ? et le moins souvent ? Qu’est-ce qui selon vous ferait une grande différence dans votre jeu si vous vous mettiez à le bosser aujourd’hui ? 

 



Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à la newsletter, soyez le premier à être notifié d'un nouvel article et recevez GRATUITEMENT mon guide "12 conseils pour BOOSTER vos progrès à la batterie"


Recherches utilisées pour trouver cet article:

Apprendre A Jouer Au Batterie, QUEL SON LES RUTIMENT DE LA BATTERIE QUON JOUER A L EGLISE,