10 trucs pour progresser à la batterie sans jouer ?

Comment progresser à la batterie sans jouer ?

Comment progresser à la batterie, pendant les vacances ?

C’est l’été, les vacances, le soleil, nous voilà donc partis loin de la maison et de notre instrument préféré.

La question qui se pose alors, c’est comment continuer à progresser, malgré l’impossibilité de jouer sur notre bonne vieille batteuse.

voilà quelques pistes pour « combler le manque »

1 – Acheter un pad d’entraînement

Le pad c’est la caisse claire portative qui ne fait pas de bruit, il se case dans un coin de valise avec les baguettes. On peut en trouver un peu partout, par exemple ici, ils ont l’avantage de ne pas rebondir, donc favorisent un bon travail des poignets.

 2 – Travailler ses rudiments

Travailler sans batterie, c’est l’occasion rêvée de revoir les rudiments. Avec ou sans accents, en commençant main forte d’abord ou l’inverse. On peut pratiquer les rudiments (frisé, roulé, moulins) partout, sur un coussin, ses cuisses, la table de la caravane ou aussi sur le pad. L’idée étant d’acquérir des automatismes, améliorer son indépendance.

3 – Travailler son oreille

Loin de notre instrument de prédilection, on peut maintenant porter son attention sur d’autres aspects. Comme par exemple trouver la pulsation des chansons qu’on entend un peu partout, improviser un « groove » sur le morceau phare du camping, ou celui qui passe en boucle du côté de la piscine.

4 – Travailler son tempo

Juste à côté des baguettes, dans la valise, on trouve le meilleur ami du pad, le  métronome ! Jouer les rudiments au métronome, d’abord lentement puis de plus en plus rapide, ajouter les pieds lorsque ça passe bien avec les mains. Puisque de toute façon il n’y a pas le choix, autant que ça serve ! Le trio métronome + pad + rudiments, le trio gagnant des vacances du batteur.

5 – Ecouter d’autres artistes / genre musicaux

A force de jouer sur ses morceaux/groupes préférés, on se cantonne dans sa zone de confort (oui oui, même si on galère). Profitons des vacances pour (re)découvrir d’autres artistes. La fonction lecture au hasard du lecteur MP3 peut vous dénicher quelques surprises, tout comme la fonction Genius si vous utilisez iTunes. Vous pouvez aussi écouter des WebRadios, sur TuneIn par exemple, ou essayer des services comme spotify ou deezer, en ce moment j’écoute pas mal de musique sur musicme, ils ont un système de radio à la demande assez intéressant et j’ai fait quelques découvertes bien sympa 😉

6 – Aller à des festivals de musique

Ou comment joindre l’utile à l’agréable, l’été c’est LA saison des festivals, il y en a un peu partout en France. Ça permet de découvrir de nouveaux groupes, de passer un bon moment de musique et sur les petits festivals, il n’est pas rare de voir les groupes du début d’après-midi passer à la buvette. Pourquoi pas taper une petite bavette avec le batteur du groupe qui vous a tant impressionné 2h plus tôt?

7 – Apprendre à chanter les rythmes

Combien de fois vous avez déjà entendu qu’il est plus facile de jouer un rythme si vous pouvez le chanter ? Et pourquoi pas profiter de l’été pour apprendre à chanter les rythmes de façon amusante. Alors le Konakol et le beatbox sont ce qu’il vous faut. Et qui dit que vous n’allez pas lancer le buzz du beatbox, ou gagner le concours du meilleur chanteur de Konakol.

8 – Lire des magasines de batterie

Ça fait maintenant des années que vous acheter religieusement votre BatteurMag chaque mois, avec la ferme intention de le lire à fond cette fois-ci. Mais les aléas font que très souvent vous n’avez le temps que de le survoler. Les vacances, c’est aussi l’opportunité de se replonger dans la rétrospective Ringo Star, approfondir l’historique de Lars Ulrich, bref de parfaire votre culture batterie.

9 – Apprendre le solfège rythmique

Le solfège rythmique, le sésame vers des milliers de partitions sur le Net. Sûrement en haut de votre « todo » liste. Et si les vacances servaient à avancer sur cette voie ? Ça serait vraiment génial de pouvoir déchiffrer toutes ces partitions, s’entraîner au pad à partir de rythmes notés, de pouvoir prendre note de ses idées de rythmes. Allez hop ! je m’y mets !

 10 – faire une pause (parce qu’il en faut toujours 10 !)

S’éloigner un temps de sa batterie pour mieux y revenir, entretenir la flamme, l’envie, comme dans un couple ou dans les séparations, le meilleur moment c’est les retrouvailles 😉 !

Profiter de ce sevrage pour explorer d’autres activités, s’amuser avec les copains, et pourquoi pas organiser le concours de la meilleure batterie de rue des vacances ! A vos seaux, boîtes de conserve

Finalement

On peut faire beaucoup de choses pour s’améliorer à la batterie sans jouer ! En fait il y a presque l’embarras du choix. Et le plus beau dans l’histoire, c’est que ces conseils sont applicables tout au long de l’année, dans les transports, au repas de famille qui dure 3 plombes, sur le chemin du boulot ou du bahut …. Finalement « y’a plus qu’à !  »

Et vous ? quel est votre objectif pour les vacances

Expliquez-moi qu’est-ce que vous allez faire pendant vos vacances pour améliorer votre jeu ? 

Je dois déjà commander mon pad, et mon métronome est prêt à sauter dans mon sac 😉

 crédit photos ©freedigitalphotos.net



Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à la newsletter, soyez le premier à être notifié d'un nouvel article et recevez GRATUITEMENT mon guide "12 conseils pour BOOSTER vos progrès à la batterie"


Recherches utilisées pour trouver cet article:

apprendre la batterie sans batterie, apprendre à jouer de la batterie sans batterie, comment apprendre la batterie sans batterie, musique sans batterie pour s\entrainer, progresser a la batterie, musique sans batterie, pad entrainement batterie, Comment bien jouer a la battérie, entrainement batterie sans batterie, exercice de batterie sans batterie,

5 réflexions au sujet de « 10 trucs pour progresser à la batterie sans jouer ? »

  1. J’aimerais savoir si tu penses que si on s’exerce avec les doigts ou les pieds pour la grosse caisse ça fait progresser aussi ?
    MERCI

    • Hello Nussba,

      je ne suis pas sûre de bien comprendre ce que tu veux dire par « si on s’exerce avec les doigts et les pieds à la grosse caisse ».

      Mais ce que je peux dire, c’est qu’effectivement à chaque fois que tu t’entraines, même hors batterie (par exemple faire du « air-batterie ») ça fait aussi progresser car ça t’aide à mémoriser le rythme, à intérioriser (on parle aussi de mémoire musculaire) les enchainements.
      Un exercice facile, par exemple dans le bus, fermer les yeux imaginer sa batterie et reproduire les gestes d’un rythme d’une chanson que tu aimes bien et que tu joue normalement sur ton kit. Mets ton lecteur de MP3 en marche, et c’est parti, fais juste attention de ne pas assommer ton voisin
      Magalie Derhille Articles récents..Comment la Télé, Facebook, Google nuisent gravement à votre apprentissage de la batterie !My Profile

  2. je suis un batteur débutant et je ne fais que passer toute la journée à gérer un cyber comment ferai-je pour mieux jouer à la batterie qui me passionne tant

  3. hello Mag,

    Peut on disposer d’une appli android capable d’afficher en temps réel le tempo joué ? Sorte de lecteur. Idéalement capable aussi d’enregistrer un morceau et d’afficher le tempo sur la bande son histoire de voir si avec mon groupe on est carré ou si comme certains le disent souvent on a tendance à accélérer un peu…tout va si vite aujourd’hui 🙂
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article